Menu
A+ A A-

Le pétrole termine sur une hausse une semaine de doutes face à l'offre

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont nettement monté vendredi et ont ainsi signé une hausse hebdomadaire à l'issue d'une semaine particulièrement hésitante sur les perspectives d'offre, certains investisseurs choisissant de parier en hausse avec le soutien d'un affaiblissement du dollar.
Déjà en hausse de près de deux dollars la veille, le cours du baril américain de référence (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) a encore pris un dollar à 44,49 dollars sur le contrat pour livraison en septembre au New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'affichait dans le vert sur la semaine.

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, contrat de référence, a monté de 93 cents à 46,97 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), enregistrant lui aussi une hausse hebdomadaire.

"La raison pour laquelle le sentiment s'est retourné pour la première fois depuis le vote en faveur d'un +Brexit+", fin juin au Royaume-Uni, "c'est que l'on est de nouveau optimistes quant à la solidité de la demande et à une stabilisation de l'offre", a résumé Phil Flynn, de Price Futures Group.

Les cours avaient chuté en juillet, face à la prise de conscience du niveau toujours élevé de l'offre ainsi qu'aux incertitudes sur la demande, et ils tentent désormais de se redresser tout en observant des fluctuations importantes depuis le début août.

Parmi les éléments encourageants cette semaine, "le marché se concentre sur les chances d'un accord au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) en vue d'une réunion en Algérie le mois prochain", a remarqué M. Flynn.

L'annonce en début de semaine d'une réunion extraordinaire du cartel a relancé les espoirs d'un accord de gel de la production, après l'échec d'un sommet en ce sens en avril entre la Russie et la plupart des membres de l'OPEP.

"Un accord reste improbable", ont nuancé les analystes de Capital Economics, notant en outre que dans la mesure où "la plupart des pays produisent quasiment déjà leur capacité (maximum), s'accorder sur un gel de la production aux niveaux actuels n'est guère susceptible d'accélérer beaucoup le rééquilibrage du marché".


- Faiblesse du dollar

Dans le même ordre d'idée, les observateurs n'étaient pas tous d'accord sur les conclusions à tirer sur le marché d'une série de trois rapports mensuels, respectivement publiés cette semaine par le département américain de l'Energie (DoE), l'OPEP et l'Agence internationale de l'énergie (AIE), bras énergétique de l'OCDE.

Dernier en date jeudi, "le rapport de l'AIE a certainement alimenté la hausse des cours en annonçant qu'il n'y aurait +pratiquement aucune surabondance au second semestre+", a reconnu dans une note Tim Evans, de Citi.

"Mais on peut se demander s'il y a de quoi s'enthousiasmer d'une simple situation d'équilibre, alors que cette période de l'année est normalement marquée par un déficit saisonnier", a-t-il relativisé.

En tout état de cause, les investisseurs semblent avoir eu le loisir de se laisser aller à ces réflexions vendredi, face à une actualité plutôt limitée pour le pétrole.

Parmi les éléments positifs, "l'affaiblissement du dollar a soutenu le marché, à la suite de chiffres américains décevants sur les ventes de détail et les prix à la production", a remarqué M. Flynn.

Les cours de l'or noir profitent de l'affaiblissement du billet vert car ils sont libellés en monnaie américaine et en deviennent plus intéressants.

En revanche, comme actualité moins engageante, les investisseurs ont pris connaissance d'une nouvelle hausse hebdomadaire du nombre de puits en activité aux Etats-Unis, ce qui laisse craindre à certains observateurs un rebond à terme de la production américaine.

"Ce décompte a un peu ralenti la bonne dynamique du marché mais on finit quand même la semaine de façon impressionnante", a conclu M. Flynn.

(c) AFP

Commenter Le pétrole termine sur une hausse une semaine de doutes face à l'offre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2019 à 21:37

    Le pétrole se redresse après sa pire séance de l'année

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, se redressant après avoir subi la veille leur pire séance...

    vendredi 24 mai 2019 à 12:12

    Le pétrole rebondit sans effacer le plongeon de la veille

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché reprenant son souffle après avoir subi les plus fortes...

    vendredi 24 mai 2019 à 05:59

    Le pétrole se reprend un peu en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, au lendemain de la pire séance de l'année, mais...

    jeudi 23 mai 2019 à 21:34

    Le baril de brut new-yorkais perd 5,7% au terme de sa pire s…

    Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole new-yorkais a clôturé jeudi sa pire séance de l'année sur un plongeon de...

    jeudi 23 mai 2019 à 17:39

    Plus forte baisse de 2019 pour le pétrole sur fond de tensio…

    Londres: Les prix du pétrole fondaient jeudi, le Brent, référence internationale, perdant 4% et le WTI américain sombrant de 5% alors que...

    jeudi 23 mai 2019 à 16:56

    Le pétrole perd plus de 4%, les tensions commerciales s'accr…

    Londres: Les prix du pétrole fondaient jeudi, le Brent, référence internationale, perdant 4% et le WTI américain sombrant de 5% alors que...

    jeudi 23 mai 2019 à 12:13

    Le pétrole souffre de la hausse des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les réserves américaines ont augmenté la semaine dernière et...

    mercredi 22 mai 2019 à 21:53

    Le pétrole chute avec le bond des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté mercredi dans le sillage d'un bond des stocks de brut et de produits...

    mercredi 22 mai 2019 à 17:26

    Hausse surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis

    New York: Les stocks de pétrole brut et ceux des produits raffinés ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 23 mai 2019 Le prix du pétrole WTI, référence américaine, baissait fortement et est passé sous les 60 dollars le baril jeudi, à son plus bas depuis plus d'un mois et demi, plombé par les tensions commerciales et la hausse des réserves des Etats-Unis.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite