Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite à l'ouverture à New York dans un marché perplexe

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole montaient légèrement jeudi peu après l'ouverture à New York dans un marché hésitant et manquant toujours de certitudes sur les perspectives de résorption de la surabondance d'or noir à travers le monde.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, pour livraison en septembre prenait 15 cents à 41,86 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir ouvert dans le rouge.

"Le problème, c'est que le marché est actuellement tiraillé par une lutte entre la réalité et les possibilités", a résumé James Williams, de WTRG Economics.

"La réalité, c'est que le marché reste frappé de surabondance", a-t-il enchaîné.

Les cours, qui avaient plongé en juillet mais tentaient de se reprendre depuis le début août, ont souffert cette semaine de l'annonce simultanée d'une hausse de la production saoudienne à un niveau sans précédent en juillet, ainsi que d'un rebond inattendu des stocks de pétrole aux Etats-Unis.

A propos de ce second élement, les experts de Commerzbank estimaient toutefois que ces chiffres, publiés comme chaque semaine par le département de l'Energie (DoE), "ne justifiaient pas" la baisse de plus d'un dollar le baril qui s'est ensuivie mercredi.

"Beaucoup d'investisseurs ont probablement juste estimé que c'était le bon moment pour parier sur une baisse des prix", ont-ils avancé, citant comme facteurs encourageants des déclins des réserves d'essence et de la production de pétrole.

Les investisseurs restent malgré tout inquiets du niveau élevé de l'offre aux Etats-Unis, comme dans le monde, et n'ont guère trouvé de soutien jeudi dans un rapport mensuel de l'Agence internationale de l'Energie (AIE), bras énergétique de l'OCDE, qui a assuré que le marché de l'or noir se rééquilibrerait bien d'ici l'an prochain mais a prévenu de risques sur la demande mondiale.

"D'un autre côté, il va y avoir cette conférence en septembre à Alger, où l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) pourrait discuter avec la Russie" en vue d'une stabilisation du marché, a noté M. Williams.

L'annonce lundi par le cartel d'une réunion extraordinaire a relancé les spéculations sur des mesures de gel de l'offre après l'échec en avril d'un sommet sur le sujet en présence de la plupart des membres de l'OPEP, dominée par l'Arabie saoudite.

M. Williams estimait toutefois que la réunion de septembre ne déboucherait probablement sur aucune mesure concrète et qu'il faudrait attendre le prochain sommet semestriel de l'OPEP, en décembre, pour espérer de véritables actions.

(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite à l'ouverture à New York dans un marché perplexe


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 23 juillet 2019 à 15:27

    Les prix du pétrole en baisse sur fond de tensions commercia…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, après avoir été stables une bonne partie de la journée...

    mardi 23 juillet 2019 à 12:23

    Le pétrole se stabilise malgré les tensions avec l'Iran

    Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient mardi matin, alors que les tensions dans le détroit d'Ormuz restaient élevées.

    lundi 22 juillet 2019 à 21:14

    La montée des tensions dans le Golfe persique fait grimper l…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse lundi, soutenus par la montée des tensions dans le détroit d'Ormuz...

    lundi 22 juillet 2019 à 16:06

    Perspectives en berne pour les cours du pétrole

    Londres: Le sentiment s'est brutalement détérioré ces derniers jours sur le marché pétrolier, où fonds spéculatifs, producteurs et traders adoptent une position...

    lundi 22 juillet 2019 à 14:44

    BP s'associe à Bunge dans les biocarburants au Brésil

    Londres: Le géant britannique des hydrocarbures BP a annoncé lundi se renforcer dans le marché des biocarburants au travers d'une co-entreprise au...

    lundi 22 juillet 2019 à 12:41

    Les prix des carburants toujours en hausse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont augmenté dans leur globalité la semaine dernière, avec une hausse plus marquée pour le...

    lundi 22 juillet 2019 à 12:06

    Le pétrole grimpe après l'accroissement des tensions avec l…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient lundi, aidés par les tensions avec l'Iran, dans un marché qui reste cependant prudent du fait...

    dimanche 21 juillet 2019 à 18:16

    Libye: arrêt des exportations depuis un terminal pétrolier (…

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé l'arrêt des exportations depuis le terminal pétrolier de Zawiya (ouest), après la...

    samedi 20 juillet 2019 à 16:55

    L'Iran sourd aux appels à libérer un pétrolier battant pavil…

    Londres: L'Iran restait samedi sourd aux multiples appels à libérer un pétrolier battant pavillon britannique arraisonné dans le détroit d'Ormuz, le Royaume-Uni...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 10 juillet 2019 Lors de la semaine achevée le 5 juillet, les réserves commerciales de brut ont baissé de 9,5 millions de barils pour s'établir à 459,00 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient un repli de 2,9 millions de barils.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite