Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse un peu sur un repli technique

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi, les investisseurs prenant leurs bénéfices au lendemain d'une franche hausse dans un marché qui s'interrogeait sur les chances de stabilisation de l'offre mondiale.
Le cours du baril américain de référence (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) a perdu 25 cents à 42,77 dollars sur le contrat pour livraison en septembre au New York Mercantile Exchange (Nymex), après avoir pris près d'un dollar et demi la veille.

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, contrat de référence, a baissé de 41 cents à 44,98 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), lui aussi au lendemain d'une nette hausse.

"Le marché est tranquille aujourd'hui, avec quelques prises de bénéfices", a résumé John Kilduff, d'Again Capital.

Les cours sortent de plusieurs séances de franche hausse, alors qu'ils avaient chuté en juillet sur fond d'inquiétudes sur le niveau toujours élevé de l'offre de pétrole brut comme de produits dérivés telle l'essence.

M. Kilduff évoquait un "rééquilibrage", soulignant qu'un nombre sans précédent d'investisseurs s'étaient positionnés à la baisse.

"A cela s'ajoutent les rumeurs sur une collaboration entre la Russie et l'OPEP lors de la réunion du mois prochain", a rappelé M. Kilduff.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a annoncé lundi la tenue d'une réunion extraordinaire fin septembre pour évoquer des mesures de stabilisation de l'offre, alors qu'il contribue pour l'heure à plomber le marché en s'abstenant depuis la fin 2014 d'abaisser sa production.

- Les stocks surveillés aux USA -

"Dans les faits, cela peut vouloir dire tout et n'importe quoi, que ce soit des bavardages sans conséquences ou de vraies négociations en vue de mesures spécifiques", a prévenu dans une note Tim Evans de Citi.

L'Arabie saoudite, membre dominant de l'OPEP, avait déjà théoriquement conclu en début d'année un accord de gel de l'offre avec la Russie, acteur extérieur au cartel, mais un sommet organisé en avril avait échoué à entériner la moindre mesure.

"Le plus inquiétant, cela reste que la production de pétrole de l'OPEP monte depuis quelques mois et menace l'idée d'un rééquilibrage rapide du marché mondial", a insisté M. Evans.

Comme chaque semaine, les investisseurs vont désormais se retourner vers les chiffres hebdomadaires sur les stocks américains, avec d'abord les estimations privées de l'American Petroleum Institute (API) mardi après la clôture puis les chiffres officiels du département de l'Energie (DoE) le lendemain.

"On n'anticipe pas de fortes variations mais il peut toujours y avoir des surprises", a commenté M. Evans.

Pour le moment, le DoE a publié de façon séparée un rapport mensuel a priori peu engageant, puisqu'il y a révisé en hausse ses prévisions sur la production américaine cette année, même s'il s'attend toujours à un net déclin par rapport à 2015.

Ce rapport "sera vite suivi par le rapport mensuel de l'OPEP demain, lui-même vite suivi jeudi par celui de l'Agence internationale de l'Energie (AIE)", bras énergétique de l'OCDE, a écrit Matt Smith, de ClipperData. "Avec les chiffres de demain sur les stocks (américains), ils devraient déterminer le sentiment général du marché."

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse un peu sur un repli technique


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite