Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole salue l'annonce d'une prochaine réunion informelle de l'Opep

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole accentuaient leur progression lundi en fin d'échanges européens, soutenus par l'annonce d'une prochaine réunion informelle de l'Opep qui alimente les spéculations sur des mesures permettant de limiter l'offre.
Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 45,39 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,12 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en septembre prenait 1,24 dollar à 43,04 dollars.

Le marché pétrolier reprenait sa marche en avant, après avoir été sous pression lors des deux dernières semaines.

"Les prix du pétrole s'élèvent sur des rumeurs évoquant une seconde tentative des principaux producteurs pour parvenir à un accord sur un gel de la production", résument les analystes chez PVN.

Ces espoirs ont été nourris par l'annonce dans la matinée par le cartel de la tenue d'une réunion informelle des 14 pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) fin septembre en marge d'un forum énergétique à Alger.

Les analystes sont toutefois prudents sur les chances de succès de ce rendez-vous compte tenu de l'échec des précédentes tentatives sur fond de rivalités entre l'Arabie Saoudite et l'Iran.

Les ministres du cartel, qui pompe environ un tiers du brut mondial, ne s'étaient pas fixé de plafond de production lors de leur réunion à Vienne le 2 juin, jugeant leur production "raisonnable" et validée par la progression des prix après un plus bas atteint en janvier.

"Selon nous, toute discussion quant à un gel de la production est vouée à l'échec avant qu'elle ne commence", prévient Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB Markets.

Ce dernier se demande quel pays a intérêt à réduire sa production alors même que l'offre peut repartir au Nigeria, en Libye ou encore en Iran, ajoutant en outre qu'un resserrement du marché n'aurait d'autres conséquences que d'augmenter les puits de forage aux Etats-Unis.

Interrogé sur les spéculations quant à un accord sur un gel de la production, le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, cité par les agences russes, a rappelé être prêt à négocier.

Mais "je pense que les conditions préalables pour cela ne sont pas encore apparues", a-t-il cependant ajouté, estimant que les prix se trouvaient actuellement "à un niveau plus ou moins correct entre 40 et 50 dollars".

Réunis en avril à Doha, la Russie et l'OPEP avaient échoué à convenir d'un gel concerté de production pour soutenir les cours, en raison notamment de divergences au sein même du cartel.

Les cours du pétrole se relançaient après avoir pâti vendredi de la fermeté du dollar dans la foulée d'un rapport sur l'emploi américain meilleur que prévu. Le renforcement du dollar rend le pétrole, libellé en dollar, plus cher pour les investisseurs munis d'autres devises, ce qui tend à réduire la demande, donc à faire baisser les prix.

Il reste que des indicateurs rassurants concernant la première économie mondiale pouvaient entretenir un certain optimisme sur la demande de pétrole, ce qui est de nature à soutenir les cours.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 septembre 2018 à 22:11

Canada: le gouvernement veut relancer un projet d'oléoduc co…

Ottawa: Le gouvernement canadien a ordonné vendredi au régulateur du secteur de l'énergie de revoir l'évaluation environnementale d'un projet d'élargissement d'un oléoduc...

vendredi 21 septembre 2018 à 21:56

Le pétrole termine en hausse à l'approche d'une réunion de l…

NYC/Cours de clôture: Après avoir flirté avec le seuil symbolique des 80 dollars le baril, le pétrole londonien a terminé en modeste...

vendredi 21 septembre 2018 à 17:51

Autriche: un oléoduc utilisé pour produire de l'électricité

Vienne: Un oléoduc traversant les Alpes a été équipé d'une turbine lui permettant de produire de l'électricité pour l'équivalent de 3.000 foyers...

vendredi 21 septembre 2018 à 16:24

Le pétrole remonte, le marché hésite après le tweet de Trump

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient vendredi en cours d'échanges européens, effaçant leurs pertes de la veille dans un marché à la...

vendredi 21 septembre 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché volatil après un tweet de Trum…

Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, effaçant leurs pertes de la veille dans un marché à la...

vendredi 21 septembre 2018 à 07:38

Le pétrole sans direction claire en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions opposées, dans la foulée de critiques du président américain Donald Trump contre...

jeudi 20 septembre 2018 à 21:08

Le pétrole lesté par les critiques de Trump contre l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, affectés entre autres par les critiques du président américain Donald...

jeudi 20 septembre 2018 à 17:37

Pétrole: les américains Chevron et Exxon rejoignent une init…

Paris: Les géants pétroliers américains Chevron et ExxonMobil ont rejoint jeudi une initiative d'entreprises du secteur pour lutter contre le changement climatique.

jeudi 20 septembre 2018 à 16:07

Le pétrole recule, Trump tempête contre l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a repris ses critiques...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite