Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, toujours déprimé par l'offre aux USA

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse mardi à New York, poursuivant leur déclin au plus bas depuis trois mois face à de nouveaux éléments inquiétants sur le haut niveau de l'offre américaine.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en septembre, qui avait terminé la veille au plus bas depuis avril pour un contrat de référence, perdait 53 cents à 42,60 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Déjà en baisse lors des deux précédentes semaines, "le marché continue sur sa lancée (...) face à des craintes persistantes de surabondance de brut et de certains produits pétroliers", en premier lieu l'essence, a résumé Matt Smith, de ClipperData, reconnaissant que les investisseurs se concentraient surtout sur les Etats-Unis.

Depuis la mi-juillet, les investisseurs s'inquiètent surtout de voir gonfler les réserves américaines d'essence, alors qu'elles baissent habituellement pendant l'été, sans guère trouver de soutien dans un recul saisonnier des stocks de brut.

"C'est un cercle vicieux", a prévenu M. Smith. "Comme les raffineries deviennent moins rentables, elles risquent de réduire leur production d'essence. Cela contribuerait à réduire l'excès de produits pétroliers, mais on se retrouverait avec de plus en plus de brut."

Dans ce contexte, les investisseurs prêteront une attention particulière aux chiffres hebdomadaires sur l'offre américaine, avec d'abord les estimations privées de la fédération American Petroleum Institute (API) mardi après la clôture, puis les chiffres officiels du département de l'Energie (DoE) le lendemain.

La déprime du marché a d'ores et déjà "été exacerbée par des chiffres de Genscape", cabinet d'études spécialisé sur l'énergie, "selon lesquels les stocks de Cushing ont monté d'au moins un million de barils la semaine dernière", ont rapporté dans une note les experts de Commerzbank.

Situé dans l'Oklahoma, le terminal de Cushing est toujours très surveillé car il sert de base pour fixer les cours du WTI.

Signe du pessimisme grandissant du marché pétrolier selon les experts de Commerzbank, les cours sont restés insensibles à une nouvelle attaque d'oléoduc au Nigeria et n'ont pas non été soutenus par des retards dans la réouverture de deux terminaux pétroliers clefs en Libye.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, toujours déprimé par l'offre aux USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    lundi 19 novembre 2018 à 12:14

    Le pétrole en légère hausse mais sous pression

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, mais restaient sous pression tandis que les inquiétudes sur un...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite