Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se reprend un peu en attendant des chiffres aux USA

prix du petrole New YorkNew York: Après un mauvais début de semaine, les cours du pétrole ont réussi à se reprendre un peu mercredi, à la faveur notable d'un petit affaiblissement du dollar, mais les investisseurs restaient prudents avant des chiffres hebdomadaires sur l'offre américaine.
Le cours du baril de référence (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en août, qui avait entamé la séance dans le rouge après avoir perdu près de 2,50 dollars la veille, a finalement rebondi de 83 cents à 47,43 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre, lui aussi en baisse à l'ouverture, a avancé de 84 cents à 48,80 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Les cours ont commencé par beaucoup baisser, mais le dollar s'est mis à interrompre sa hausse, ce qui a aidé le marché du pétrole à effacer ses pertes", a résumé Matt Smith, chez ClipperData.

Les cours de l'or noir et le dollar évoluent souvent en sens inverse car le marché pétrolier est libellé en monnaie américaine et gagne donc en intérêt quand celle-ci s'affaiblit.

De plus, les investisseurs font peut-être quelques rééquilibrages "avant deux grosses journées en matières de chiffres, d'abord sur les réserves américaines demain puis sur l'emploi vendredi", là-aussi aux Etats-Unis, a avancé M. Smith.

Le département de l'Energie (DoE) publiera jeudi à 15H00 GMT ses chiffres hebdomadaires sur l'offre américaine, précédés mercredi après la clôture par des estimations privées de la fédération Americain Petroleum Institute (API).


- L'Opep pompe

Ces publications devraient permettre aux investisseurs de se recentrer sur les fondamentaux du marché pétrolier après plusieurs séances marquées par le contexte général d'aversion au risque sur les marchés mondiaux.

Alors que "les cours de l'essence enregistrent de mauvaises performances à cause de réserves sans précédent sur la côte est", ces chiffres "pourraient changer la perception" des investisseurs sur le sujet s'ils témoignent d'un reflux, a estimé dans une note Tim Evans chez Citi.

Certains analystes estiment que c'est surtout le niveau élevé de l'offre américaine d'essence qui a plombé les cours du pétrole ces dernières séances, au-delà de l'accès général de faiblesse des marchés face aux implications du vote britannique en faveur de l'Union européenne (UE).

En général, l'excès d'offre est encore bien présent à court et à moyen terme, a ainsi prévenu Christopher Dembik, de Saxo Banque.

Sur le plan international, la méfiance est aussi attisée par des chiffres publiés en début de semaine par l'agence Bloomberg et d'autres médias, selon lesquels la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a plus monté que prévu en juin.

Menée par l'Arabie saoudite, l'Opep contribue depuis la fin 2014 à affaiblir les cours en s'abstenant de réduire sa production et les analystes se demandent si le rebond imprimé par le marché au printemps se révélera assez durable pour rentabiliser cette stratégie.

Les cours avaient chuté en février à guère plus de 25 dollars le baril, au plus bas niveau depuis 12 ans, dans un contexte mondial d'offre pléthorique et de doutes sur la demande, mais ils ont réussi à presque doubler de valeur pour désormais tanguer autour des 50 dollars.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 septembre 2018 à 05:54

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mardi en Asie, portés par la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

lundi 24 septembre 2018 à 21:43

Pétrole: l'Opep ignorant Trump, le Brent grimpe au plus haut…

Londres: Le prix du pétrole londonien a grimpé lundi à son niveau le plus élevé depuis novembre 2014 après la décision de...

lundi 24 septembre 2018 à 17:51

France: les prix des carburants en baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations service françaises se sont affichés en baisse la semaine dernière, selon des chiffres...

lundi 24 septembre 2018 à 16:21

Le pétrole grimpe, le Brent au plus haut depuis 2014 après l…

Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, le Brent ayant touché son plus haut niveau depuis près de...

lundi 24 septembre 2018 à 15:27

Les majors du pétrole s'engagent à réduire leurs émissions d…

Paris: De grandes compagnies pétrolières réunies dans une coalition internationale se sont engagées lundi à réduire leurs émissions de méthane, se fixant...

lundi 24 septembre 2018 à 11:18

Le baril de pétrole Brent au plus haut depuis novembre 2014…

Londres: Le prix du baril de pétrole Brent a atteint lundi son niveau le plus élevé depuis novembre 2014, à près de...

lundi 24 septembre 2018 à 07:39

Pétrole: l'Opep et ses partenaires interviendront s'ils le j…

Alger: Les pays producteurs de pétrole interviendront pour éviter une pénurie sur le marché lorsqu'ils jugeront le moment opportun, a déclaré le...

lundi 24 septembre 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, au lendemain de la décision de l'Opep et de...

dimanche 23 septembre 2018 à 17:04

L'Iran appelle l'Opep à ne pas céder aux "menaces"…

Téhéran: Le ministre iranien du Pétrole a dit espérer que les membres de l'Opep ne céderaient pas aux "menaces" de Donald Trump...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite