Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule sur fond de regain d'aversion au risque et de hausse du dollar

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole perdaient du terrain mercredi en cours d'échanges européens, lestés par une nouvelle vague d'inquiétudes sur les marchés financiers dans le sillage du Brexit et un raffermissement du dollar.
Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 47,70 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en repli de 26 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en août lâchait 22 cents à 46,38 dollars.

Le pétrole "semble parti pour accroître sa baisse (ce mercredi) étant donné des informations ayant fait état d'une petite hausse imminente de la production de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole)", relevaient Michael van Dulken et Augustin Eden, analystes chez Accendo Markets.

Selon une étude de l'agence Bloomberg, la production du cartel s'est accrue à son plus haut niveau depuis janvier.

A cela s'ajoutent, selon plusieurs analystes, des préoccupations croissantes concernant la croissance mondiale après le vote en faveur d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne le 23 juin et un raffermissement du dollar sur fond de livre sterling affaiblie.

Or, toute appréciation de la monnaie américaine pénalise les achats d'or noir, libellés en billets verts et donc rendus plus onéreux pour les investisseurs munis d'autres devises.

"L'aversion pour le risque qui s'est emparée des indices boursiers s'est reflétée sur les marchés pétroliers et de lourdes pertes ont été enregistrées dans l'ensemble", expliquait Stephen Brennock, analyste chez PVM.

L'analyste précisait en outre que les investisseurs étaient devenus de plus en plus insensibles aux interruptions non planifiées de production au Nigeria, ce qui explique que les informations de nouvelles attaques sur des installations pétrolières revendiquées par le groupe rebelle des Vengeurs du delta du Niger (NDA) n'ont pas permis de donner un nouveau souffle aux cours.

Outre la baisse des marchés actions et des craintes pour la demande, "il n'y a pas eu de catalyseur évident pour le déclin des cours", estimaient ainsi les analystes de Commerzbank, qui imputaient essentiellement le glissement des prix aux ventes réalisées par des investisseurs spéculatifs.

"Ce qui est intéressant toutefois, c'est que la dernière série d'attaques terroristes en Arabie saoudite n'a pas permis d'apporter quelque soutien que ce soit aux prix. On aurait pu s'attendre normalement à ce que ces derniers augmentent fortement en réaction aux nouvelles que le premier producteur mondial de pétrole est désormais également la cible d'attaques terroristes de l'État islamique", poursuivaient-ils.

"Quand de telles nouvelles ne parviennent pas à avoir quelque effet que ce soit, c'est souvent le signe qu'une correction est imminente", concluaient les experts de Commerzbank.

Les investisseurs attendaient désormais les derniers chiffres sur les stocks américains de brut, qui seront publiés jeudi au lieu de mercredi en raison d'un jour férié ce lundi aux États-Unis. La fédération professionnelle American Petroleum Institute (API) donnera sa propre estimation des réserves de brut aux États-Unis ce mercredi après la clôture des échanges.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

mercredi 15 août 2018 à 21:56

Le pétrole sous la pression de stocks abondants et d'un doll…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, déjà sous la pression d'une hausse du dollar depuis plusieurs séances, ont plongé mercredi après...

mercredi 15 août 2018 à 18:17

USA: les stocks de brut bondissent, le cours chute

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont bondi la semaine dernière à la surprise des analystes, selon les chiffres...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite