Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole suit les Bourses en hausse, espoir d'un resserrement de l'offre

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole restaient orientés à la hausse à l'ouverture mercredi à New York, bénéficiant d'un retour de l'optimisme sur les marchés financiers mondiaux et de l'espoir d'une nouvelle baisse des stocks américains.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en août gagnait 40 cents à 48,25 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les marchés pétroliers reflètent le rebond des marchés d'actions alors que les fondamentaux (de l'offre et de la demande) reviennent dans le viseur", estimaient les analystes de PVM.

De fait, les Bourses étaient généralement bien orientées mercredi, pour la deuxième séance de suite, les investisseurs continuant à digérer le choc constitué par le vote britannique du 23 juin en faveur d'un retrait de l'Union européenne (Brexit).

"Je crois que nous assistons à une pause dans un nouveau moment de baisse, l'humeur se stabilise et (les chiffres de la fédération professionnelle) API ont donné un coup de pouce supplémentaire" aux cours du brut, a déclaré Mike Dragosits, chez TD Securities.

Il faisait référence aux chiffres hebdomadaires sur le niveau des stocks de brut et de produits pétroliers aux Etats-Unis, dont l'API a donné une première estimation bien accueillie mardi après la clôture, avant que le ministère de l'Energie (DoE) ne livre ses chiffres officiels ce mercredi à 14H30 GMT.

L'API a fait état d'une baisse de 3,9 millions de barils des stocks de pétrole brut, dont un déclin de 1,2 million de barils au terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, sud), ainsi que d'un recul de 400.000 barils des réserves d'essence et de 800.000 barils de celles de produits distillés.

Si ces statistiques encourageantes étaient confirmées par les données du DoE, elles pourraient bénéficier encore davantage à l'or noir.

Selon la prévision médiane des analystes interrogés par l'agence Bloomberg, le DoE devrait annoncer une baisse des réserves de brut plus modeste, de 2,5 millions de barils, ainsi qu'un déclin des stocks d'essence de 300.000 barils et une hausse en revanche de 625.000 barils des réserves de produits distillés (dont le gazole, le fioul de chauffage, et le kérosène).

Toutefois, les analystes de Commerzbank jugeaient que le niveau toujours élevé d'incertitude entourant le Brexit devrait empêcher toute hausse plus prononcée ou durable des prix, "ce qui signifie qu'il est peu probable que les cours dépassent à nouveau le seuil des 50 dollars le baril dans un avenir proche, et certainement pas de façon durable en tout cas".

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite