Menu
A+ A A-

Le pétrole poursuit sa reprise, confiant avant les stocks américains de brut

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole continuaient à monter mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché retrouvant ses esprits après le choc engendré par le Brexit (pour "British Exit") et optimiste quant à une nouvelle baisse des stocks américains de brut.
Vers 10H05 GMT (12H05 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 49,04 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 46 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance gagnait 57 cents à 48,42 dollars.

"Les marchés pétroliers reflètent le rebond des marchés actions alors que les fondamentaux (de l'offre et de la demande) reviennent dans le viseur", estimaient les analystes de PVM.

Selon ces derniers, la reprise des cours pétroliers était due à plusieurs facteurs de soutien, notamment la possibilité d'une grève dans le secteur pétrolier et gazier norvégien à compter de ce week-end ou encore l'arrêt de deux plateformes pétrolières offshore dans le Golfe du Mexique.

"Un conflit salarial impliquant plus de 700 employés dans sept champs de production a le potentiel d'affecter la production de pétrole cumulée à hauteur d'environ 280.000 barils par jour, soit près d'un cinquième de la production du pays", ont détaillé les analystes de JBC Energy.

Par ailleurs, relevait-on chez PVM, un léger affaiblissement du dollar a également contribué à la progression des prix de l'or noir, libellés en billet vert et donc rendus moins onéreux pour les investisseurs munis d'autres devises.

Mais les gains supplémentaires depuis le début des échanges ce mercredi "ont été enregistrés dans le sillage des chiffres de l'American Petroleum Institue (API) publiés après la clôture des échanges mardi, qui ont montré une sixième baisse hebdomadaire consécutive des stocks de pétrole brut (aux États-Unis)", ajoutaient les experts de PVM.

Le rapport hebdomadaire de la fédération professionnelle API a fait état d'une baisse de 3,9 millions de barils des stocks de pétrole brut, dont un déclin de 1,2 million de barils au terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, centre-sud), ainsi que d'un recul de 400.000 barils des réserves d'essence et de 800.000 barils de celles de produits distillés, précisait Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

Si ces statistiques haussières venaient à être confirmées par les données du département américain de l'Énergie (DoE) attendues ce mercredi à 14H30 GMT, elles pourraient bénéficier encore davantage à l'or noir.

Selon la prévision médiane des analystes interrogés par l'agence Bloomberg, le rapport du DoE devrait montrer une baisse des réserves de brut plus modeste, de 2,5 millions de barils, ainsi qu'un déclin des stocks d'essence de 300.000 barils et une hausse en revanche de 625.000 barils des réserves de produits distillés (dont le gazole, le fioul de chauffage, et le kérosène).

Toutefois, les analystes de Commerzbank jugeaient que le niveau toujours élevé d'incertitude entourant la décision du Royaume-Uni de sortir de l'Union européenne (UE) devrait empêcher toute hausse plus prononcée des prix, ce qui signifie qu'il est peu probable que les cours dépassent à nouveau le seuil des 50 dollars le baril dans un avenir proche, et certainement pas de façon durable en tout cas.

Un autre argument abondant dans ce sens "est le fait que le dollar soit relativement ferme dans le sillage du référendum sur le Brexit", concluaient-ils.

(c) AFP

Commenter Le pétrole poursuit sa reprise, confiant avant les stocks américains de brut


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite