Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre encore en baisse, emporté par les autres marchés financiers

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse mardi à New York, victimes du malaise qui pèse sur l'ensemble des marchés financiers mondiaux et d'un regain du dollar, aggravés par des données économiques décevantes en Asie.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juillet perdait 52 cents à 48,36 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Pour John Kilduff, chez Again Capital, la glissade des cours du pétrole en cours depuis jeudi, après qu'ils ont presque doublé depuis février, "s'explique surtout par les mouvements des marchés des changes et la nervosité suscitée par un éventuel Brexit, qui tous deux déstabilisent les marchés et représentent une perturbation économique pouvant notamment saper la demande énergétique".

En outre, "il y a des inquiétudes pour l'activité économique en Asie (...) qui ne peuvent pas justifier le (récent) rebond des prix du pétrole (...), c'est un facteur aggravant", a estimé M. Kilduff.

Les analystes de Commerzbank notaient pour leur part que ce repli des cours ne s'appuyait pas vraiment sur des données fondamentales changées par rapport à la semaine dernière, mais sur le contexte général des marchés financiers.

"Il n'y a pas eu de changement du côté de l'actualité du marché du pétrole, ce qui a changé c'est le moral du marché", expliquaient-il.

Ils soulignaient en particulier que, "dans son rapport mensuel, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole n'a pas changé sa prévision de demande en pétrole ni de l'offre hors-OPEP. Elle pense que le marché pétrolier va se rééquilibrer plus vite (qu'attendu précédemment) grâce aux interruptions de production au Canada et au Nigeria".

Un point de vue plutôt favorable à la reprise des cours, et appuyé par les dernières prévisions de l'Agence internationale de l'énergie.

L'AIE a en effet expliqué que la consommation mondiale de pétrole augmentera plus que prévu en 2016 et conservera sa vigueur en 2017, tandis que la production d'or noir faiblit, ce qui signifie que le marché devrait retrouver son équilibre au second semestre de cette année.

"Les prix du pétrole ont besoin d'une pause à court terme étant donné (leur) récente flambée, alors que le marché fait le point sur des évolutions macroéconomiques plus larges", concluaient pour leur part les analystes d'Energy Aspects.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre encore en baisse, emporté par les autres marchés financiers


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 19 décembre 2018 à 17:03

    USA: les stocks de pétrole brut baissent moins que prévu (EI…

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé moins fortement qu'anticipé par les analystes la semaine dernière, selon les...

    mercredi 19 décembre 2018 à 16:09

    Le pétrole se reprend après une journée noire

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens sans pour autant récupérer ses lourdes pertes de la veille, provoquées...

    mercredi 19 décembre 2018 à 12:16

    Le pétrole se stabilise après sa chute de la veille

    Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en cours d'échanges européens, au lendemain d'une journée noire alimentée par les craintes de...

    mercredi 19 décembre 2018 à 10:09

    Norvège: la production de pétrole en légère hausse en novemb…

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a légèrement augmenté en novembre mais moins qu'attendu, selon...

    mercredi 19 décembre 2018 à 03:23

    Le pétrole peine à rebondir en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole peinaient à rebondir mercredi en Asie après avoir plongé à des niveaux plus vus depuis plus d'un...

    mardi 18 décembre 2018 à 23:19

    Face à la crise économique, l'Equateur augmente le prix de l…

    Quito: L'Equateur va augmenter le prix de l'essence et supprimer 25.000 postes vacants dans la fonction publique pour faire face à la...

    mardi 18 décembre 2018 à 21:03

    Le pétrole chute de 6,6% à New York, à son plus bas en 15 mo…

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont dégringolé mardi à New York comme à Londres, continuant à plonger alors que la...

    mardi 18 décembre 2018 à 20:09

    Canada: aide fédérale de 1,2 milliard de dollars à l'industr…

    Ottawa: Le gouvernement du Canada a annoncé mardi un plan d'aide de 1,2 milliard de dollars américains à l'industrie pétrolière et gazière...

    mardi 18 décembre 2018 à 19:39

    Face à la crainte d'une offre trop abondante, le pétrole per…

    New York: Les cours du pétrole plongeaient de 5% à New York mardi, plombés par la crainte de voir la production d'or...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite