Menu
A+ A A-

Le pétrole lâche du lest dans un marché reprenant son souffle à l'approche du week-end

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole continuaient à perdre du terrain vendredi en fin d'échanges européens, lestés par des prises de bénéfices à l'approche du week-end dans un marché reprenant son souffle après être monté au plus haut en plusieurs mois.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 50,84 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,11 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juillet lâchait 1,08 dollar à 49,48 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, après avoir atteint au début des échanges jeudi de nouveaux sommets en respectivement huit mois et près de onze mois, marquaient une pause sur fond de prises de bénéfices et de légère reprise du dollar, qui rend les achats de pétrole plus onéreux pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les prix du pétrole creusent leurs pertes alors qu'un dollar plus ferme contrecarre les informations d'une (nouvelle) attaque d'oléoduc au Nigeria, relevaient les analystes de PVM.

La situation ne montrait en effet aucun signe d'apaisement au Nigeria alors que les Vengeurs du delta du Niger (NDA), ainsi que d'autres groupes rebelles agissant dans cette région pétrolière, multiplient depuis février des attaques contre des installations pétrolières.

Le groupe NDA a revendiqué vendredi une nouvelle attaque sur un pipeline opéré par la filiale locale du géant italien de l'énergie Eni.

Un marché qui est de plus en plus en situation d'achats excessifs combiné avec une humeur plus terne sur les autres marchés financiers a contribué à annuler le soutien (qu'avait donné aux prix) une offre réduite, expliquait pour sa part Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank, faisant référence aux interruptions de production au Nigeria et en Libye mais aussi à la forte baisse des réserves américaines de brut dont le département américain de l'Énergie (DoE) s'est fait l'écho mercredi.

Aussi la légère baisse (des cours) semble plus liée à un moral globalement plus mauvais (des investisseurs) sur l'ensemble des marchés financiers qu'aux fondamentaux du marché du pétrole, abondaient les analystes de Commerzbank.

C'est pourquoi il ne faut probablement pas craindre un repli prononcé à court terme, jugeaient-ils.

Dans ce contexte, les investisseurs seront particulièrement attentifs à la publication ce vendredi du décompte hebdomadaire du nombre de puits en activité aux États-Unis, qui leur permettront d'estimer si les producteurs de pétrole de schiste ont accru leur activité dans le sillage de la remontée des prix de l'or noir.

(c) AFP


Commenter Le pétrole lâche du lest dans un marché reprenant son souffle à l'approche du week-end


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 24 mai 2019 à 21:37

    Le pétrole se redresse après sa pire séance de l'année

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, se redressant après avoir subi la veille leur pire séance...

    vendredi 24 mai 2019 à 12:12

    Le pétrole rebondit sans effacer le plongeon de la veille

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché reprenant son souffle après avoir subi les plus fortes...

    vendredi 24 mai 2019 à 05:59

    Le pétrole se reprend un peu en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, au lendemain de la pire séance de l'année, mais...

    jeudi 23 mai 2019 à 21:34

    Le baril de brut new-yorkais perd 5,7% au terme de sa pire s…

    Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole new-yorkais a clôturé jeudi sa pire séance de l'année sur un plongeon de...

    jeudi 23 mai 2019 à 17:39

    Plus forte baisse de 2019 pour le pétrole sur fond de tensio…

    Londres: Les prix du pétrole fondaient jeudi, le Brent, référence internationale, perdant 4% et le WTI américain sombrant de 5% alors que...

    jeudi 23 mai 2019 à 16:56

    Le pétrole perd plus de 4%, les tensions commerciales s'accr…

    Londres: Les prix du pétrole fondaient jeudi, le Brent, référence internationale, perdant 4% et le WTI américain sombrant de 5% alors que...

    jeudi 23 mai 2019 à 12:13

    Le pétrole souffre de la hausse des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les réserves américaines ont augmenté la semaine dernière et...

    mercredi 22 mai 2019 à 21:53

    Le pétrole chute avec le bond des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté mercredi dans le sillage d'un bond des stocks de brut et de produits...

    mercredi 22 mai 2019 à 17:26

    Hausse surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis

    New York: Les stocks de pétrole brut et ceux des produits raffinés ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 23 mai 2019 Le prix du pétrole WTI, référence américaine, baissait fortement et est passé sous les 60 dollars le baril jeudi, à son plus bas depuis plus d'un mois et demi, plombé par les tensions commerciales et la hausse des réserves des Etats-Unis.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite