Menu
A+ A A-

Les pays pétroliers doivent faire plus pour équilibrer leurs budgets

Prix du pétrole Emirats Arabes Unis dubaïDubaï: Le Fonds monétaire international (FMI) a salué mercredi les mesures d'austérité prises par les pays exportateurs de brut au Moyen-Orient qui doivent toutefois, selon lui, faire davantage pour résorber leurs déficits budgétaires, creusés par la chute des prix pétroliers.
Dans une étude intitulée Apprendre à vivre avec du pétrole à bas prix, le FMI relève que les six monarchies du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et l'Algérie appliquent d'ambitieuses mesures d'assainissement budgétaire, mais que les soldes budgétaires vont se détériorer dans plusieurs pays en raison de la baisse des cours du brut.

Un effort supplémentaire pour réduire un déficit substantiel est requis à moyen terme pour préserver la viabilité budgétaire, ajoute l'étude.

Pour les pays du CCG (Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Oman et Qatar), d'autres mesures sont nécessaires pour protéger l'indexation de leurs monnaies sur le dollar, précise le FMI.

Le Fonds met en garde les décideurs dans ces pays contre des signes de pressions sur les liquidités dans leurs systèmes financiers et le risque de détérioration de la qualité de leurs actifs.

De profondes réformes structurelles sont nécessaires pour améliorer les perspectives à moyen terme et favoriser l'inéluctable diversification pour créer des emplois, ajoute l'étude.

Le chômage devrait encore toucher 1,3 million de personnes en 2021, sous l'effet de pressions budgétaires.

La valeur des exportations de brut et de gaz dans le monarchies du CCG et en Algérie doit baisser cette année de 450 milliards de dollars (395,5 milliards d'euros) par rapport à 2014, indique l'étude.

En 2015, le FMI estime que les pays du CCG avaient vu les revenus de leurs exportations d'hydrocarbures baisser d'environ 300 milliards de dollars (263,7 milliards d'euros).

En conséquence, le CCG et l'Algérie devraient accumuler des déficits de quelque 900 milliards de dollars (791 milliards d'euros) d'ici 2021, selon l'étude.

Pour équilibrer leurs budgets, les monarchies du CCG et l'Algérie seraient amenées à réduire d'un tiers, en moyenne, leurs actuelles dépenses publiques, ajoute le FMI.

Les monarchies du Golfe ont aussi la latitude d'augmenter leurs revenus en prélevant des taxes comme la TVA, la taxe sur la propriété ou en imposant l'impôt sur le revenu pour les personnes et les entreprises, suggère le Fonds.

Après avoir puisé dans leurs réserves en devises, estimées à 2.500 milliards de dollars (2196 milliards d'euros), la plupart de ces pays ont dû réduire leurs dépenses et commencer à s'endetter pour combler leurs déficits budgétaires.

Malgré ces mesures, les déficits resteront élevés cette année, à 13% du PIB, mais aucun pays du CCG ou l'Algérie n'est menacé de récession, selon l'étude.

La dette publique brute de ces pays devrait passer de 13% du PIB l'an dernier à environ 45% du PIB en 2021, prédit le FMI qui prévient que les réserves en devises s'éroderont au fil du temps, en l'absence de mesures d'assainissement budgétaire et en cas de persistance de prix bas du brut.

(c) AFP

Commenter Les pays pétroliers doivent faire plus pour équilibrer leurs budgets


    Le pétrole en Algérie

    mardi 26 mars 2019

    La production pétrolière algérienne inchangée au milieu des …

    Alger: L'agitation sans relâche en Algérie sous la forme de protestations massives cherchant à forcer le Président Abdelaziz Bouteflika à démissioner rends les...

    vendredi 16 novembre 2018

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    lundi 29 octobre 2018

    Algérie: accords Sonatrach-Total-Eni pour de premières explo…

    Alger: Le géant public algérien des hydrocarbures Sonatrach a signé lundi à Alger deux accords avec les groupes pétroliers français Total et...

      Toutes les nouvelles du pétrole en Algérie

    La Compagnie pétrolière Algérienne Sonatrach

    La production pétrolière algérienne inchangée au milieu des troubles

    mardi 26 mars 2019

    Alger: L'agitation sans relâche en Algérie sous la forme de protestations massives cherchant à forcer le Président Abdelaziz Bouteflika à démissioner rends les investisseurs inquiets; mais jusqu'à présent, il n'y a aucun signe que la production de pétrole et de gaz...


    -Voir les actualités de la compagnie pétrolière Sonatrach

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 23 mai 2019 à 12:13

    Le pétrole souffre de la hausse des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les réserves américaines ont augmenté la semaine dernière et...

    mercredi 22 mai 2019 à 21:53

    Le pétrole chute avec le bond des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté mercredi dans le sillage d'un bond des stocks de brut et de produits...

    mercredi 22 mai 2019 à 17:26

    Hausse surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis

    New York: Les stocks de pétrole brut et ceux des produits raffinés ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis...

    mercredi 22 mai 2019 à 12:33

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication officielle hebdomadaire sur les stocks américains, un rapport...

    mercredi 22 mai 2019 à 05:45

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, après des estimations faisant état d'une hausse surprise des...

    mardi 21 mai 2019 à 21:56

    Les prix du pétrole divergent dans un marché hésitant

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi alors que les investisseurs ont hésité entre les nombreux sujets agitant les...

    mardi 21 mai 2019 à 12:26

    Le pétrole hésite, entre tensions commerciales et risque géo…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi sans entrain en cours d'échanges européens alors que les investisseurs s'inquiétaient à la fois du...

    mardi 21 mai 2019 à 06:40

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, après que Ryad eut appelé à prolonger un accord...

    lundi 20 mai 2019 à 21:54

    Le pétrole hésite à la clôture, l'Arabie saoudite veut pours…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé en ordre dispersé lundi après un appel de l'Arabie saoudite à prolonger un...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 1 mai 2019 Le secteur pétrolier a flanché du fait d'un net recul des cours du pétrole dans la foulée de la publication d'un bond des stocks américains. BP a perdu 1,25% et Royal Dutch Shell 1,44%.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite