Menu
RSS
A+ A A-

Les pays pétroliers doivent faire plus pour équilibrer leurs budgets

Prix du pétrole Emirats Arabes Unis dubaïDubaï: Le Fonds monétaire international (FMI) a salué mercredi les mesures d'austérité prises par les pays exportateurs de brut au Moyen-Orient qui doivent toutefois, selon lui, faire davantage pour résorber leurs déficits budgétaires, creusés par la chute des prix pétroliers.
Dans une étude intitulée Apprendre à vivre avec du pétrole à bas prix, le FMI relève que les six monarchies du Conseil de coopération du Golfe (CCG) et l'Algérie appliquent d'ambitieuses mesures d'assainissement budgétaire, mais que les soldes budgétaires vont se détériorer dans plusieurs pays en raison de la baisse des cours du brut.

Un effort supplémentaire pour réduire un déficit substantiel est requis à moyen terme pour préserver la viabilité budgétaire, ajoute l'étude.

Pour les pays du CCG (Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Oman et Qatar), d'autres mesures sont nécessaires pour protéger l'indexation de leurs monnaies sur le dollar, précise le FMI.

Le Fonds met en garde les décideurs dans ces pays contre des signes de pressions sur les liquidités dans leurs systèmes financiers et le risque de détérioration de la qualité de leurs actifs.

De profondes réformes structurelles sont nécessaires pour améliorer les perspectives à moyen terme et favoriser l'inéluctable diversification pour créer des emplois, ajoute l'étude.

Le chômage devrait encore toucher 1,3 million de personnes en 2021, sous l'effet de pressions budgétaires.

La valeur des exportations de brut et de gaz dans le monarchies du CCG et en Algérie doit baisser cette année de 450 milliards de dollars (395,5 milliards d'euros) par rapport à 2014, indique l'étude.

En 2015, le FMI estime que les pays du CCG avaient vu les revenus de leurs exportations d'hydrocarbures baisser d'environ 300 milliards de dollars (263,7 milliards d'euros).

En conséquence, le CCG et l'Algérie devraient accumuler des déficits de quelque 900 milliards de dollars (791 milliards d'euros) d'ici 2021, selon l'étude.

Pour équilibrer leurs budgets, les monarchies du CCG et l'Algérie seraient amenées à réduire d'un tiers, en moyenne, leurs actuelles dépenses publiques, ajoute le FMI.

Les monarchies du Golfe ont aussi la latitude d'augmenter leurs revenus en prélevant des taxes comme la TVA, la taxe sur la propriété ou en imposant l'impôt sur le revenu pour les personnes et les entreprises, suggère le Fonds.

Après avoir puisé dans leurs réserves en devises, estimées à 2.500 milliards de dollars (2196 milliards d'euros), la plupart de ces pays ont dû réduire leurs dépenses et commencer à s'endetter pour combler leurs déficits budgétaires.

Malgré ces mesures, les déficits resteront élevés cette année, à 13% du PIB, mais aucun pays du CCG ou l'Algérie n'est menacé de récession, selon l'étude.

La dette publique brute de ces pays devrait passer de 13% du PIB l'an dernier à environ 45% du PIB en 2021, prédit le FMI qui prévient que les réserves en devises s'éroderont au fil du temps, en l'absence de mesures d'assainissement budgétaire et en cas de persistance de prix bas du brut.

(c) AFP

Le pétrole en Algérie


mercredi 19 septembre 2018

Corruption en Algérie: ENI et son ex-patron Paolo Scaroni ac…

Milan: L'ex-patron d'Eni, Paolo Scaroni, a été acquitté mercredi de l'accusation de corruption internationale en Algérie, de même que le groupe pétrolier...

vendredi 11 mai 2018

Total: accord avec Sonatrach en vue d'un projet pétrochimiqu…

Paris: Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec le groupe algérien Sonatrach pour le lancement d'études d'ingénierie en vue d'un...

mardi 17 avril 2018

Sonatrach et Eni accroissent leur partenariat en Algérie

Alger: Les groupes pétroliers et gaziers algérien Sonatrach et italien Eni ont signé mardi une série d'accords visant à élargir leur partenariat...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Algérie

La Compagnie pétrolière Algérienne Sonatrach

Total: accord avec Sonatrach en vue d'un projet pétrochimique

vendredi 11 mai 2018

Paris: Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec le groupe algérien Sonatrach pour le lancement d'études d'ingénierie en vue d'un projet pétrochimique à Arzew, dans l'Ouest de l'Algérie.


-Voir les actualités de la compagnie pétrolière Sonatrach

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 20 septembre 2018 à 21:08

Le pétrole lesté par les critiques de Trump contre l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, affectés entre autres par les critiques du président américain Donald...

jeudi 20 septembre 2018 à 17:37

Pétrole: les américains Chevron et Exxon rejoignent une init…

Paris: Les géants pétroliers américains Chevron et ExxonMobil ont rejoint jeudi une initiative d'entreprises du secteur pour lutter contre le changement climatique.

jeudi 20 septembre 2018 à 16:07

Le pétrole recule, Trump tempête contre l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a repris ses critiques...

jeudi 20 septembre 2018 à 14:06

Trump exige de l'Opep une réduction immédiate des prix du pé…

Washington: Le président américain Donald Trump a exhorté jeudi l'Organisation des pays exportateurs de pétrole à faire baisser "maintenant" les prix du...

jeudi 20 septembre 2018 à 14:03

Dossier Eni/Shell de corruption au Nigeria: deux premières c…

Milan: Une juge de Milan a prononcé jeudi les deux premières condamnations dans un dossier de corruption présumée au Nigeria impliquant les...

jeudi 20 septembre 2018 à 12:16

Le pétrole monte un peu, le marché reprend son souffle

Londres: Les prix du pétrole montaient très légèrement jeudi en cours d'échanges européens après deux séances de hausse marquée dans un marché...

jeudi 20 septembre 2018 à 10:52

Le Premier ministre Français "assume" la hausse de…

Paris: Le Premier ministre Edouard Philippe a dit jeudi "assumer" la hausse des taxes sur les carburants prévue en 2019, jugeant nécessaire...

jeudi 20 septembre 2018 à 05:41

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper en Asie jeudi, portés par un net repli des stocks de brut aux Etats-Unis...

mercredi 19 septembre 2018 à 21:35

Le pétrole profite d'une nouvelle baisse des stocks de brut …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mercredi, portés par l'annonce d'un repli des stocks de brut aux...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite