Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrolier Rosneft voit son bénéfice net s'effondrer de 80% au 1T

prix du petrole MoscouMoscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi avoir subi un effondrement de 80% de son bénéfice net au premier trimestre, souffrant de la chute des prix au moment où l'Etat russe souhaite vendre une partie de son capital.
Entre janvier et mars, le groupe public a dégagé un bénéfice net de 200 millions de dollars contre un milliard de dollars un an plus tôt, plombé par des éléments exceptionnels liés à des coûts d'assurance et des cessions ainsi que par la baisse de ses ventes.

Son chiffre d'affaires a en effet diminué de 32,6% à 14,5 milliards de dollars, dépassant cependant légèrement les attentes des analystes interrogés par l'agence Interfax.

Mesure très suivie du marché, l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ressort également plus élevé que prévu malgré une diminution de 26% à 3,7 milliards de dollars.

Avec une inflation qui persiste dans l'économie et un contexte négatif sur le marché, le groupe a amélioré l'application de ses initiatives stratégiques en se concentrant sur l'efficacité de ses activités en réduisant les coûts d'extraction, a souligné le directeur général Igor Setchine, cité dans un communiqué.

Dans un contexte macroéconomique négatif, le groupe maintient un niveau stable de flux de trésorerie, ce qui permet de financer les investissements prévus et de s'acquitter à temps de toutes les obligations financières, a insisté cet influent proche du président Vladimir Poutine.

Rosneft, visé par des sanctions occidentales à cause de la crise ukrainienne, fait partie des sociétés dans le capital desquelles l'Etat veut réduire sa participation pour renflouer son budget mis à rude épreuve par le plongeon des cours des hydrocarbures.

La banque italienne Intesa a été choisie pour organiser cette cession. La participation publique pourrait ainsi passer de 69% à un peu plus de 50%, ce qui représenterait un gain potentiel d'une dizaine de milliards de dollars vu le poids actuel en Bourse.

Le chinois Sinopec s'est dit intéressé à condition d'avoir son mot à dire dans la gestion de l'entreprise. Le britannique BP détient déjà 20%.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite