Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole monte à New York, toujours soutenu par les problèmes d'offre

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse mardi à New York, restant vers leurs niveaux les plus élevés de l'année, dans un contexte toujours dominé par les perturbations mondiales de l'offre, en premier lieu au Nigeria.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juillet, qui avait fini la veille au plus haut depuis l'été dernier, prenait 57 cents à 50,26 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Il n'y a pas vraiment de facteur dominant, ce sont juste les mêmes choses que lors des derniers jours", a expliqué Matt Smith, de ClipperData. "On assiste à la combinaison d'un affaiblissement du dollar avec des craintes persistantes sur l'offre."

Tandis que le billet vert a brusquement décroché avant le week-end, ce qui profite aux échanges pétroliers car ils sont libellés en dollars, les investisseurs sont aussi encouragés à l'achat par une série de perturbations dans le monde et se concentrent particulièrement sur le Nigeria depuis quelques séances.

"La situation est en train de se détériorer de façon conséquente au Nigeria", principal producteur pétrolier africain avec l'Angola, ont écrit les experts de Commerzbank. "Lors des derniers jours, des oléoducs ont été frappés par une série d'attentats."

Signe que le gouvernement prend de plus en plus au sérieux ces sabotages, menés par une multitude de groupes rebelles dans le delta du Niger, le ministre nigérian du Pétrole a dit lundi envisager des pourparlers de paix, au moment où l'armée déploie des navires et des avions dans cette région pétrolière.

Parmi les autres éléments favorables, les experts de Commerzbank notaient que les investisseurs s'attendaient à une baisse des réserves de brut aux Etats-Unis, au sujet desquelles la fédération American Petroleum Institute (API) et le gouvernement américain vont successivement publier leurs chiffres, respectivement mardi après la clôture puis mercredi.

Enfin, "en France, trois raffineries vont reprendre leurs productions après avoir mis fin à des grèves", ont-ils remarqué. "Cela devrait entraîner une hausse de la demande de pétrole brut."

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite