Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse de peur que l'Opep ne fasse rien

prix du petrole New YorkNew York: Les cours pétroliers ont ouvert en baisse mercredi à New York, dans un marché craignant que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) renonce jeudi à prendre des mesures de rééquilibrage d'un marché mondial souffrant d'excédents mondiaux.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juillet perdait un dollar à 48,10 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le marché court le risque que les excédents se poursuivent, alors qu'actuellement ils ne sont limités que par une série d'interruptions de production imprévues", ont expliqué les analystes de Commerzbank.

Ces craintes ont été alimentées par une série de déclarations satisfaites prononcées par des responsables de l'OPEP à leur arrivée pour la réunion semestrielle prévue jeudi à Vienne.

Selon les experts de Commerzbank, ces déclarations "indiquent assez clairement qu'aucune mesure de quelque type que ce soit peut être espérée à la réunion de l'OPEP de demain" jeudi.

Parmi plusieurs interventions optimistes, le ministre nigérian du Pétrole Emmanuel Ibe Kachikwu a indiqué que le marché allait "bien" et que "les prix montaient", même s'ils représentent encore moins de la moitié de leur niveau d'il y a deux ans.

Son homologue iranien Bijan Zanganeh a assuré quant à lui que le marché revenait à un"état d'équilibre" et n'a vu aucun impact négatif au doublement des exportations iraniennes après la levée des sanctions internationales ces derniers mois.

"De toute évidence, rien n'est inscrit dans le marbre, mais le fait que l'OPEP ne prenne aucune décision et n'en donne même pas l'impression (...) va faire qu'on va de nouveau s'inquiéter des surplus d'offre", estimait Carl Larry, chez Frost & Sullivan.

Dans ce contexte, le marché prêtait peu d'intention à un rapport mensuel du ministère américain de l'Energie (DoE) paru mardi soir, montrant que la demande américaine en pétrole s'était affichée en mars au plus haut pour cette période de l'année depuis 2008. La demande en essence de mars a même battu un record pour ce mois, dépassant le niveau de 2007.

Le tableau est un peu moins optimiste pour les partisans d'une hausse des prix, car la production américaine a en revanche peu baissé, l'exploitation des gisements du golfe du Mexique compensant presque la baisse de celle des bassins schisteux.

Carl Larry a conclu de ces chiffres que l'"on pourrait prochainement voir le prix du brut américain se désolidariser des prix mondiaux" et remonter, à la différence du brut européen ou moyen-oriental.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en baisse de peur que l'Opep ne fasse rien


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite