Menu
A+ A A-

Carburants: l'inquiétude grandit dans les entreprises

prix du petrole ParisParis: Des fédérations professionnelles et des acteurs économiques ont appelé le gouvernement à prendre des mesures d'urgence devant l'impact que pourrait avoir sur leur activité les blocages de sites pétroliers, au coeur de la contestation du projet de loi travail.
Les Chambres de commerce et d'industrie ont appelé dans un communiqué le gouvernement à faire cesser les blocages qui nuisent à l'économie et aux entreprises françaises.

Elles lui ont demandé d'assumer sa mission de gardien de l'ordre public pour que la reprise économique fragile ne soit pas démolie par le jusqu'au-boutisme de mouvements corporatistes ou idéologiques.

Dans le bâtiment, la Fédération française du bâtiment (FFB) et la Capeb, qui représente les artisans du secteur, ont aussi appelé le gouvernement à agir.

Depuis quelques jours, le blocage de plusieurs raffineries et de dépôts de carburant pénalise petit à petit l'activité des entreprises du bâtiment, affirme la FFB dans un communiqué.

Avec leurs salariés, elles sont prises en otage et éprouvent des difficultés à s'approvisionner en carburant, poursuit-elle.

Selon la Capeb, le nord et l'ouest de la France sont les plus touchés.

La FFB dit redouter que la pénurie qui s'annonce n'aboutisse à une rupture d'approvisionnement des matériaux, au ralentissement de l'activité voire à la fermeture de certains chantiers, alors que le secteur connaît quelques signes de reprise.

L'Union des industries chimiques (UIC), fait elle état dans un communiqué de conséquences sur la production des grandes matières premières en amont: (benzène, éthylène, propylène).

Un risque de pénurie, en particulier pour les entreprises livrées par pipeline, est à craindre, affirme-t-elle, estimant que toutes les pertes de production induites par cette situation sont irréversibles et ne se rattraperont pas.

L'UIC met en garde contre les répercussions sur les secteurs clients comme la plasturgie, l'automobile.

La situation actuelle dégrade l'image de notre pays à l'étranger, alors que des investissements significatifs sont envisageables dans plusieurs secteurs de la chimie (nouveaux matériaux, chimie du végétal, économie circulaire...), a déclaré Jean Pelin, directeur général de l'UIC, dans un communiqué.

Le conflit autour des sites pétroliers s'est encore durci mardi, avec une intervention policière musclée pour débloquer le site de Fos-sur-Mer dans le Sud-Est, tandis que les difficultés d'approvisionnement des stations-service se sont étendues.

(c) AFP


Commenter Carburants: l'inquiétude grandit dans les entreprises


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 16 juin 2019 à 17:11

    Ryad vise une prolongation de l'accord Opep début juillet

    KARUIZAWA (Japon): Le ministre saoudien de l'Energie, Khalid al-Falih, a annoncé dimanche que l'Opep se réunirait probablement la première semaine de juillet...

    dimanche 16 juin 2019 à 11:34

    Saudi Aramco: l'Arabie maintient sa volonté de vendre une pa…

    Ryad: L'Arabie saoudite reste engagée à vendre sur le marché jusqu'à 5% du géant pétrolier national Saudi Aramco lors de son introduction...

    dimanche 16 juin 2019 à 11:09

    Pétroliers: Le Kokuta Courageous au mouillage au large des E…

    Dubai: Le Kokuta Courageous, un des deux pétroliers victimes d'une attaque jeudi dans le Golfe d'Oman, est au mouillage au large des...

    vendredi 14 juin 2019 à 21:24

    Scrutant les tensions en mer d'Oman, le pétrole termine en h…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, les investisseurs s'inquiétant des potentielles répercussions sur le marché du...

    vendredi 14 juin 2019 à 16:07

    Les prix du pétrole divergent, entre demande en baisse et ri…

    Londres: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant entre les tensions géopolitiques qui mettent l'offre...

    vendredi 14 juin 2019 à 12:13

    Le pétrole recule, l'AIE revoit sa demande à la baisse

    Londres: Les prix du pétrole repartaient en baisse vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a de...

    vendredi 14 juin 2019 à 11:58

    L'AIE révise à nouveau à la baisse sa prévision de demande d…

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a abaissé vendredi pour la deuxième fois consécutive sa prévision de croissance de la demande de...

    vendredi 14 juin 2019 à 07:10

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, vendredi en Asie, au lendemain de l'attaque de deux pétroliers en mer d'Oman, qui...

    jeudi 13 juin 2019 à 20:14

    Le pétrole bondit après des attaques contre deux tankers dan…

    Londres: Les prix du pétrole ont bondi jeudi après des attaques contre deux tankers dans le Golfe ravivant les craintes d'un conflit dans...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 5 juin 2019 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
    Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite