Menu
A+ A A-

Blocage des raffineries: Total menace de réviser sérieusement ses projets en France

prix du petrole ParisParis: Le PDG de Total Patrick Pouyanné a menacé mardi de réviser sérieusement les investissements du groupe pétrolier prévus en France, en raison du blocage total ou partiel de ses 5 raffineries à l'appel de la CGT qui proteste ainsi contre le projet de loi Travail.
Si nos collègues veulent prendre en otage, pour une cause qui est étrangère à l'entreprise, un outil industriel, il faut qu'on se pose la question de savoir si c'est là que nous devons investir. En tout cas, nous devrons, avec lucidité, au niveau du management et du conseil d'administration, réfléchir à cette question, a indiqué M. Pouyanné en marge de l'assemblée générale des actionnaires.

C'est quelque part une forme de rupture du pacte qui lie à la fois nos employés et notre entreprise, a poursuivi Patrick Pouyanné devant les journalistes. Cela va nous conduire à réviser sérieusement les plans que nous avons d'investissements dans l'ensemble de ces sites en France, a-t-il ajouté.

Total avait poursuivi en 2015 la restructuration de son activité de raffinage en France, incluant 600 millions d'investissements pour moderniser le site de Donges (Loire-Atlantique) et reconvertir celui de La Mède (Bouches-du-Rhône) vers la production de biocarburants, moyennant la suppression sur ce dernier de 180 postes.

Nous avions travaillé tous ensemble pour trouver ce plan modernisation, aujourd'hui je suis un peu triste de voir ce qui se passe dans le groupe, a déclaré Patrick Pouyanné, estimant que la situation était grave.

Cela veut dire que nous allons regarder, notamment sur le plan de Donges, qui était un plan d'investissement lourd, si nous devons effectivement investir 500 millions d'euros. Je ne dis pas que nous ne le ferons pas, je vous dis simplement que nous devrons tirer des leçons de ce qui se passe et réviser ces plans pour voir si nous devons aller au bout de notre logique industrielle, a-t-il précisé, ajoutant qu'il n'y avait pas de remise en cause à La Mède.

Je n'ai pas l'impression que c'est nous qui faisons le chantage, j'ai plutôt l'impression que c'est l'inverse en ce moment, a-t-il relevé, jugeant prématuré d'évaluer le coût des actions menées par la CGT pour son groupe.

Le patron de la branche raffinage-chimie de Total, Philippe Sauquet, avait déjà laissé entendre à demi-mot, dans un courriel adressé vendredi aux directions des raffineries, que le groupe pourrait revoir ses projets dans le raffinage en France, un secteur qui a permis de soutenir les résultats du groupe en 2015 dans un contexte marqué par la chute du prix du pétrole.

Au total, six raffineries sur les huit que compte la France étaient à l'arrêt ou tournaient au ralenti mardi tandis que plusieurs dépôts restaient en grève ou bloqués par des manifestants extérieurs, opposés au projet de loi travail.

Ces blocages provoquent depuis plusieurs jours des difficultés d'approvisionnement de stations-service, et des ruées d'automobilistes aux pompes, initialement concentrées dans le nord et l'ouest mais qui s'étendaient mardi à d'autres régions, notamment l'Ile-de-France, du fait de pleins effectués par précaution.

Total a dénombré 188 stations-service en rupture totale et 513 en rupture partielle à 10H00 dans son réseau de 2.200 stations. Mais Patrick Pouyanné a assuré que son groupe mettait tout en oeuvre pour assurer leur approvisionnement.

Nous faisons le maximum. Nous avons mobilisé deux à trois plus de camions que ce que nous faisons d'habitude pour réalimenter l'ensemble des stations-service. J'en appelle justement à la responsabilité de nos clients pour qu'ils ne se précipitent pas en créant des ruptures artificielles, comme c'est en train de se passer dans des régions qui en fait, fondamentalement, n'ont pas de problème d'approvisionnement, a-t-il dit.

En avril 2015, Total avait présenté un vaste plan de restructuration de l'activité du raffinage, notamment en France.

Ce plan prévoyait un investissement de 600 millions d'euros, dont 400 millions pour moderniser la raffinerie de Donges (Loire-Atlantique), déficitaire, et 200 millions d'euros pour le site de La Mède (Bouches-du-Rhône), qui perdait plus de 100 millions d'euros par an, selon la direction, et a dû supprimer de nombreux emplois.

(c) AFP

Commenter Blocage des raffineries: Total menace de réviser sérieusement ses projets en France



    Communauté prix du baril


    La Compagnie pétrolière française Total

    Totalenergies: plainte pour complicité de crimes de guerre en Ukraine éca…

    mercredi 10 avril 2024

    Paris: Un front judiciaire refermé, au moins temporairement, pour Totalenergies: la justice française a déclaré irrecevable, pour des raisons de procédure, une plainte de deux associations visant le groupe pétrolier pour complicité de crimes de guerre russes en Ukraine.


    -Toute l'actualité de la compagnie pétrolière TotalEnergies

    Le pétrole en France

    jeudi 11 avril 2024

    ExxonMobil réduit ses activités en France et supprime 677 em…

    Paris: Le géant pétrolier américain ExxonMobil a annoncé jeudi une réduction de ses activités à Port-Jérôme (Normandie), qui "devrait entraîner la suppression...

    mercredi 18 octobre 2023

    TotalEnergies maintiendra le plafonnement des prix des carbu…

    Paris: TotalEnergies maintiendra un plafond de 1,99 euro par litre sur les prix des carburants en France jusqu'en 2024 dans le cadre...

    jeudi 12 octobre 2023

    France: recul de l'inflation pas compromis par la hausse du …

    Paris: La hausse des prix du pétrole depuis l'été, sur fond de conflit en cours entre le Hamas et Israël, ne compromet...

      Toutes les nouvelles du pétrole en France

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    🔎 Qu'est-ce que l'OPEP+ et quel est son impact sur les prix du pétrole ?

    Le lundi 20 novembre 2023

    Paris: L'OPEP+, coalition entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d'autres producteurs majeurs tels que la Russie, exerce une influence majeure sur les marchés pétroliers mondiaux. Explorons le rôle de l'OPEP+ et analysons son impact significatif sur les fluctuations des prix du pétrole.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite