Menu
A+ A A-

Carburants, activité maritime: situation tendue en Normandie

prix du petrole rouenRouen: Approvisionnement tendu en produits pétroliers, avec le blocage de deux grandes raffineries près du Havre et d'un dépôt important près de Rouen, activité portuaire au ralenti: des responsables économiques normands ont exprimé jeudi leur inquiétude sur l'impact pour leur région du mouvement social contre la loi Travail.
De très nombreuses entreprises, au premier rang desquelles des TPE et des PME à la trésorerie fragile, commencent à souffrir sérieusement de cette situation, a affirmé dans un communiqué le Medef Normandie, citant le transport routier, l'industrie et le BTP.

Ces difficultés proviennent principalement des difficultés d'approvisonnement en carburants.

Depuis mardi matin, la plateforme Total de Gonfreville-l'Orcher, la plus grosse raffinerie de France (16 millions de tonnes/an) et une des plus importantes en Europe, est bloquée.

La raffinerie, couplée d'une usine pétrochimique, est un des moteurs de l'économie (1.700 salariés), bien au delà de la région havraise et même de la Normandie.

La raffinerie fonctionne car nous avons suffisamment de produits pour la faire fonctionner et des capacités de stockage, a déclaré une porte-parole du site.

Jeudi matin, l'autre grande raffinerie du secteur, celle d'Exxon Mobil, à Notre-Dame-de-Gravenchon, la 3e de France (11 M/T) a été bloquée à son tour. Une grève interne du personnel CGT devait démarrer dans la soirée pour 40 heures reconductibles.

Près de Rouen, c'est un dépôt de carburant, le terminal Rubis de Grand Quevilly qui est bloqué, depuis mardi matin, par les militants syndicaux opposés à la loi El Khomri.

Pour faire face à un début de pénurie dans les stations-service, la préfète de Seine-Maritime et de Normandie Nicole Klein a publié jeudi un arrêté interdisant l'achat de carburants hors réservoir du véhicule, et a renouvelé un appel au civisme et à la responsabilité de chacun.

Le grand port maritime (GPMH) du Havre, le deuxième de France, subit lui aussi l'impact du mouvement social: depuis mardi, déplore-t-il, 70 escales, tous navires confondus (porte-conteneurs, rouliers, barges, paquebots de croisière, ferries transmanche, etc) ont été reportées ou annulées, a-t-on indiqué à l'AFP.

La zone portuaire et industrielle du Havre représente 1.200 entreprises et 31.000 salariés.

Dans son communiqué, le Medef Normandie demande solennellement aux pouvoirs publics de faire le nécessaire pour rétablir la libre circulation des biens et des personnes.

(c) AFP

Commenter Carburants, activité maritime: situation tendue en Normandie


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 26 mars 2019 à 06:02

    Les cours du pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, mais les inquiétudes demeuraient quant au ralentissement économique mondial...

    lundi 25 mars 2019 à 21:13

    Les cours du pétrole restent prudents face au ralentissement…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé en ordre dispersé lundi après une baisse marquée en fin de semaine dernière...

    lundi 25 mars 2019 à 14:14

    Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers sans direc…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches et les taux des pétroliers ont évolué dans des directions différentes la semaine...

    lundi 25 mars 2019 à 13:41

    Les prix des carburants montent encore à l'exception du gazo…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière à l'exception du gazole, alors que le prix du pétrole...

    lundi 25 mars 2019 à 12:30

    Le pétrole creuse un peu ses pertes

    Londres: Les prix du pétrole reculaient encore un peu lundi en cours d'échanges européens après une baisse marquée en fin de semaine...

    lundi 25 mars 2019 à 05:48

    Le pétrole poursuit sa baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer lundi en Asie, les craintes de ralentissement de la croissance prenant les devants sur...

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 25 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 66,84 dollars à Londres, en baisse de 19 cents par rapport à la clôture de vendredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance cédait 44 cents à 58,60 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite