Menu
A+ A A-

L'Alberta, eldorado pétrolier canadien, a perdu de son attrait

prix du petrole MontréalMontréal: La province de l'Alberta, en proie à de gigantesques feux de forêts dans l'Ouest canadien, a longtemps été synonyme d'argent rapidement gagné et de plein emploi avant la chute des prix du pétrole.
Grande comme la France, couverte dans sa moitié nord par la forêt boréale, domaine de conifères comme l'épicéa ou le pin gris, la province est riche de pétrole lourd des sables bitumineux dont l'exploitation à grande échelle est récente tant les coûts d'extraction sont conséquents.

Disposant des troisièmes plus importantes réserves d'or noir au monde, le Canada s'est hissé en quelques années au cinquième rang des producteurs de brut.

Des flux de populations ont déferlé vers l'Alberta, nouvel eldorado pétrolier, notamment vers les bassins de l'Athabasca et la grande région de la ville pétrolière de Fort McMurray où le nombre d'habitants a été multiplié par plus de 10 en 50 ans.

Sur la dernière décennie, la population albertaine a augmenté plus de deux fois plus vite en moyenne que celle du Canada, selon l'institut de la statistique canadien, et représente, avec ses 4,2 millions d'habitants, plus de 11% de la population canadienne. Le PIB du seul secteur pétrolier a lui été multiplié par quatre en 30 ans.

Mais la chute des cours du brut a plombé l'économie de la province la plus riche. Avant la crise, le revenu médian d'un ménage était de l'ordre de 100.000 dollars canadiens, soit 20.000 de plus que la moyenne canadienne.

La chute des cours a ralenti les investissements des compagnies pétrolières qui ont massivement licencié comme leurs sous-traitants et toutes les sociétés de services des immenses bases de vie qui hébergent des milliers de travailleurs.

Selon les estimations, ce sont près de 100.000 personnes qui ont perdu leur emploi en un peu plus de deux ans dans le sillage de la chute des cours du brut, et le taux de chômage est passé d'à peine 4% à plus de 7% en avril.

Avec l'arrêt ou le net ralentissement des activités pétrolières depuis le déclenchement des feux de forêt à Fort McMurray, la production a chuté de 1,2 million de barils par jour, selon l'institut Conference Board. Un manque à gagner d'un milliard de dollars canadiens pour le PIB de la région. Une facture qui continue à augmenter.

(c) AFP

Commenter L'Alberta, eldorado pétrolier canadien, a perdu de son attrait


    Le pétrole au Canada / Québec

    lundi 03 décembre 2018

    Le pétrole canadien bondit après la baisse de production de …

    Ottawa: Les cours du pétrole canadien bondissaient lundi après la décision de l'Alberta d'imposer aux pétrolières actives dans cette province une baisse...

    lundi 03 décembre 2018

    Canada: l'Alberta réduit sa production pétrolière pour frein…

    Ottawa: La Première ministre d'Alberta, Rachel Notley, a annoncé dimanche une réduction de 8,7% de la production pétrolière de cette province canadienne...

    mardi 20 novembre 2018

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    - Toutes les nouvelles du pétrole au Canada
    - Toutes les nouvelles du pétrole au Québec

    Les Compagnies pétrolières Canadiennes et Québécoises

    Pétrole: hausse de 41% du bénéfice net de Suncor au 3T

    jeudi 01 novembre 2018

    Montréal: Suncor, premier groupe pétrolier canadien, a dégagé un bénéfice net en hausse de 41% au troisième trimestre, par rapport à la même période il y a un an, porté par une "production record" de sables bitumineux.

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 décembre 2018 à 17:29

    L'Assemblée nationale valide le gel des taxes sur les carbur…

    Paris: L'Assemblée nationale a validé mardi le gel des taxes sur les carburants jusqu'en 2022, qu'avait déjà voté le Sénat dans le...

    mardi 18 décembre 2018 à 15:27

    Guinée équatoriale: une société camerounaise autorisée à ven…

    Malabo (guinée équatoriale): L'entreprise pétrolière camerounaise Tradex a été autorisée lundi à distribuer des produits pétroliers en Guinée équatoriale, pays d'Afrique centrale...

    mardi 18 décembre 2018 à 14:37

    Poursuite en Libye du blocage d'un des plus grands sites pét…

    Tripoli: La production dans l'un des plus grands champs pétroliers en Libye est à l'arrêt depuis plus d'une semaine en raison du...

    mardi 18 décembre 2018 à 12:21

    Argentine/pollution: Total va demander des "vérificatio…

    Paris: Le géant pétrolier français Total a annoncé mardi qu'il allait demander à un sous-traitant en Argentine de "procéder à des vérifications...

    mardi 18 décembre 2018 à 12:21

    Le pétrole à de nouveaux plus bas depuis fin 2017

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, tombant à des nouveaux plus bas depuis fin 2017 après...

    mardi 18 décembre 2018 à 07:18

    La fusion Idemitsu Kosan/Showa Shell approuvée en AG

    Tokyo: La fusion entre les deux groupes pétroliers Idemitsu Kosan et Showa Shell a été approuvée mardi par les actionnaires des deux...

    mardi 18 décembre 2018 à 05:20

    Le pétrole continue de descendre en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer mardi en Asie, les investisseurs s'inquiétant des signes d'excès d'offre aux États-Unis, dans un...

    lundi 17 décembre 2018 à 22:05

    Argentine/pollution: des Mapuche attaquent en justice des gé…

    Buenos aires: Des indiens Mapuche ont déposé plainte auprès de la justice argentine contre cinq compagnies pétrolières, dont le français Total et...

    lundi 17 décembre 2018 à 21:14

    Le pétrole clôture à New York sous les 50 dollars pour la 1e…

    NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York, plombé par les inquiétudes sur la croissance mondiale et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite