Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole lâche un peu de lest au terme d'une spectaculaire semaine de hausse

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole s'affichaient en léger repli vendredi en fin d'échanges européens, reprenant leur souffle au terme d'une semaine qui les a vus fortement rebondir.
Vers 16H35 GMT (18H35 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 47,84 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juin lâchait 46 cents à 46,24 dollars.

"Les prix du pétrole sont repartis en baisse après avoir signé (ou approché dans le cas du Brent, ndlr) de nouveaux plus hauts pour cette année, sur fond de rebond du dollar et alors que les inquiétudes sur le fait que la surabondance d'offre pourrait s'étendre en 2017 ont aussi entraîné quelques prises de bénéfices", soulignait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Le WTI a en effet grimpé jeudi jusqu'à 47,02 dollars le baril, un maximum depuis le 4 novembre 2015, tandis que le Brent s'est rapproché de ses plus hauts depuis début novembre atteints fin avril.

Mais un rebond du dollar a en effet légèrement érodé les prix du pétrole ce vendredi, le billet vert tirant parti de commentaires de responsables d'antennes régionales de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui se sont montrés plus optimistes que le marché sur la possibilité d'une nouvelle hausse des taux d'intérêt de l'institution dans les mois à venir.

La force du dollar est défavorable au marché pétrolier car les échanges y sont libellés en monnaie américaine et deviennent donc plus coûteux.

Mais en dépit de ce petit accès de faiblesse, les cours n'en restaient pas moins en nette hausse sur l'ensemble de la semaine, où ils ont été soutenus par des interruptions imprévues d'approvisionnement, que ce soit au Canada, à la suite des vastes incendies dans l'Alberta, ou au Nigeria, frappé par une vague de sabotages, mais aussi par des rapports encourageants de l'Agence internationale de l'Énergie (AIE) et de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Cette dernière a en effet estimé dans son dernier rapport mensuel publié vendredi que le marché pétrolier, toujours excédentaire, pourrait se retourner l'an prochain et afficher un "déficit net" en raison d'une baisse de production des pays n'appartenant pas au cartel.

Jeudi déjà, l'AIE avait souligné dans son propre rapport que le marché était en voie de rééquilibrage, en raison d'une chute plus forte que prévu de la production hors-OPEP.

"Les prix du pétrole ont été stimulés par les feux de forêts massifs au Canada et les bombardements d'oléoducs au Nigeria" qui ont conduit à un déclin de 1,5 million de barils par jour de la production mondiale et représenté une perte suffisamment importante "pour éliminer efficacement l'offre excédentaire et ramener le marché à l'équilibre", rappelaient les analystes de Capital Economics.

Mais selon ces derniers, de telles interruptions de production devraient rester temporaires et la progression plus avant des cours du brut être limitée par la possibilité d'un rebond de la production américaine de pétrole de schiste ainsi que par une offre saoudienne en hausse.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 septembre 2018 à 07:38

Le pétrole sans direction claire en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions opposées, dans la foulée de critiques du président américain Donald Trump contre...

jeudi 20 septembre 2018 à 21:08

Le pétrole lesté par les critiques de Trump contre l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, affectés entre autres par les critiques du président américain Donald...

jeudi 20 septembre 2018 à 17:37

Pétrole: les américains Chevron et Exxon rejoignent une init…

Paris: Les géants pétroliers américains Chevron et ExxonMobil ont rejoint jeudi une initiative d'entreprises du secteur pour lutter contre le changement climatique.

jeudi 20 septembre 2018 à 16:07

Le pétrole recule, Trump tempête contre l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a repris ses critiques...

jeudi 20 septembre 2018 à 14:06

Trump exige de l'Opep une réduction immédiate des prix du pé…

Washington: Le président américain Donald Trump a exhorté jeudi l'Organisation des pays exportateurs de pétrole à faire baisser "maintenant" les prix du...

jeudi 20 septembre 2018 à 14:03

Dossier Eni/Shell de corruption au Nigeria: deux premières c…

Milan: Une juge de Milan a prononcé jeudi les deux premières condamnations dans un dossier de corruption présumée au Nigeria impliquant les...

jeudi 20 septembre 2018 à 12:16

Le pétrole monte un peu, le marché reprend son souffle

Londres: Les prix du pétrole montaient très légèrement jeudi en cours d'échanges européens après deux séances de hausse marquée dans un marché...

jeudi 20 septembre 2018 à 10:52

Le Premier ministre Français "assume" la hausse de…

Paris: Le Premier ministre Edouard Philippe a dit jeudi "assumer" la hausse des taxes sur les carburants prévue en 2019, jugeant nécessaire...

jeudi 20 septembre 2018 à 05:41

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper en Asie jeudi, portés par un net repli des stocks de brut aux Etats-Unis...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite