Menu
A+ A A-

Le pétrole dans le rouge sur fond de prises de bénéfices après une nouvelle envolée

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole se trouvaient à nouveau sous pression jeudi en fin d'échanges européens, reprenant leur souffle après avoir nettement progressé durant deux séances consécutives dans le sillage d'une forte baisse des stocks américains et d'interruptions de production.
Vers 16H30 GMT (18H30 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 47,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en repli de 46 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance perdait 25 cents à 45,98 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, après avoir nettement progressé au début des échanges européens, profitant du recul inattendu des réserves américaines de brut mais aussi d'interruptions de la production au Canada et au Nigeria, se ravisaient quelque peu.

L'important mouvement de hausse des cours, qui a vu le Brent se rapprocher de ses plus hauts depuis début novembre et le WTI grimper jusqu'à 47,02 dollars le baril, un maximum depuis le 4 novembre 2015, a également été encouragé par un rapport optimiste de l'Agence internationale de l'Énergie (AIE) concernant les perspectives de rééquilibrage du marché pétrolier.

Bras énergétique de l'OCDE, l'AIE a estimé que le marché pétrolier, plombé depuis près de deux ans par une surabondance générale, était résolument en voie de rééquilibrage, non seulement parce que l'agence laisse la porte ouverte à une accélération de la demande en 2016, mais aussi parce qu'elle prévoit une forte baisse de la production en dehors de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Dans son dernier rapport mensuel publié jeudi, l'AIE a en effet laissé inchangée sa prévision de demande mondiale à 95,9 millions de barils par jour (mbj) cette année, en hausse de 1,2 mbj, mais a revu à la baisse la production des pays hors OPEP, estimant qu'elle devrait baisser de 800.000 barils par jour (bj), contre une estimation précédente de 700.000 bj, pour atteindre 56,8 mbj.

Le rapport de l'AIE est indéniablement un élément important pour le marché mais les investisseurs optent toujours pour la prudence et ont privilégié des prises de bénéfices dans un contexte de cours déjà élevés, expliquait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

La seconde moitié de l'année semble encourageante, la perspective pour la demande est positive et pourrait être d'une certaine utilité pour réduire la surabondance d'offre qui a dominé le paysage depuis un certain temps, soulignait Kash Kamal, analyste chez Sucden Financial.

Selon ce dernier, les perturbations d'approvisionnement au Nigeria et les incendies au Canada affectant la production de sables bitumineux laissent également à prévoir de nouvelles hausses de prix dans les semaines ou mois à venir.

Ces deux facteurs, ainsi qu'un fort et inattendu déclin des stocks américains de brut (-3,4 millions de barils) annoncé mercredi avaient déjà permis aux cours de nettement rebondir depuis mardi.

(c) AFP

Commenter Le pétrole dans le rouge sur fond de prises de bénéfices après une nouvelle envolée


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite