Menu
A+ A A-

Le pétrole baisse un peu à New York, attentif au Canada et à l'Arabie

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse lundi à New York, dans un marché prudent dont l'attention se dirigeait vers le limogeage du ministre saoudien du Pétrole tout en restant portée sur les incendies au Canada.
Vers 13H00 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juin cédait 43 cents à 44,23 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

On continue à surveiller les feux de forêt au Canada, a noté Carl Larry, de Frost & Sullivan, faisant état d'estimations selon lesquelles cette catastrophe a réduit la production locale d'environ un million de barils par jour (mbj).

Après plus d'une semaine d'incendies dans la région pétrolifère de l'Alberta, leur avancée se ralentit et la menace pour les installations pétrolières s'atténue. Mais les investisseurs américains restent prudents en attendant les chiffres hebdomadaire de mercredi sur l'offre aux Etats-Unis, dont le Canada est le premier pays fournisseur de pétrole.

Les marchés ne semblaient pas non plus pressés de tirer des conclusions du limogeage d'Ali al-Nouaïmi, ministre saoudien du Pétrole depuis plus de vingt ans, et de son remplacement par le directeur général du géant public pétrolier Aramco, Khaled al-Faleh.

Selon les analystes de Commerzbank, M. Nouaïmi a pâti des résultats infructueux de son brusque changement de stratégie en 2014.

L'Arabie saoudite, membre dominant de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), a largement contribué à faire chuter les prix en imposant à cette époque au cartel de renoncer à réduire sa production, dans le but plus ou moins affiché de défendre sa part de marché, mais les cours n'ont pas rebondi comme semblait s'y attendre Ryad.

Si les observateurs trouvaient des explications au remaniement, ils se montraient en revanche très prudents quant à ses conséquences sur le marché, d'autant que M. Faleh s'est empressé d'assurer du maintien en l'état de la politique pétrolière de Ryad.

Quelle voie va suivre le nouveau ministre ?, se sont interrogés dans une note les experts de Commerzbank. On peut penser que les cours du pétrole seront de nouveau employés comme une arme - mais cette fois contre les concurrents du pays au sein de l'OPEP.

La rivalité régionale entre l'Arabie saoudite et l'Iran, qui fait son retour sur le marché mondial à la suite de la levée de sanctions, est notamment considérée comme l'une des principales causes à l'échec de négociations entre pays producteurs à la mi-avril face à la surabondance mondiale.

(c) AFP

Commenter Le pétrole baisse un peu à New York, attentif au Canada et à l'Arabie


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 13 décembre 2018 à 04:17

    L'ancien ministre du Pétrole du Venezuela meurt incarcéré

    Caracas: Un ancien ministre du Pétrole du Venezuela incarcéré pour une affaire de corruption est mort mercredi, a indiqué le parquet.

    mercredi 12 décembre 2018 à 21:48

    Le pétrole finit en baisse, le niveau des stocks américains …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé mercredi à la clôture, dans le sillage d'un rapport américain montrant une baisse...

    mercredi 12 décembre 2018 à 17:11

    USA: les stocks de pétrole brut reculent moins qu'anticipé

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé moins fortement qu'anticipé par les analystes, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:31

    La baisse du pétrole éclaircit le ciel des transporteurs (Ia…

    Genève: L'Association internationale du transport aérien (Iata) prévoit en 2019 des bénéfices nets au niveau mondial en hausse de 9,91%, soutenus par...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:11

    Le pétrole solide avant les chiffres du gouvernement américa…

    Londres: Les cours du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens en attendant les chiffres du gouvernement américain sur les stocks du...

    mercredi 12 décembre 2018 à 14:32

    La production de pétrole de l'Opep recule, tirée à la baisse…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a un peu réduit sa production de brut en novembre, en raison notamment du...

    mercredi 12 décembre 2018 à 13:50

    Les pays du Golfe doivent s'habituer à un pétrole à bas prix

    Dubaï: Les pays arabes du Golfe, qui dépendent fortement du pétrole, doivent s'attendre à des prix bas à long terme et à...

    mercredi 12 décembre 2018 à 12:46

    Réunion d'évaluation des producteurs de pétrole en avril (Em…

    Dubaï: Les pays pétroliers ayant décidé de réduire leur production doivent se réunir en avril pour évaluer l'impact de cette réduction sur...

    mercredi 12 décembre 2018 à 12:20

    Le pétrole progresse en attendant les chiffres officiels sur…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens, après des chiffres sur la baisse des stocks des États-Unis et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite