Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole baisse un peu à New York, attentif au Canada et à l'Arabie

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse lundi à New York, dans un marché prudent dont l'attention se dirigeait vers le limogeage du ministre saoudien du Pétrole tout en restant portée sur les incendies au Canada.
Vers 13H00 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juin cédait 43 cents à 44,23 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

On continue à surveiller les feux de forêt au Canada, a noté Carl Larry, de Frost & Sullivan, faisant état d'estimations selon lesquelles cette catastrophe a réduit la production locale d'environ un million de barils par jour (mbj).

Après plus d'une semaine d'incendies dans la région pétrolifère de l'Alberta, leur avancée se ralentit et la menace pour les installations pétrolières s'atténue. Mais les investisseurs américains restent prudents en attendant les chiffres hebdomadaire de mercredi sur l'offre aux Etats-Unis, dont le Canada est le premier pays fournisseur de pétrole.

Les marchés ne semblaient pas non plus pressés de tirer des conclusions du limogeage d'Ali al-Nouaïmi, ministre saoudien du Pétrole depuis plus de vingt ans, et de son remplacement par le directeur général du géant public pétrolier Aramco, Khaled al-Faleh.

Selon les analystes de Commerzbank, M. Nouaïmi a pâti des résultats infructueux de son brusque changement de stratégie en 2014.

L'Arabie saoudite, membre dominant de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), a largement contribué à faire chuter les prix en imposant à cette époque au cartel de renoncer à réduire sa production, dans le but plus ou moins affiché de défendre sa part de marché, mais les cours n'ont pas rebondi comme semblait s'y attendre Ryad.

Si les observateurs trouvaient des explications au remaniement, ils se montraient en revanche très prudents quant à ses conséquences sur le marché, d'autant que M. Faleh s'est empressé d'assurer du maintien en l'état de la politique pétrolière de Ryad.

Quelle voie va suivre le nouveau ministre ?, se sont interrogés dans une note les experts de Commerzbank. On peut penser que les cours du pétrole seront de nouveau employés comme une arme - mais cette fois contre les concurrents du pays au sein de l'OPEP.

La rivalité régionale entre l'Arabie saoudite et l'Iran, qui fait son retour sur le marché mondial à la suite de la levée de sanctions, est notamment considérée comme l'une des principales causes à l'échec de négociations entre pays producteurs à la mi-avril face à la surabondance mondiale.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 septembre 2018 à 07:38

Le pétrole sans direction claire en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions opposées, dans la foulée de critiques du président américain Donald Trump contre...

jeudi 20 septembre 2018 à 21:08

Le pétrole lesté par les critiques de Trump contre l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, affectés entre autres par les critiques du président américain Donald...

jeudi 20 septembre 2018 à 17:37

Pétrole: les américains Chevron et Exxon rejoignent une init…

Paris: Les géants pétroliers américains Chevron et ExxonMobil ont rejoint jeudi une initiative d'entreprises du secteur pour lutter contre le changement climatique.

jeudi 20 septembre 2018 à 16:07

Le pétrole recule, Trump tempête contre l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a repris ses critiques...

jeudi 20 septembre 2018 à 14:06

Trump exige de l'Opep une réduction immédiate des prix du pé…

Washington: Le président américain Donald Trump a exhorté jeudi l'Organisation des pays exportateurs de pétrole à faire baisser "maintenant" les prix du...

jeudi 20 septembre 2018 à 14:03

Dossier Eni/Shell de corruption au Nigeria: deux premières c…

Milan: Une juge de Milan a prononcé jeudi les deux premières condamnations dans un dossier de corruption présumée au Nigeria impliquant les...

jeudi 20 septembre 2018 à 12:16

Le pétrole monte un peu, le marché reprend son souffle

Londres: Les prix du pétrole montaient très légèrement jeudi en cours d'échanges européens après deux séances de hausse marquée dans un marché...

jeudi 20 septembre 2018 à 10:52

Le Premier ministre Français "assume" la hausse de…

Paris: Le Premier ministre Edouard Philippe a dit jeudi "assumer" la hausse des taxes sur les carburants prévue en 2019, jugeant nécessaire...

jeudi 20 septembre 2018 à 05:41

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper en Asie jeudi, portés par un net repli des stocks de brut aux Etats-Unis...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite