Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole bondit à l'ouverture, inquiétude pour la production canadienne

prix du petrole New YorkNew York: Le marché du pétrole a ouvert en forte hausse jeudi à New York, porté par les craintes liées aux incendies dans la province pétrolifère canadienne de l'Alberta, et la nette chute de production américaine annoncée la veille.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juin gagnait 1,79 dollar à 45,57 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Une production de quelque 800.000 barils par jour pourrait être perturbée" par les incendies qui ont ravagé la ville de Fort McMurray et menaçaient aussi deux autre localités en Alberta, a expliqué Oliver Sloup, chez iiTrader.com.

L'état d'urgence a été déclaré par le gouvernement de l'Alberta pour l'ensemble de cette province des Rocheuses, où la chaleur et le vent ont provoqué une série de feux de forêts et de broussailles.

"Au moins quatre sociétés (exploitant) des sables bitumineux ont indiqué que leur production avait été affectée, mais il n'y a aucune information faisant état d'installations menacées", a nuancé de son côté David Hufton, analyste chez PVM.

Par ailleurs, aux Etats-Unis la production a baissé bien plus que prévu durant la semaine achevée le 29 avril, à raison de 113.000 barils par jour, a souligné M. Sloup.

Cela fait maintenant à peu près deux mois que la production américaine reflue peu à peu, mais là, "il ne s'agit plus d'un petit déclin", et "c'est un soutien important pour les prix" dans un marché plombé par les excédents, a ajouté M. Sloup.

La production américaine est désormais au plus bas depuis huit mois, ce qui a permis de compenser la déception provoquée par l'augmentation des stocks de brut, au plus haut depuis octobre 1929 selon les chiffres mensuels du ministère de l'Energie (DoE).

Enfin, dernier facteur positif pour les échanges, Patrick O'Hare, chez Briefing, a fait état de rumeurs de presse "évoquant une disposition supposée de l'Iran à accepter des objectifs de quota (de production) une fois qu'il aura retrouvé son niveau de production d'avant les sanctions occidentales, à 4 millions de barils par jour".

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite