Menu
RSS
A+ A A-

Shell: chute des bénéfices et nouvelles économies

prix du petrole LondresLondres: Royal Dutch Shell a annoncé mercredi de nouvelles économies après une chute de son bénéfice net au premier trimestre en raison de la faiblesse des cours du pétrole.
Son bénéfice net s'est effondré de 89% à 484 millions de dollars. Son bénéfice sous-jacent ajusté (hors éléments exceptionnels et variation de la valeur des stocks), a reculé pour sa part de 58% à 1,6 milliard de dollars.

Les résultats ont été affectés par le déclin des cours du pétrole, du gaz et du GNL ainsi que par des conditions moins bonnes dans le secteur du raffinage, a expliqué le groupe anglo-néerlandais dans un communiqué.

Shell, qui a récemment absorbé le producteur britannique d'hydrocarbures BG Group, accélère ses mesures d'économies et indique que ses investissements devraient être moindres que prévu cette année.

Ses dépenses en capitaux devraient ainsi atteindre 30 milliards de dollars en 2016, contre une précédente estimation de 33 milliards.

Comme ses concurrents, Shell s'est adapté à la chute des cours en réduisant ses dépenses, en supprimant des emplois et en renonçant à des projets couteux.

Nous continuons à réduire nos dépenses, à saisir les opportunités sur les coûts et à gérer la situation financière dans l'environnement actuel de faiblesse des cours du pétrole, a assuré le directeur général, Ben van Beurden.

Pour l'avenir, Shell prévient qu'il devrait subir des charges substantielles au deuxième trimestre, liées à des coûts de suppression d'emplois et de restructuration.

A la Bourse de Londres, l'action Royal Dutch Shell B perdait 1,93% à 1.727,5 pence mercredi vers 11H30 GMT, faisant moins bien que l'indice FTSE-100 des principales valeurs, en recul de 1,26%.

Les résultats de Royal Dutch Shell ont subi une chute dramatique mais le groupe continue à maintenir son dividende en dépit de la tempête dans laquelle se trouvent les cours des matières premières, a salué Laith Khalaf, analyste du courtier Hargreaves Lansdown.

Les dépenses en capitaux chutent plus vite que prévu, ce qui montre que l'entreprise réalise des progrès opérationnels pour s'adapter à la faiblesse des cours, a-t-il ajouté.

(c) AFP


Commenter Shell: chute des bénéfices et nouvelles économies

La Compagnie pétrolière Shell

Royal Dutch Shell voit son bénéfice net quasiment tripler en 2017

jeudi 01 février 2018

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé jeudi un bond spectaculaire de ses résultats en 2017, le bénéfice net ayant pratiquement triplé à la faveur de la remontée des cours du pétrole et du gaz.


-Toute l'actualité de la compagnie pétrolière Shell

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix du pétrole WTI et Brent en dollars journaliers | Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Les prix spots du pétrole journaliers du WTI & Brent en dollars.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite