Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse dans un marché inquiet pour la demande

prix du petrole New YorkNew York: Les cours pétroliers restaient orientés à la baisse mardi à l'ouverture du marché de New York, dans un marché inquiet d'un possible ralentissement de la demande chinoise et américaine alors que la production mondiale reste très élevée.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juin perdait 36 cents à 44,42 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), une petite tentative de rebond durant les échanges électroniques de la nuit ayant rapidement tourné court.

"Nous avons vu le nouveau chiffre sur l'activité manufacturière en Chine, c'est un nouveau signe de faiblesse (...) qui nous prend à contre-pied", a déclaré Matt Smith, chez ClipperData.

L'indice des directeurs d'achat (PMI) calculé par un cabinet de recherche lié au groupe de média Caixin a fait état d'une nouvelle contraction en avril, contredisant un indicateur gouvernemental publié dimanche.

L'activité manufacturière aux Etats-Unis avait pour sa part affiché un ralentissement dans l'indice des directeurs d'achat de ce secteur publié lundi par l'association professionnelle ISM.

Or la Chine et les Etats-Unis sont les deux premiers consommateurs de pétrole au monde, et tout signe de faiblesse de leurs économie fait douter de la résorption des excédents qui plombent les cours depuis deux ans.

D'autant que du côté de l'offre, les derniers chiffres sur la production de l'OPEP en avril, publiés par les agences Bloomberg et Reuters, se sont rapprochés des niveaux records de janvier, notamment en raison de l'Iran et de l'Irak, qui ont nettement augmenté leur production.

En Russie la production a très légèrement fléchi en avril, tout en restant très proche du niveau record de mars, ont indiqué les experts de Commerzbank.

Enfin plusieurs analystes ont évoqué le risque que la production américaine reparte à la hausse.

"Les prix approchent désormais le niveau symbolique auquel la fracturation hydraulique (technique permettant d'obtenir des hydrocarbures de schiste, ndlr) redevient un concurrent viable", relevait Michael van Dulken, analyste chez Accendo Markets.

De nombreux analystes soulignaient toutefois que le déclin des prix restait freiné par l'affaiblissement du dollar, dont la dépréciation s'est accélérée depuis vendredi, rendant les achats de matières premières, qui sont libellés en billets verts, moins onéreux pour les investisseurs munis d'autres devises.

En quête d'indices supplémentaires sur le niveau actuel des excédents mondiaux de pétrole, les investisseurs guetteront avec attention ce mardi, après la clôture des échanges, les estimations de l'association professionnelle American Petroleum Institute (API) sur l'état des réserves américaines de brut, avant les chiffres officiels du département américain de l'Énergie (DoE) attendus mercredi.

(c) AFP

Commenter Le pétrole ouvre en baisse dans un marché inquiet pour la demande


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 13 décembre 2018 à 04:17

    L'ancien ministre du Pétrole du Venezuela meurt incarcéré

    Caracas: Un ancien ministre du Pétrole du Venezuela incarcéré pour une affaire de corruption est mort mercredi, a indiqué le parquet.

    mercredi 12 décembre 2018 à 21:48

    Le pétrole finit en baisse, le niveau des stocks américains …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé mercredi à la clôture, dans le sillage d'un rapport américain montrant une baisse...

    mercredi 12 décembre 2018 à 17:11

    USA: les stocks de pétrole brut reculent moins qu'anticipé

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé moins fortement qu'anticipé par les analystes, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:31

    La baisse du pétrole éclaircit le ciel des transporteurs (Ia…

    Genève: L'Association internationale du transport aérien (Iata) prévoit en 2019 des bénéfices nets au niveau mondial en hausse de 9,91%, soutenus par...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:11

    Le pétrole solide avant les chiffres du gouvernement américa…

    Londres: Les cours du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens en attendant les chiffres du gouvernement américain sur les stocks du...

    mercredi 12 décembre 2018 à 14:32

    La production de pétrole de l'Opep recule, tirée à la baisse…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a un peu réduit sa production de brut en novembre, en raison notamment du...

    mercredi 12 décembre 2018 à 13:50

    Les pays du Golfe doivent s'habituer à un pétrole à bas prix

    Dubaï: Les pays arabes du Golfe, qui dépendent fortement du pétrole, doivent s'attendre à des prix bas à long terme et à...

    mercredi 12 décembre 2018 à 12:46

    Réunion d'évaluation des producteurs de pétrole en avril (Em…

    Dubaï: Les pays pétroliers ayant décidé de réduire leur production doivent se réunir en avril pour évaluer l'impact de cette réduction sur...

    mercredi 12 décembre 2018 à 12:20

    Le pétrole progresse en attendant les chiffres officiels sur…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens, après des chiffres sur la baisse des stocks des États-Unis et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite