Menu
A+ A A-

Au plus haut de 2016, le pétrole tire le meilleur de chiffres mitigés aux USA

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont monté mercredi au plus haut de l'année après des chiffres mitigés sur l'offre américaine, les investisseurs préférant retenir une baisse de la production plutôt qu'une progression des stocks.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juin a gagné 1,29 dollar à 45,33 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), terminant pour la seconde séance de suite à un niveau de clôture sans précédent depuis novembre.

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a monté de 1,44 dollar à 47,18 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), lui aussi au plus haut depuis novembre.

En hausse dès l'ouverture, les cours pétroliers ont brièvement flanché après la publication par le département de l'Energie (DoE) des Etats-Unis de ses chiffres hebdomadaires sur l'état de l'offre américaine.

Les stocks de brut ont monté, ce qui a poussé quelques investisseurs à passer à la vente, a remarqué Gene McGillian, de Tradition Energy.

Néanmoins, les marchés pétroliers ont vite semblé se faire à cette progression, alors même qu'elle porte les réserves américaines au plus haut depuis 1929, et sont repartis en hausse pour le reste de la séance.

On dirait que le marché s'est concentré sur une nouvelle baisse hebdomadaire de la production américaine, a expliqué M. McGillian, évoquant aussi la solidité de la demande d'essence.

Dans le contexte général de surabondance mondiale, beaucoup d'investisseurs considèrent comme une lueur d'espoir le déclin persistant de la production américaine, récemment passée sous les neuf millions de barils par jour (bj).

- "Boule de neige"

Les cours semblent d'ailleurs obéir depuis le début du mois à un mouvement général d'optimisme, qui laisse perplexes certains observateurs, puisqu'ils ont enregistré trois semaines consécutives de hausse malgré l'échec à la mi-avril de négociations entre pays producteurs, en l'absence des Etats-Unis mais avec la participation de la plupart des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

"On continue à avancer dans l'idée que la production va poursuivre son déclin en Amérique du Nord et que la demande va augmenter à travers le monde", a résumé M. McGillian.

Par ailleurs, en dehors de la situation physique du marché pétrolier, "l'affaiblissement du dollar donne du soutien aux cours", a-t-il remarqué.

En repli depuis le début de la semaine, le billet vert restait morose mercredi après une décision de la Réserve fédérale (Fed), qui a sans surprise maintenu ses taux en l'état, et les cours du pétrole, libellés en monnaie américaine et donc plus intéressants, continuent en retour à en profiter.

C'est comme une boule de neige qui devient de plus en plus grosse: on profite d'une dynamique qui est liée à des raisons techniques avant toute autre chose, a relativisé Matt Smith, de ClipperData.

Il précisait que certains investisseurs étaient tout simplement poussés à l'achat par le passage de seuils jugés symboliques, que les cours pétroliers franchissent peu à peu après avoir chuté en début d'année au plus bas depuis 2003.

Cette disposition très spéculative contribue à l'apparent optimisme du marché pétrolier, qui "a été prompt à ignorer les mauvaises nouvelles dernièrement", comme l'a conclu Fawad Razaqzada, de City Index.

(c) AFP

Commenter Au plus haut de 2016, le pétrole tire le meilleur de chiffres mitigés aux USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite