Menu
A+ A A-

Le brut limite ses pertes en clôture à New York avec l'aide du dollar

prix-du-petrole reprise de vendredi soir</preprise de vendredi soir:

reprise de vendredi soir


New York - Les prix du pétrole ont légèrement baissé vendredi à New York, un nouvel affaiblissement de la monnaie américaine compensant en partie la déception qu'ont constituée les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en juillet a terminé à 100,22 dollars, en recul de 18 cents par rapport à la veille.

A Londres, sur l'Intercontinental Exchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique est même reparti à la hausse, gagnant 39 cents à 115,84 dollars.

"Le faible niveau des chiffres de l'emploi va forcer le marché à réajuster ses attentes de croissance à court terme, ce qui va probablement peser sur les cours du pétrole dans les jours à venir", ont estimé les analystes de JP Morgan.

Les cours avaient affiché de fortes pertes en début de semaine en réaction aux statistiques mensuelles sur le marché du travail aux Etats-Unis.

Le pays n'a créé que 54'000 emplois en mai, soit quatre fois moins qu'en avril, et trois fois moins qu'espéré par les économistes.

Conséquence de ce ralentissement des embauches, le taux de chômage remonte à 9,1%, son plus fort niveau depuis le début de l'année.

"On savait qu'ils ne seraient probablement pas bons, mais (ces chiffres) étaient encore pires que prévu, donc les marchés ont vivement réagi", a relevé Matt Smith, de Summit Energy.

"Moins de gens employés et un taux de chômage plus élevé se traduisent par une faible demande de pétrole. Sans travail, il est difficile de dépenser de l'argent pour faire le plein. Et tous les secteurs de l'économie vont être affectés si les gens n'ont pas d'emploi. Cela augure mal de la demande de pétrole", a-t-il poursuivi.

Pour autant, les cours ont nettement limité leurs pertes en fin de séance, finissant à courte distance de l'équilibre, alors que le prochain déblocage de nouveaux fonds d'aide financière pour la Grèce était annoncé par les autorités européennes.

"Cela a renforcé l'euro, et fait chuter le dollar", ce qui pousse les investisseurs à placer leur argent dans les matières premières pour éviter une perte de valeur de leur capital, a constaté Matt Smith.

Le marché pétrolier a par ailleurs été réconforté par l'indice ISM mesurant l'activité dans les services, qui s'est accélérée plus que prévu aux Etats-Unis en mai.

Mais alors que les indicateurs de la semaine sont presque tous ressortis décevants, "les perspectives de demande dans le premier pays consommateur --de loin-- s'assombrissent", ont estimé les analystes de Commerzbank.

"L'attention se déplace désormais vers le sommet" de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) la semaine prochaine, ont-ils ajouté.

"Pour la première fois depuis longtemps, une augmentation des quotas de production n'est pas exclue. Les cours du brut ont progressé de 25 dollars le baril depuis leur dernière réunion en décembre", ont-ils observé.



Commenter Le brut limite ses pertes en clôture à New York avec l'aide du dollar


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite