Menu
A+ A A-

L'Ouganda choisit la Tanzanie pour exporter son pétrole

prix du petrole kampalaKampala: L'Ouganda, pays enclavé, a choisi samedi de faire transiter sa future production de pétrole brut par un oléoduc traversant la Tanzanie, écartant ainsi un projet concurrent porté par le Kenya, a annoncé à l'AFP le ministre ougandais des Affaires étrangères.
Nous nous sommes mis d'accord sur le fait que l'oléoduc serait construit depuis Hoima en Ouganda jusqu'au port de Tanga, sur l'océan Indien, dans le nord de la Tanzanie, a annoncé samedi à l'AFP le ministre Sam Kutesa, à l'issue d'un mini-sommet régional sur le sujet.

Les premières découvertes de pétrole en Ouganda remontent à 2006 dans la région occidentale du Lac Albert. Elles sont désormais estimées à 1,7 milliards de barils, au bas mot. La production de pétrole en Ouganda ne devrait toutefois pas débuter avant 2025, selon des sources concordantes.

Trois sociétés pétrolières, le Français Total, le géant chinois CNOOC et le Britannique Tullow, se sont vues attribuer en 2009 respectivement un tiers des droits d'exploitation.

Très vite s'est posée la question de l'exportation du brut ougandais via un port de la façade est du continent, sur l'océan Indien.

Après plusieurs années d'intenses tractations, l'Ouganda a choisi samedi le tracé tanzanien, un oléoduc de 1.400 km qui passe par le sud du lac Victoria puis traverse la Tanzanie jusqu'au port de Tanga, près de la frontière avec le Kenya.

Le gouvernement kényan avait proposé son propre oléoduc, qui traversait le nord du pays pour finir dans le port, entièrement à construire, de Lamu (nord-est).

Cet oléoduc s'intégrait à un très vaste projet d'infrastructures visant, entre autres, à connecter des oléoducs pour faire transiter le brut éthiopien, sud-soudanais, kényan et ougandais via Lamu.

On a pris en compte le fait que l'oléoduc jusqu'à Tanga était, entre autres aspects, le moins coûteux, a expliqué à l'AFP M. Kutesa.

Le mini-sommet organisé samedi en périphérie de Kampala, réunissait les présidents ougandais Yoweri Museveni, kényan Uhuru Kenyatta et rwandais Paul Kagame.

(c) AFP

Commenter L'Ouganda choisit la Tanzanie pour exporter son pétrole


    La Compagnie pétrolière française Total

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet papouasien

    vendredi 16 novembre 2018

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée, le second du pays, a annoncé vendredi le géant français en marge d'un sommet à Port Moresby.


    -Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    lundi 19 novembre 2018 à 22:12

    Canada: déversement accidentel en mer de 250.000 litres de p…

    Montréal: Un avion de surveillance et six navires ont été dépêchés lundi au large de la côte Est du Canada après le...

    lundi 19 novembre 2018 à 21:38

    Le pétrole monte un peu face aux incertitudes sur la future …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi alors que persistent les interrogations sur l'attitude de l'Organisation...

    lundi 19 novembre 2018 à 19:24

    Pétrole: Washington sanctionne un Sud-Africain pour ses lien…

    Washington: Le Trésor américain a annoncé lundi avoir placé sur sa liste noire un ressortissant sud-africain d'origine russe accusé d'avoir aidé la...

    lundi 19 novembre 2018 à 17:08

    Les prix des carburants ont continué à baisser la semaine de…

    Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont continué à baisser la semaine dernière, d'environ 2 centimes, dans...

    lundi 19 novembre 2018 à 16:19

    Le pétrole baisse, pénalisé par un possible surplus d'offre

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement lundi en cours d'échanges européens, pénalisés par les craintes d'un surplus d'offre.

    lundi 19 novembre 2018 à 16:09

    Iran: un ex-ministre à tête de la société nationale pétroliè…

    Téhéran: L'ancien ministre iranien de l'Économie Massoud Karbassian, limogé en août par le Parlement, a été nommé à la tête de la...

    lundi 19 novembre 2018 à 14:21

    Brésil: un "Chicago Boy" à la tête de Petrobras so…

    Rio de janeiro: Le futur ministre de l'Economie du Brésil, Paulo Guedes, a annoncé lundi la nomination à la tête de Petrobras...

    lundi 19 novembre 2018 à 13:28

    "Le peuple en a marre": des "gilets jaunes…

    Lespinasse (France): "Le peuple en a marre": quelque 80 "gilets jaunes" bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite