Menu
A+ A A-

Le pétrole évolue sans grande direction dans un marché hésitant

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole oscillaient faiblement autour de l'équilibre vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs hésitant sur la direction à prendre alors que la surabondance persistante de l'offre continue de lester le marché mondial de l'or noir.
Vers 10H45 GMT (12H45 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 45,31 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 49 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance perdait 35 cents à 43,83 dollars.

Après avoir atteint des sommets depuis novembre jeudi, les cours sont repartis à la baisse, "car les investisseurs se sont de nouveau focalisés sur la surabondance excessive de l'offre", ce qui a "encouragé les investisseurs les plus baissiers à passer à l'attaque", pesant ainsi sur les cours, commentait Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

"Avec la fin de la grève au Koweït et les inquiétudes persistantes sur la capacité de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) à obtenir un gel de la production, les cours pourraient bien se préparer à glisser vers les 40 dollars le baril", prévenait M. Otunuga.

Le secrétaire général de l'OPEP, Abdallah el-Badri, s'est dit confiant jeudi sur le rééquilibrage du marché du pétrole d'ici 2017, même après l'échec de plusieurs grands pays producteurs à se mettre d'accord pour geler la production d'or noir dimanche à Doha.

Il s'est aussi dit convaincu que d'ici la prochaine réunion prévue en juin de l'OPEP à Vienne, il y aurait d'autres rencontres entre pays membres et non membres du cartel.

Mais l'échec des discussions de Doha a porté un coup à la crédibilité de l'OPEP, estimait Bernard Aw, analyste chez IG Markets, minimisant la portée de ces propos.

Pour les analystes de Commerzbank, "le gel de la production était censé permettre au marché de gérer une période de forte surabondance de l'offre au deuxième trimestre avant une diminution de cette surabondance attendue sur le second semestre sous l'effet combiné d'une baisse de la production américaine et d'une demande saisonnière plus forte", alors un tel gel pourrait "ne plus être nécessaire d'ici" à la mi-2016.

(c) AFP

Commenter Le pétrole évolue sans grande direction dans un marché hésitant


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:26

    Niger: nouvelle découverte de pétrole à la frontière avec l…

    Niamey: Le Niger a confirmé jeudi soir la découverte par la société algérienne Sonatrach d'un nouveau bassin pétrolier à Kafra, à la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 10:26

    "Gilets jaunes": une "manifestation de solida…

    Paris: La députée Delphine Batho, nouvelle présidente de Génération écologie, a considéré vendredi que manifester avec les "gilets jaunes" contre les taxes...

    vendredi 16 novembre 2018 à 04:58

    GNL: Total espère finaliser en 2019 un accord sur un projet …

    Port moresby: Total espère finaliser au début 2019 un accord pour le développement d'un projet de gaz naturel liquéfié (GNL) en Papouasie-Nouvelle-Guinée...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite