Menu
A+ A A-

Le pétrole finit en baisse, victime de prises de bénéfices

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont fini en baisse jeudi, victimes de prises de bénéfices après deux séances de forte hausse motivées par l'espoir d'un rééquilibrage de l'offre et de la demande.
Le cours du baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juin, dont c'était le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, a perdu juste 1,00 dollar à 43,18 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin a perdu 1,27 dollar à 44,53 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Les gens récupèrent de l'argent et attendent de voir ce qui va se passer, a commenté Carl Larry, chez Frost & Sullivan, jugeant toutefois que l'humeur des investisseurs pour le moment est vraiment redevenue positive.

Nous n'avons vu aucune actualité récente qui pousse à la hausse, mais la tendance est positive, certains évoquent une reprise (des prix) jusqu'à 50 dollars, et ce n'est pas impossible vu la hausse des importations aux Etats-Unis et le déclin de la production nord-américaine, a-t-il ajouté.

Mercredi le ministère américain de l'Energie a annoncé une progression des stocks de brut aux Etats-Unis, mais aussi une baisse de la production, pour la douzième fois en treize semaines, ce qui la ramène au plus bas depuis 18 mois.

La baisse de la production américaine de pétrole est l'assurance que la surabondance de l'offre va diminuer de façon notable au second semestre, et que le marché du pétrole sera plus équilibré d'ici à l'année prochaine au plus tard, ont estimé les experts de Commerzbank.

Pour autant, de toute évidence les données fondamentales connaissent encore des hauts et des bas, a noté Oliver Sloup, chez iiTrader. Il a évoqué notamment les atermoiements des grands pays producteurs membres ou non de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) sur l'opportunité de geler la production pour soutenir les cours, comme il en est question depuis février.

Dimanche, une réunion à Doha à ce sujet a tourné court en raison des rivalités entre l'Iran et l'Arabie Saoudite, ce qui a brièvement fait plonger les cours du pétrole. Mercredi, l'agence Bloomberg s'est toutefois fait l'écho de déclarations d'un ministre irakien évoquant la possibilité d'une nouvelle réunion en mai, avant la réunion de l'OPEP prévue en juin, relançant l'optimisme.

Il semble que le marché pense que plus ils en parlent, plus quelque chose va finir par arriver en termes de rééquilibrage volontaire de l'offre surabondante par rapport à la demande, a ajouté M. Sloup.

Pour M. Larry, si une réunion a bien lieu (en mai), des mesures seront certainement prises, s'il y a une réunion d'urgence ce sera un appel à agir.

Mais Jasper Lawler, chez CMC Markets, a estimé que les chances d'une autre réunion entre pays producteurs en mai semblent au mieux faibles. Leur dernier effort (dimanche dernier à Doha) s'est terminé sur un fiasco embarrassant, et la prochaine réunion de l'Opep est en juin, donc cela n'aurait pas de sens qu'il y en ait une autre d'ici là, a-t-il dit.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en baisse, victime de prises de bénéfices


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite