Menu
A+ A A-

Koweït: la production pétrolière chute de 60% au 2e jour d'une grève

prix du petrole KoweïtKoweït: Les travailleurs du secteur pétrolier au Koweït observaient lundi leur deuxième jour de grève, affectant la production de l'émirat qui a chuté de plus de 60%, alors que le gouvernement cherche à recruter de la main d'oeuvre étrangère.
A tous les travailleurs du secteur pétrolier (...), la grève se poursuit, a annoncé leur syndicat dans un tweet.

La production pétrolière du Koweït, membre de l'OPEP, a chuté de 3 millions de barils par jour (mbj) à 1,1 mbj, et celle des raffineries de l'émirat a plongé à 520.000 barils par jour (bj), contre 930.000 bj avant la grève.

Un porte-parole de la Kuwait National Petroleum Co (KNPC - étatique), Khaled al-Assoussi, a déclaré lundi que l'émirat continuait à exporter du brut et des produits pétroliers.

Il a ajouté que les trois rafineries du pays tournaient à 55% de leur capacité, conformément à un plan d'urgence de sa compagnie.

Dimanche, le gouvernement avait jugé la grève illégale et appelé à des poursuites judiciaires contre le syndicat.

Il avait également demandé à la firme publique Kuwait Petroleum Corp (KPC) de recruter de la main d'oeuvre à l'étranger pour faire fonctionner certaines installations pétrolières du pays.

Le syndicat a affirmé que la grève était un grand succès et qu'elle était observée par des milliers d'employés.

Les grévistes protestent contre des projets du gouvernement visant à réduire des avantages et à baisser les salaires des employés dans le secteur pétrolier.

Pour compenser les effets de la baisse drastique des prix du pétrole, qui pèse lourdement sur le budget de l'émirat, les autorités ont annoncé ces derniers mois une série de mesures d'austérité.

Parmi elles, la mise en place d'une nouvelle grille de salaires s'appliquant à tous les fonctionnaires du pays, dont les quelque 20.000 employés du secteur pétrolier.

Le syndicat avait rejeté samedi un appel du ministre koweïtien du Pétrole par intérim, Anas Saleh, à annuler la grève pour envisager une solution négociée de la crise actuelle.

La KPC a indiqué dimanche que les stocks d'essence et de produits pétroliers couvrent les besoins du pays pendant 25 jours et que les réserves stratégiques sont suffisantes pour 31 autres jours.

Le syndicat conteste aussi des projets de privatisation de certaines activités du secteur pétrolier.

(c) AFP

Commenter Koweït: la production pétrolière chute de 60% au 2e jour d'une grève


    Le pétrole au Koweït

    Voir toutes les nouvelles du pétrole au Koweït

    mardi 13 novembre 2018

    Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

    Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

    jeudi 26 avril 2018

    L'Irak autorise l'exploration pétrolière près des frontières…

    Bagdad: Le ministère irakien du Pétrole a accordé jeudi trois permis d'exploration pétrolière près de sa frontière avec l'Iran, pour la première...

    lundi 16 avril 2018

    Pétrole: Oman et Koweït exhortent à poursuivre la coopératio…

    Koweït: Le Koweït et Oman ont appelé lundi les pays membres et non-membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à...

    La Production de pétrole dans le monde

    -Voir toutes les actualités de la production de pétrole

    mardi 13 novembre 2018

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    lundi 12 novembre 2018

    Ryad réclame une baisse de production de pétrole d'un millio…

    Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Arabie saoudite a estimé lundi indispensable de réduire la production mondiale de pétrole d'un million de barils...

    lundi 12 novembre 2018

    La production mondiale de pétrole doit être réduite d'un mil…

    Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a déclaré lundi qu'une analyse technique montrait la nécessité de...

    dimanche 11 novembre 2018

    Prévoyant une surproduction de pétrole, les producteurs veul…

    Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Les grands producteurs de pétrole ont affirmé dimanche que l'offre mondiale de brut l'année prochaine surpasserait la...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 19 novembre 2018 à 04:24

    Le pétrole en hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par les espoirs que l'Opep et ses partenaires vont agir...

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite