Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole s'affiche en petite baisse, récupérant de son euphorie de vendredi

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole reprenaient leur souffle lundi en cours d'échanges européens, après avoir signé vendredi un spectaculaire rebond sur fond d'optimisme grandissant à l'approche de la réunion entre producteurs du 17 avril et alors que des signes d'une baisse de la production américaine semblent se confirmer.
Vers 10H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 41,87 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 7 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mai perdait 16 cents à 39,56 dollars.

"Les prix du pétrole ont bondi de plus de 6% vendredi et ont clôturé ainsi la semaine d'échanges sur les gains les plus importants réalisés en un mois" puisque Brent comme WTI sont ressortis en hausse de 8% sur une semaine, notaient les analystes de Commerzbank.

Poursuivant le mouvement de vendredi, le Brent est monté en début d'échanges asiatiques lundi jusqu'à 42,45 dollars, au plus haut depuis le 18 mars, tandis que le WTI a atteint au même moment 40,47 dollars, un maximum depuis le 23 mars.

"Il n'y a eu aucun catalyseur particulier pour le bond des prix de vendredi, mais au contraire, la hausse a sans doute été facilitée par l'effet combiné de toute une série de rapports", ont expliqué les analystes de Commerzbank, citant l'impact de la baisse surprise des stocks américains de brut mercredi dernier, la fermeture temporaire de l'oléoduc de Keystone entre le Canada et les États-Unis, et la nouvelle chute du nombre de puits en activité aux États-Unis rapportée vendredi par la société de services pétroliers Baker Hughes.

Cette dernière a en effet fait état d'un déclin de 8 unités supplémentaires du nombre de puits en activité aux États-Unis, les portant à 354 au total, soit leur niveau le plus bas depuis novembre 2009.

En outre, les cours du brut bénéficiaient plus que jamais, à une semaine de la réunion entre pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et hors OPEP prévue le 17 avril à Doha, des espoirs de voir les grands producteurs parvenir à un accord pour geler leur niveau de production.

"Le ministre russe du Pétrole par exemple continue d'espérer un accord sur des plafonds de production. Nous sommes sceptiques sur ce point, comme nous l'avons mentionné de façon répétée dans nos publications ces dernières semaines. Il y a donc un risque de correction des prix si le marché est déçu par le résultat de la réunion", prévenaient toutefois les experts de Commerzbank.

De même, Lukman Otunuga, analyste chez FXTM, soulignait que même si la production était gelée en théorie, l'Iran continue à augmenter sa production dans un marché qui est déjà excédentaire à hauteur de 2 millions de barils par jour.

"Le potentiel est là pour davantage de déclin des prix du brut dans la mesure où le dernier mouvement de hausse pourrait avoir été à la fois exagéré et trop dépendant de ce gel hypothétique de la production de l'OPEP", mettait pour sa part en garde Augustin Eden, analyste chez Accendo Markets.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 septembre 2018 à 22:11

Canada: le gouvernement veut relancer un projet d'oléoduc co…

Ottawa: Le gouvernement canadien a ordonné vendredi au régulateur du secteur de l'énergie de revoir l'évaluation environnementale d'un projet d'élargissement d'un oléoduc...

vendredi 21 septembre 2018 à 21:56

Le pétrole termine en hausse à l'approche d'une réunion de l…

NYC/Cours de clôture: Après avoir flirté avec le seuil symbolique des 80 dollars le baril, le pétrole londonien a terminé en modeste...

vendredi 21 septembre 2018 à 17:51

Autriche: un oléoduc utilisé pour produire de l'électricité

Vienne: Un oléoduc traversant les Alpes a été équipé d'une turbine lui permettant de produire de l'électricité pour l'équivalent de 3.000 foyers...

vendredi 21 septembre 2018 à 16:24

Le pétrole remonte, le marché hésite après le tweet de Trump

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient vendredi en cours d'échanges européens, effaçant leurs pertes de la veille dans un marché à la...

vendredi 21 septembre 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché volatil après un tweet de Trum…

Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, effaçant leurs pertes de la veille dans un marché à la...

vendredi 21 septembre 2018 à 07:38

Le pétrole sans direction claire en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions opposées, dans la foulée de critiques du président américain Donald Trump contre...

jeudi 20 septembre 2018 à 21:08

Le pétrole lesté par les critiques de Trump contre l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, affectés entre autres par les critiques du président américain Donald...

jeudi 20 septembre 2018 à 17:37

Pétrole: les américains Chevron et Exxon rejoignent une init…

Paris: Les géants pétroliers américains Chevron et ExxonMobil ont rejoint jeudi une initiative d'entreprises du secteur pour lutter contre le changement climatique.

jeudi 20 septembre 2018 à 16:07

Le pétrole recule, Trump tempête contre l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a repris ses critiques...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite