Menu
A+ A A-

Le pétrole reprend son ascension à l'ouverture à New York

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en nette hausse vendredi dans un marché décidé à rester positif, notamment après le tableau optimiste de l'économie américaine dressé la veille par la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mai gagnait 2,02 dollars à 39,28 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"On dirait que les investisseurs qui poussent à la hausse tentent de redémarrer cette poussée", après la pause observée jeudi, a commenté Gene McGillian, chez Tradition Energy.

Selon lui, les préparatifs de la réunion entre pays producteurs prévue le 17 avril à Doha, deux mois après que l'Arabie Saoudite et la Russie ont commencé à défendre l'idée d'un gel de production, continuent à donner de l'élan au marché, tout comme l'annonce mercredi du premier recul des stocks de brut aux Etats-Unis depuis sept semaines.

"Et puis en arrivant ce matin, on voit les déclarations positives sur l'économie faite par la présidente de la Fed, selon qui l'économie américaine semble engagée sur la voie d'une croissance régulière, et d'un coup cela remet le Brent au-dessus des 40 dollars (le baril) et le WTI près des 39", a dit M. McGillian, estimant que jusqu'au 17 avril les cours ont toutes les chances de rester dans des marges de 36 à 42 dollars le baril.

"Ce n'est pas une économie qui est dans une situation de bulle", a notamment déclaré Janet Yellen.

Pour autant de nombreux analystes restent sceptiques sur les perspectives de rééquilibrage d'un marché du pétrole plombé par l'offre excédentaire depuis près de deux ans.

"Les dynamiques de l'offre et de la demande sous-jacentes sur le marché pétrolier sont encore loin de s'améliorer", expliquait Angus Nicholson, analyste chez IG.

M. Nicholson a également souligné que la volatilité risquait de rester élevée à l'approche de la réunion du 17 avril, alors que les différentes parties en présence cherchent à se positionner en amont de cette rencontre.

"Le pétrole a été brusquement vendu dans le sillage des commentaires de l'Arabie saoudite qui a fait savoir qu'il n'y aurait aucun accord (sur un éventuel gel de la production, ndlr) sans l'Iran, et a ensuite connu un rebond après que le Koweït est sorti du bois pour déclarer qu'un accord pourrait avancer (même) sans l'Iran", rappelait l'analyste.

"Les prix du pétrole continuent à être stimulés par la réunion du 17 avril à Doha même si les chances d'un accord sur un gel de la production semblent pour le moins faibles, avec l'Iran disant +non+ et l'Arabie saoudite disant +seulement avec l'Iran+", résumait quant à lui Michael van Dulken, analyste chez CMC Markets.

(c) AFP

Commenter Le pétrole reprend son ascension à l'ouverture à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 20 mai 2019 à 05:59

    Le pétrole grimpe en Asie, après la réunion de l'Opep

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, en raison des tensions au Moyen-Orient et de l'engagement...

    samedi 18 mai 2019 à 03:00

    L'Argentine attribue 18 zones maritimes à l'exploration de g…

    Buenos aires: Le gouvernement argentin a attribué 18 zones maritimes à de grandes entreprises pour qu'elles en explorent les éventuelles ressources pétrolières...

    vendredi 17 mai 2019 à 12:11

    Le pétrole dopé sur la semaine par les tensions géopolitique…

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, en nette hausse sur la semaine alors que les tensions géopolitiques...

    vendredi 17 mai 2019 à 05:49

    Le pétrole continue de flamber en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de flamber, vendredi en Asie, en raison de l'escalade entre Washington et Téhéran, alors que l'Iran...

    jeudi 16 mai 2019 à 22:14

    Le pétrole monte, la tension grimpe au Moyen-Orient

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont grimpé jeudi avant une réunion de suivi de l'accord de l'Opep et de ses...

    jeudi 16 mai 2019 à 12:21

    Le pétrole grimpe, situation tendue avant une réunion de sui…

    Londres: Les prix du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens à l'avant-veille d'une réunion de suivi de l'accord de l'Opep et...

    jeudi 16 mai 2019 à 06:01

    Le pétrole continue de grimper en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse jeudi en Asie, en raison des tensions aux Moyen-Orient.

    mercredi 15 mai 2019 à 22:14

    Le pétrole monte avec des stocks américains de brut moins él…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mercredi dans le sillage d'une hausse des stocks américains moins forte que des...

    mercredi 15 mai 2019 à 17:10

    USA: les stocks et les exportations de pétrole brut bondisse…

    New York: Les stocks ainsi que les exportations de pétrole brut ont fortement augmenté la semaine dernière aux Etats-Unis, selon les chiffres...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 1 mai 2019 Le secteur pétrolier a flanché du fait d'un net recul des cours du pétrole dans la foulée de la publication d'un bond des stocks américains. BP a perdu 1,25% et Royal Dutch Shell 1,44%.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite