Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en nette baisse à New York, la frilosité reprenant le marché

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en nette baisse mardi à New York, confirmant un repli engagé la semaine précédente, dans un marché repris par la prudence sur les chances d'une réduction de l'offre, faute de nouvel élément sur le sujet.
Vers 13H05 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mai perdait 1,11 dollar à 38,28 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Au lendemain d'une séance sans grand mouvement, les cours semblent poursuivre leur déclin amorcé la semaine précédente, lorsqu'ils avaient enregistré leur première baisse hebdomadaire après un mois et demi de rebond massif.

Pour certains observateurs, comme les experts de Commerzbank, c'est avant tout le côté exagéré de cette hausse, qui a vu les cours se reprendre de quelque 40% après avoir chuté au plus bas depuis 2003, qui explique l'actuel rééquilibrage du marché.

Cette situation "pourrait accentuer la baisse des cours dès que les investisseurs spéculatifs vont commencer à prendre leurs bénéfices", ont-ils prévenu, estimant qu'ils auraient "de bonnes raisons de le faire" au niveau actuel des cours.

La frilosité risque de s'accentuer à l'approche d'une réunion à la mi-avril entre la majeure partie des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et des producteurs extérieurs, en premier lieu à la Russie, car certains investisseurs craignent que le marché soit déçu si cette rencontre n'aboutit qu'à un gel de l'offre à des niveaux déjà élevés.

Pour l'heure, c'est sur les Etats-Unis, qui ne participent pas à ces débats, que se concentre l'attention, car "on s'attend à une nouvelle hausse des réserves de brut", comme l'a noté Phil Flynn, de Price Futures Group.

Après l'annonce la semaine précédente par le département de l'Energie (DoE) d'un bond de près de 10 millions de baril, les investisseurs prendront connaissance mercredi des nouveaux chiffres hebdomadaires sur la question, mais comme chaque mardi, ils en auront après la clôture un avant-goût avec les estimation de la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API).

Par ailleurs, "on s'inquiète de ce que Janet Yellen", présidente de la Réserve fédérale (Fed), "va dire aujourd'hui", mardi a estimé M. Flynn. "Le marché craint qu'elle prenne un ton offensif sur le resserrement monétaire et cela met les cours sous pression."

Plus précisément, les investisseurs comptent sur le discours de Mme Yellen, qui s'exprimera à 16H00 GMT, pour savoir un peu plus à quoi s'en tenir quant à une hausse des taux lors de la réunion d'avril de la banque centrale américaine, car une telle mesure marquerait la poursuite du retrait d'un important soutien à l'économie.

(c) AFP


Commenter Le pétrole ouvre en nette baisse à New York, la frilosité reprenant le marché


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 21 novembre 2018 à 06:23

    Le pétrole rebondit en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient en Asie mercredi sous l'effet d'achats à bon compte, après avoir dégringolé de près de 7%...

    mardi 20 novembre 2018 à 22:54

    Canada: pas de marée noire après un accident sur une platefo…

    Montréal: Le pétrole ne fuit plus au large de Terre-Neuve et aucune marée noire n'est attendue après le rejet accidentel dans l'océan...

    mardi 20 novembre 2018 à 20:20

    Frappés par la crainte d'un pétrole trop abondant, les cours…

    NYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont plongé mardi à leur plus bas niveau depuis fin 2017, touchés de...

    mardi 20 novembre 2018 à 16:15

    Le pétrole en baisse, pénalisé par les niveaux de production

    Londres: Les cours du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, approchant de leurs plus bas en plusieurs mois, alors que...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:19

    Contre la contrebande, l'Iran veut limiter l'essence à la po…

    Téhéran: L'Iran est en train de réintroduire des cartes limitant la quantité de carburant pouvant être achetée dans les pompes à essence...

    mardi 20 novembre 2018 à 12:16

    Le pétrole repart à la baisse dans un marché incertain

    Londres: Les prix du pétrole baissaient de nouveau mardi en cours d'échanges européens, après avoir légèrement progressé la veille, dans un marché...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:07

    Norvège: la production de pétrole rebondit en octobre

    Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a rebondi en octobre mais est restée inférieure aux...

    mardi 20 novembre 2018 à 10:05

    Carburants: Mme Wargon dénonce les contradictions des "…

    Paris: La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Emmanuelle Wargon a dénoncé mardi en pleine mobilisation des "gilets jaunes" ceux qui réclament une annulation...

    mardi 20 novembre 2018 à 04:34

    Le pétrole en baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole sont repartis à la baisse mardi en Asie, le marché restant plombé par les inquiétudes sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite