Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole retrouve son entrain, aidé par un dollar faible et des espoirs de rééquilibrage du marché

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole progressaient nettement jeudi en cours d'échanges européens, galvanisés par la perspective d'une réunion entre producteurs fin avril et l'affaiblissement du dollar après la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) mercredi.
Vers 11H05 GMT (12H05 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 40,92 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 59 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en avril prenait 64 cents à 39,10 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, qui s'affichaient en baisse depuis le début de la semaine, ont fortement rebondi mercredi après l'annonce de la tenue d'une réunion entre les principaux producteurs de brut fin avril afin de tenter de stabiliser la production et la publication d'une progression moins importante que prévu des stocks américains de brut la semaine dernière.

Les prix poursuivaient jeudi sur cette lancée haussière, annulant la totalité de leurs pertes du début de la semaine, soutenus également par un accès de faiblesse du dollar consécutif à la décision prudente mercredi de la Réserve fédérale américaine de ne pas relever ses taux directeurs.

Car si la hausse des taux de la banque centrale américaine tend à rendre le dollar plus rémunérateur et donc plus attractif pour les investisseurs, la perspective de voir cette hausse plus tempérée qu'attendu pèse en revanche sur le billet vert.

Or, toute dépréciation du dollar favorise les achats de pétrole, libellés en billets verts, rendus moins onéreux pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les prix du brut se dirigent vers des sommets après une solide performance dans les échanges asiatiques grâce à un dollar plus faible, soulignaient Mike van Dulken et Augustin Eden, analystes chez Accendo Market.

Le WTI, qui évoluait désormais au-dessus du seuil des 39 dollars, a même atteint 39,64 dollars jeudi vers 08H45 GMT, un maximum en plus de trois mois, tandis que le Brent, repassé au-dessus des 40 dollars, s'échangeait à proximité de ses plus hauts en trois mois atteints il y a dix jours.

De plus, il a désormais été confirmé qu'une réunion entre quinze pays producteurs de pétrole se tiendrait à Doha le 17 avril. Le gel de la production de pétrole sur lequel se sont entendues la Russie et l'Arabie saoudite mi-février doit être adopté à la réunion, rappelaient les analystes de Commerzbank.

Cette réunion annoncée mercredi par le ministre qatari de l'Énergie doit s'inscrire dans le sillage d'un accord sur un gel de l'offre -entre l'Arabie saoudite, meneur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), le Qatar et le Venezuela, deux plus petits membres, ainsi que la Russie, gros producteur extérieur au cartel-, dont l'annonce en février avait largement contribué à relancer les cours après une chute au plus bas depuis 2003.

Apparemment, l'implication de l'Iran n'est plus une condition préalable, ajoutaient les experts de Commerzbank, alors que le fait que Téhéran réaffirme dimanche son refus de participer à tout gel de sa production avant d'avoir reconquis ses parts de marché avait fait plonger les cours.

Le ministre russe de l'Énergie, Alexandre Novak, a en effet annoncé mercredi que l'Iran serait présent à la réunion d'avril, même s'il ne comptait pas agréer un plafonnement de sa production.

En outre, les cours du pétrole ont également pu trouver un soutien inattendu dans les dernières statistiques hebdomadaires du département américain de l'Énergie (DoE) publiées mercredi.

Même si la hausse de 1,3 million de barils des réserves américaines annoncée par le DoE porte de nouveau les stocks de brut à un niveau sans précédent depuis 1930, elle est moindre que prévu et s'accompagne de l'annonce plus favorable d'une baisse de la production américaine.

De plus, les réserves d'essence ont décliné, même si moins que prévu, comme celles de produits distillés, tel le fioul.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 20 septembre 2018 à 21:08

Le pétrole lesté par les critiques de Trump contre l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, affectés entre autres par les critiques du président américain Donald...

jeudi 20 septembre 2018 à 17:37

Pétrole: les américains Chevron et Exxon rejoignent une init…

Paris: Les géants pétroliers américains Chevron et ExxonMobil ont rejoint jeudi une initiative d'entreprises du secteur pour lutter contre le changement climatique.

jeudi 20 septembre 2018 à 16:07

Le pétrole recule, Trump tempête contre l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a repris ses critiques...

jeudi 20 septembre 2018 à 14:06

Trump exige de l'Opep une réduction immédiate des prix du pé…

Washington: Le président américain Donald Trump a exhorté jeudi l'Organisation des pays exportateurs de pétrole à faire baisser "maintenant" les prix du...

jeudi 20 septembre 2018 à 14:03

Dossier Eni/Shell de corruption au Nigeria: deux premières c…

Milan: Une juge de Milan a prononcé jeudi les deux premières condamnations dans un dossier de corruption présumée au Nigeria impliquant les...

jeudi 20 septembre 2018 à 12:16

Le pétrole monte un peu, le marché reprend son souffle

Londres: Les prix du pétrole montaient très légèrement jeudi en cours d'échanges européens après deux séances de hausse marquée dans un marché...

jeudi 20 septembre 2018 à 10:52

Le Premier ministre Français "assume" la hausse de…

Paris: Le Premier ministre Edouard Philippe a dit jeudi "assumer" la hausse des taxes sur les carburants prévue en 2019, jugeant nécessaire...

jeudi 20 septembre 2018 à 05:41

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper en Asie jeudi, portés par un net repli des stocks de brut aux Etats-Unis...

mercredi 19 septembre 2018 à 21:35

Le pétrole profite d'une nouvelle baisse des stocks de brut …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mercredi, portés par l'annonce d'un repli des stocks de brut aux...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite