Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en nette baisse à New York, affecté par l'Iran

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en nette baisse lundi à New York après des déclarations, notamment iraniennes, qui ont relancé les doutes sur la réalisation d'un gel de la production par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Vers 14H15 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en avril cédait 1,07 dollar à 37,43 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Une nouvelle fois, les cours évoluent en fonction de propos venus de l'OPEP, a résumé Matt Smith de ClipperData.

Après avoir chuté en début d'année au plus bas depuis 2003 face à la surabondance générale, le marché rebondit depuis février après l'annonce d'un accord de gel de la production entre l'Arabie saoudite, membre dominant de l'OPEP, et la Russie, qui lui est extérieure, mais reste sensible à la moindre déclaration du cartel, à l'ensemble duquel il espère voir étendu ce consensus.

Or, depuis le week-end, l'Iran est intervenu pour dire qu'il n'envisagerait aucun gel de sa production tant qu'il ne reviendrait pas à quatre millions de barils par jour (bj), alors qu'il n'en est seulement qu'à trois, a rapporté M. Smith.

L'Iran, revenu sur le marché pétrolier mondial à la suite de la levée de sanctions sur son programme nucléaire, a prévenu par la voix de son ministre du Pétrole, Bijan Namadar Zanganeh, qu'il faudrait le laisser tranquille tant qu'il n'atteindrait pas cet objectif.

Cela limite les chances de tout large accord sur une limite de la production, ont jugé les experts de Commerzbank. Par exemple le Koweït, proche de Ryad au sein de l'OPEP, avait conditionné sa participation à celle de l'Iran.

En plus de Ryad et Moscou, l'accord de février a été conclu par deux membres de l'OPEP, le Qatar et le Venezuela, qui désire fortement la fin de la politique de prix bas à cause de ses graves difficultés économiques.

Les perspectives d'un accord de plus large ampleur semblent d'autant plus fragiles lundi, que l'on entend dire qu'une réunion, qui impliquerait l'ensemble de l'OPEP et la Russie, a peu de chance d'avoir lieu ce mois-ci et devrait attendre avril, a ajouté M. Smith. Les incertitudes persistantes sur une réunion de ce type contribuent une nouvelle fois à faire baisser les cours.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 août 2018 à 12:12

Le pétrole monte, les Etats-Unis vendent une part de leurs r…

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement mardi en cours d'échanges européens alors que les Etats-Unis s'apprêtent à vendre une partie de...

mardi 21 août 2018 à 05:29

Les cours du pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, dans l'attente de d'informations clé sur le niveau des...

lundi 20 août 2018 à 22:07

Le pétrole monte, profitant d'un apaisement des tensions géo…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé lundi, profitant d'un apaisement des tensions entre Pékin et Washington et d'une accalmie...

lundi 20 août 2018 à 16:05

Le pétrole monte mais le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens mais la tendance à la baisse des prix depuis début...

lundi 20 août 2018 à 15:52

Les prix des carburants en ordre dispersé

Paris: Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service françaises ont évolué en ordre dispersé la semaine dernière, le gazole progressant...

lundi 20 août 2018 à 12:12

Le pétrole monte un peu dans un marché inquiet

Londres: Les prix du pétrole montaient légèrement lundi en cours d'échanges européens mais la tendance à la baisse des prix depuis début...

lundi 20 août 2018 à 11:58

Sanctions américaines: le géant pétrolier Total s'est offici…

Téhéran: Le géant pétrolier français Total s'est officiellement désengagé de ses projets d'investissements de plusieurs milliards de dollars en Iran, une conséquence...

lundi 20 août 2018 à 06:36

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi, après avoir bouclé vendredi une septième semaine d'affilée dans le rouge...

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite