Menu
A+ A A-

Pétrole: le repli de l'offre hors Opep un peu plus important qu'anticipé en 2016

prix du petrole ParisParis: La production de pétrole des pays hors Opep va baisser un peu plus en 2016 que prévu précédemment, a estimé vendredi l'Agence internationale de l'énergie (AIE), mais le surplus d'offre devrait subsister, même si le retour de l'Iran sur les marchés est moins rapide qu'annoncé par Téhéran.
Face à la persistance des prix bas de l'or noir, l'AIE estime, dans son rapport mensuel, que la production des pays hors OPEP devrait baisser de 750.000 barils par jour cette année, essentiellement aux Etats-Unis, contre une estimation précédente de 600.000 barils par jour (bj).

Les exportations iraniennes ont elles augmenté de 300.000 barils par jour depuis le début de l'année, estime le bras énergétique des pays de l'OCDE, un chiffre "plus modeste que la hausse de 400.000 bj annoncés par Téhéran", début mars.

"Le retour de l'Iran sur le marché a été moins important que ce que les Iraniens avaient annoncé. En février, nous estimons que la production a augmenté de 220.000 bj et, provisoirement, il apparaît que le retour de l'Iran sera progressif", a-t-elle ajouté.

Le mois de février est le premier mois complet où l'Iran ne subit plus les sanctions internationales, levées mi-janvier. Téhéran avait annoncé à ce moment-là vouloir augmenter immédiatement sa production de 500.000 bj. Et début mars, le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namadar Zanganeh, avait indiqué que les exportations de son pays avait augmenté de 400.000 bj pendant le mois iranien de Bahman (21 janvier-19 février), pour atteindre 1,75 mbj.

Toutefois, ce retour progressif ne changera pas foncièrement la donne sur le marché du pétrole, au moins au premier semestre. Le surplus d'offre devrait atteindre 1,9 million de barils par jour au premier trimestre et 1,5 mbj au deuxième.

Il faudra attendre la seconde moitié de l'année pour que l'écart entre l'offre et la demande se réduise fortement, jusqu'à 0,2 mbj.

Alors que la croissance de la consommation est toujours évaluée par l'AIE à 1,2 mbj sur l'année, ce début de rééquilibrage sera principalement le fait de la baisse attendue de la production de brut dans les pays non membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, et principalement aux Etats-Unis, où l'Agence s'attend à une baisse de 530.000 bj.

En février, la production mondiale a baissé de 180.000 bj pour atteindre 96,5 millions de barils par jour, avec une baisse partagée entre les pays de l'OPEP et hors OPEP.

Par ailleurs, la remontée des prix du brut observée ces dernières semaines, et portée par les espoirs d'un accord international sur la production pour rééquilibrer le marché, "ne doit pas être considérée comme un signe définitif que le pire et forcément passé", nuance l'AIE, même si "des éléments montrent que les prix pourraient avoir atteint un point bas".

Et l'Agence réitère sa prévision d'un rééquilibrage du marché en 2017.

(c) AFP

Commenter Pétrole: le repli de l'offre hors Opep un peu plus important qu'anticipé en 2016


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 11 décembre 2018 à 03:50

    Le pétrole remonte en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole montaient légèrement en Asie mardi mais l'élan consécutif à l'accord Opep de réduction de la production d'or...

    lundi 10 décembre 2018 à 22:13

    Le prix du pétrole baisse en raison de doutes sur l'offre et…

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont retombés lundi alors que l'efficacité d'un accord de réduction de la production signé par...

    lundi 10 décembre 2018 à 20:58

    Rencontre américano-saoudienne après une réunion de l'Opep

    Ryad: Les ministres saoudien et américains de l'Energie ont discuté lundi en Arabie saoudite de l'état du marché pétrolier, après la décision...

    lundi 10 décembre 2018 à 16:54

    Le Sénat revient sur l'exclusion de l'huile de palme des bio…

    Paris: Le Sénat est revenu lundi sur l'exclusion de l'huile de palme de la liste des biocarburants, mesure adoptée par l'Assemblée nationale...

    lundi 10 décembre 2018 à 16:18

    Le prix du pétrole baisse en raison de doutes sur l'offre

    Londres: Les cours du pétrole retombaient lundi en cours d'échanges européens, tandis que l'impact de l'accord de vendredi entre l'Opep et ses...

    lundi 10 décembre 2018 à 12:40

    Blocage d'un des plus grands sites pétroliers en Libye

    Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé lundi le blocage par un groupe armé de l'un des plus grands...

    lundi 10 décembre 2018 à 12:08

    Le pétrole efface une partie de ses gains de vendredi

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi en cours d'échanges européens, après avoir été dopés vendredi par un accord entre l'Opep et...

    lundi 10 décembre 2018 à 04:37

    Le pétrole se stabilise en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole commençaient à se stabiliser lundi en Asie après un net rebond consécutif à l'accord de réduction de...

    vendredi 07 décembre 2018 à 21:29

    Le pétrole bondit après l'accord entre l'Opep et ses alliés

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse vendredi alors que les membres de l'Opep et leurs alliés...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite