Menu
A+ A A-

Le pétrole en timide hausse, toujours soutenu par les espoirs d'un accord sur un gel de la production

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole repartaient en petite hausse vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché attentiste mais continuant toutefois à bénéficier des attentes de voir les grands producteurs parvenir à un accord global pour stabiliser les prix.
Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 37,16 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 9 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance gagnait également 9 cents à 34,66 dollars.

Les cours du brent et du WTI, qui ont signé jeudi une séance particulièrement volatile, changeant plusieurs fois de direction au cours de la journée, semblaient de nouveau hésiter sur la marche à suivre vendredi.

Si la publication mercredi d'un bond hebdomadaire de plus de dix millions de barils des stocks américains de brut a quelque peu freiné les ardeurs des cours, qui bénéficient depuis la mi-février de l'annonce par l'Arabie saoudite, chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et la Russie d'un gel de la production, les prix ont toutefois poursuivi leur consolidation, encouragés par une nouvelle baisse de la production américaine de pétrole.

Le WTI a même signé jeudi un nouveau plus haut en près de deux mois, à 35,32 dollars, tandis que le Brent est de nouveau monté vendredi à 37,40 dollars, un maximum depuis le 5 janvier déjà atteint mercredi.

Les deux types de contrat pétroliers ont gagné plus de 5% au cours des cinq derniers jours d'échanges, relevaient les analystes de Commerzbank, soulignant que la hausse des prix avait été encouragée à la fois par des rapports sur une baisse de la production, en particulier au sein de l'OPEP et aux États-Unis, ainsi que par les efforts qui se poursuivent afin de persuader les autres pays de geler leur production, à l'image de ce que Ryad et Moscou, mais aussi le Qatar et le Venezuela, ont annoncé le 16 février à Doha.

Aussi, même si les fondamentaux de l'offre et de la demande montrent pour l'heure peu de signes d'amélioration, la bonne résistance des prix s'explique notamment par des espoirs déplacés d'un gel de la production, notaient Mike van Dulken et Augustin Eden, analystes chez CMC Markets.

Les investisseurs ont en effet pu trouver de quoi alimenter leur optimisme dans les déclarations jeudi du ministre nigérian du Pétrole Emmanuel Ibe Kachikwu, qui a indiqué que dans le cadre de mesures pour stabiliser les prix du pétrole, certains membres de l'OPEP avaient prévu de se réunir avec la Russie le 20 mars à Moscou, selon un communiqué de la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), la compagnie pétrolière nationale du Nigeria.

Mais la tenue d'une telle réunion restait toutefois incertaine alors qu'un représentant du Golfe auprès de l'OPEP a fait savoir qu'aucune décision sur une date ou un lieu n'avait été prise pour l'instant, soulignaient les analystes de CMC Markets.

(c) AFP


Commenter Le pétrole en timide hausse, toujours soutenu par les espoirs d'un accord sur un gel de la production


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 19 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole finit sans direction, les réductions de l'Opep en…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé sans direction mardi alors que les investisseurs ont continué à évaluer les conséquences...

    mardi 19 mars 2019 à 16:14

    Le pétrole recule mais reste proche de ses plus hauts en qua…

    Londres: Les cours du pétrole perdaient un peu de terrain mardi en cours d'échanges européens après avoir atteint leurs plus hauts en...

    mardi 19 mars 2019 à 12:39

    Le pétrole monte, profitant des promesses de l'Opep

    Londres: Les prix du pétrole montaient mardi en cours d'échanges européens, continuant de profiter d'une réunion de suivi de l'accord qui unit...

    mardi 19 mars 2019 à 05:35

    Le pétrole étale en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient plutôt stables en Asie mardi, les marchés marquant une pause après des pics récents pour peser...

    lundi 18 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep continuerait...

    lundi 18 mars 2019 à 16:30

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep...

    lundi 18 mars 2019 à 15:48

    Frets maritimes: les frets secs émergent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière après avoir atteint des niveaux bas, tandis que...

    lundi 18 mars 2019 à 13:41

    Les prix des carburants toujours en hausse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, suivant le prix du pétrole brent, autour de 67...

    lundi 18 mars 2019 à 12:05

    Opep: Pas de réunion en avril, décision en juin sur la produ…

    Bakou: L'Opep est près de renoncer à tenir une réunion prévue en avril, attendant celle de juin pour décider s'il y a...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 18 mars 2019 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite