Menu
RSS
A+ A A-

Iran: les exportations de pétrole ont augmenté de 400.000 barils par jour

prix du petrole TéhéranTéhéran: Les exportations pétrolières de l'Iran ont augmenté de 400.000 barils par jour (b/j) durant le mois iranien de Bahman (21 janvier - 19 février), a déclaré le ministre du Pétrole Bijan Namadar Zanganeh, cité mardi par les médias.
L'ensemble des exportations de pétrole et de condensats (hydrocarbures liquides, ndlr) ont atteint durant le mois de Bahman 1,75 million de barils par jour (mbj), a déclaré M. Zanganeh. Cela représente une hausse de 400.000 b/j par rapport à la même période l'année précédente, a-t-il ajouté.

La production pétrolière de l'Iran, qui était légèrement supérieure à 2,8 mbj, dépasse désormais les 3,2 mbj, cet excédent de production ayant été entièrement affecté aux exportations.

Mi-janvier, quand les sanctions économiques internationales visant l'Iran avaient été levées conformément à l'accord sur le programme nucléaire iranien, Téhéran avait annoncé vouloir augmenter sa production de 500.000 b/j immédiatement et de 500.000 b/j supplémentaires d'ici fin 2016.

Un mois plus tard, l'Arabie saoudite et la Russie -les deux premiers producteurs mondiaux de brut- avaient plaidé, avec le Qatar et le Venezuela, pour que tous les pays producteurs de pétrole gèlent leur niveau de production au niveau de janvier pour soutenir les prix, qui ont chuté de façon vertigineuse depuis la mi-2014.

M. Zanganeh avait toutefois catégoriquement rejeté l'idée d'un gel du niveau de production en Iran, la qualifiant de plaisanterie.

Certains pays voisins, qui ont porté ces dernières années leur niveau de production à 10 mbj et en exportent autant, sont devenus arrogants et disent que tout le monde doit geler son niveau de production, avait déclaré M. Zanganeh dans une allusion claire à l'Arabie saoudite.

L'Iran, pays membre de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP), reproche à l'Arabie saoudite, son grand rival régional, d'avoir augmenté sa production après le durcissement des sanctions internationales contre Téhéran dans les années 2000 et d'avoir pris des parts de marché.

Maintenant qu'une partie de ces sanctions sont levées, Téhéran veut reprendre ses parts de marché et refuse de geler sa production.

Ce mois-ci, le porte-parole du gouvernement iranien avait également reproché à certains pays membres de l'OPEP de ne pas vouloir reconnaître le droit de l'Iran à reprendre ses parts de marché perdues.

Il leur avait demandé de baisser leur niveau de production pour permettre à l'Iran de revenir à un quota d'avant les sanctions.

Les Emirats arabes unis ont assuré mardi, comme l'Arabie saoudite et la Russie, qu'un gel du niveau de l'extraction de pétrole par les pays producteurs pousserait à la hausse les prix du brut, tombés à leur plus bas en 13 ans.

(c) AFP

Le pétrole en Iran


mardi 18 septembre 2018

L'Iran reste "un membre très important" de l'Opep …

Foujeirah (emirats arabes unis): L'Iran reste "un membre très important" de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a déclaré mardi le...

samedi 15 septembre 2018

L'Iran estime qu'il ne reste plus beaucoup de crédibilité à …

Téhéran: Il ne reste plus beaucoup de crédibilité au cartel pétrolier de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole), certains de ses...

jeudi 13 septembre 2018

Pétrole: les solutions de l'Iran face aux sanctions américai…

Téhéran: L'Iran risque de voir ses exportations de pétrole chuter avec le retour de sanctions américaines contre son secteur énergétique en novembre...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 septembre 2018 à 22:11

Canada: le gouvernement veut relancer un projet d'oléoduc co…

Ottawa: Le gouvernement canadien a ordonné vendredi au régulateur du secteur de l'énergie de revoir l'évaluation environnementale d'un projet d'élargissement d'un oléoduc...

vendredi 21 septembre 2018 à 21:56

Le pétrole termine en hausse à l'approche d'une réunion de l…

NYC/Cours de clôture: Après avoir flirté avec le seuil symbolique des 80 dollars le baril, le pétrole londonien a terminé en modeste...

vendredi 21 septembre 2018 à 17:51

Autriche: un oléoduc utilisé pour produire de l'électricité

Vienne: Un oléoduc traversant les Alpes a été équipé d'une turbine lui permettant de produire de l'électricité pour l'équivalent de 3.000 foyers...

vendredi 21 septembre 2018 à 16:24

Le pétrole remonte, le marché hésite après le tweet de Trump

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient vendredi en cours d'échanges européens, effaçant leurs pertes de la veille dans un marché à la...

vendredi 21 septembre 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché volatil après un tweet de Trum…

Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, effaçant leurs pertes de la veille dans un marché à la...

vendredi 21 septembre 2018 à 07:38

Le pétrole sans direction claire en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions opposées, dans la foulée de critiques du président américain Donald Trump contre...

jeudi 20 septembre 2018 à 21:08

Le pétrole lesté par les critiques de Trump contre l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, affectés entre autres par les critiques du président américain Donald...

jeudi 20 septembre 2018 à 17:37

Pétrole: les américains Chevron et Exxon rejoignent une init…

Paris: Les géants pétroliers américains Chevron et ExxonMobil ont rejoint jeudi une initiative d'entreprises du secteur pour lutter contre le changement climatique.

jeudi 20 septembre 2018 à 16:07

Le pétrole recule, Trump tempête contre l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a repris ses critiques...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite