Menu
A+ A A-

Iran: les exportations de pétrole ont augmenté de 400.000 barils par jour

prix du petrole TéhéranTéhéran: Les exportations pétrolières de l'Iran ont augmenté de 400.000 barils par jour (b/j) durant le mois iranien de Bahman (21 janvier - 19 février), a déclaré le ministre du Pétrole Bijan Namadar Zanganeh, cité mardi par les médias.
L'ensemble des exportations de pétrole et de condensats (hydrocarbures liquides, ndlr) ont atteint durant le mois de Bahman 1,75 million de barils par jour (mbj), a déclaré M. Zanganeh. Cela représente une hausse de 400.000 b/j par rapport à la même période l'année précédente, a-t-il ajouté.

La production pétrolière de l'Iran, qui était légèrement supérieure à 2,8 mbj, dépasse désormais les 3,2 mbj, cet excédent de production ayant été entièrement affecté aux exportations.

Mi-janvier, quand les sanctions économiques internationales visant l'Iran avaient été levées conformément à l'accord sur le programme nucléaire iranien, Téhéran avait annoncé vouloir augmenter sa production de 500.000 b/j immédiatement et de 500.000 b/j supplémentaires d'ici fin 2016.

Un mois plus tard, l'Arabie saoudite et la Russie -les deux premiers producteurs mondiaux de brut- avaient plaidé, avec le Qatar et le Venezuela, pour que tous les pays producteurs de pétrole gèlent leur niveau de production au niveau de janvier pour soutenir les prix, qui ont chuté de façon vertigineuse depuis la mi-2014.

M. Zanganeh avait toutefois catégoriquement rejeté l'idée d'un gel du niveau de production en Iran, la qualifiant de plaisanterie.

Certains pays voisins, qui ont porté ces dernières années leur niveau de production à 10 mbj et en exportent autant, sont devenus arrogants et disent que tout le monde doit geler son niveau de production, avait déclaré M. Zanganeh dans une allusion claire à l'Arabie saoudite.

L'Iran, pays membre de l'Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP), reproche à l'Arabie saoudite, son grand rival régional, d'avoir augmenté sa production après le durcissement des sanctions internationales contre Téhéran dans les années 2000 et d'avoir pris des parts de marché.

Maintenant qu'une partie de ces sanctions sont levées, Téhéran veut reprendre ses parts de marché et refuse de geler sa production.

Ce mois-ci, le porte-parole du gouvernement iranien avait également reproché à certains pays membres de l'OPEP de ne pas vouloir reconnaître le droit de l'Iran à reprendre ses parts de marché perdues.

Il leur avait demandé de baisser leur niveau de production pour permettre à l'Iran de revenir à un quota d'avant les sanctions.

Les Emirats arabes unis ont assuré mardi, comme l'Arabie saoudite et la Russie, qu'un gel du niveau de l'extraction de pétrole par les pays producteurs pousserait à la hausse les prix du brut, tombés à leur plus bas en 13 ans.

(c) AFP

Commenter Iran: les exportations de pétrole ont augmenté de 400.000 barils par jour


    Le pétrole en Iran

    -Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

    mardi 19 juillet 2022

    La Russie et l'Iran vont renforcer leur coopération sur le g…

    Téhéran: L'Iran et la Russie deux pays sous le coup de sanctions occidentales se sont engagés à renforcer leur coopération sur le...

    mercredi 29 juin 2022

    Pétrole: vers un retour en grâce de l'Iran et du Venezuela?

    Londres: La Russie mise au ban, deux membres de l'alliance des producteurs de pétrole Opep+ pourraient tirer leur épingle du jeu, estiment...

    lundi 27 juin 2022

    Pétrole: la France appelle à produire plus de 'manière excep…

    Château d'elmau: La France a appelé lundi les pays producteurs de pétrole à augmenter leur production de "manière exceptionnelle" et plaidé pour...

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 12 août 2022 à 22:55

    Le pétrole termine en baisse, après la réparation d'une fuit…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse vendredi après l'annonce qu'une fuite dans un pipeline dans le Golfe...

    vendredi 12 août 2022 à 22:22

    Les livraisons de pétrole russe à la République tchèque ont …

    Prague: Les livraisons de pétrole russe à la République tchèque ont repris après une suspension de huit jours liée aux sanctions visant...

    vendredi 12 août 2022 à 17:24

    Goldman Sachs prévoit une essence à 5 dollars et un Brent à …

    New York: Le prix de l'essence au détail vient de passer sous la barre des 4 dollars le gallon, selon les données...

    vendredi 12 août 2022 à 12:20

    Le pétrole hésite, entre demande plus résiliente et marché a…

    Londres: Les prix du pétrole oscillaient vendredi entre gains et pertes, tiraillés entre des prévisions de demande mondiale meilleures que prévu, et...

    jeudi 11 août 2022 à 22:15

    Le pétrole en hausse, la demande américaine encourageante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole brut ont grimpé jeudi, soutenus par une demande américaine plus résiliente que prévu mais aussi...

    jeudi 11 août 2022 à 15:25

    L'Opep, contrairement à l'AIE, abaisse sa prévision de deman…

    Londres: L'OPEP a abaissé jeudi sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole en 2022 pour la troisième fois depuis...

    jeudi 11 août 2022 à 11:36

    Le pétrole en petite hausse, la demande américaine encourage…

    Londres: Les prix du pétrole étaient en légère hausse jeudi, après les données hebdomadaires sur les stocks de brut américain et le...

    jeudi 11 août 2022 à 10:34

    Le pétrole bénéficie d'une demande accrue à la place du gaz …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a légèrement revu en hausse jeudi sa prévision pour cette année de la croissance de la...

    mercredi 10 août 2022 à 23:00

    Le pétrole augmente, en dépit d'un gonflement des stocks amé…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi, dans le sillage du bond du marché actions après...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 11 aoüt 2022 Le prix moyen de l'essence aux États-Unis est passé sous la barre des 4 dollars, à 3,99 $ le gallon Le gallon américain Un gallon équivaut à 3,8 litres. jeudi pour la première fois depuis des mois, soulageant ainsi les conducteurs du plus grand consommateur de carburant au monde. Le litre d'essence sans plomb ordinaire s'échangeait à 1,05 dollar aux USA (environ 1,02 euro).

    📈 En mai 2022, le prix du pétrole rebondit

    Le mercredi 22 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mai 2022, le prix du pétrole en euros repart à la hausse (+10,6 % après −9,2 % en avril).Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient pour la première fois depuis novembre 2021 (−3,7 % après +1,7 %), sous l'effet du net recul de ceux des matières premières industrielles (−9,1 % après −1,7 %). Les prix des matières premières alimentaires, pour leur part, ralentissent (+1,1 % après +5,1 %). Le augmente à nouveau très fortement En mai 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord...

    Lire la suite

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite