Menu
A+ A A-

Le marché pétrolier sera plus équilibré en 2017, mais les prix peineront à suivre, selon l'AIE

prix du petrole ParisParis: Le marché pétrolier, plombé par une offre excédentaire, va commencer à se rééquilibrer à partir de 2017 avec une remontée progressive des prix qui pourraient toutefois s'envoler à moyen terme faute d'investissements suffisants pour renouveler la production, a estimé lundi l'Agence internationale de l'énergie.
En 2014 et 2015, l'offre a largement excédé la demande, les surplus atteignant respectivement 0,9 et 2 millions de barils par jour (mbj). Elle devrait être encore excédentaire de 1,1 mbj en 2016.

C'est n'est qu'en 2017 que nous observerons enfin un alignement de l'offre et de la demande, mais les stocks énormes accumulés freineront le rythme du redressement des prix, a indiqué l'AIE dans son rapport sur le marché du pétrole à moyen terme.

La production devrait augmenter de 4,1 mbj entre 2015 et 2021, principalement grâce à l'Iran et aux Etats-Unis, mais elle marquerait tout de même un fort ralentissement après la hausse de 11 mbj enregistrée entre 2009 et 2015, pénalisée par la chute des investissements face à la faiblesse actuelle des cours.

Ces derniers ont fondu d'environ 70% depuis mi-2014 et évoluent actuellement autour des 30 dollars le baril en raison justement de cette offre surabondante, alimentée par la guerre des parts de marché entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et les Etats-Unis.

Au risque de tenter le sort, nous devons souligner que les conditions actuelles du marché pétrolier n'indiquent pas que les prix pourront se redresser fortement dans un avenir immédiat - à moins, bien sûr, d'un événement géopolitique majeur, a-t-elle indiqué.

Nous constatons aujourd'hui une abondance des ressources dans le sous-sol, mais aussi d'importantes innovations techniques qui permettent aux compagnies de commercialiser le pétrole, a-t-elle ajouté.


- Demande plus contenue

L'agence basée à Paris a toutefois prévenu qu'une flambée des prix n'est pas à exclure si les investissements dans de nouveaux projets pétroliers s'avèrent insuffisants pour maintenir la production future.

Les investissements dans l'exploration-production devraient chuter pour la deuxième année consécutive en 2016, du jamais-vu depuis le contre-choc pétrolier de 1986: après un recul de 24% l'an passé, ils devraient à nouveau diminuer de 17% cette année, selon elle.

Aux Etats-Unis, la production de pétrole de schiste, qui a placé le pays au rang des poids lourds du secteur, devrait décliner de 600.000 barils par jour cette année puis de 200.000 barils par jour en 2017, avant de se redresser pour atteindre 5 mbj d'ici à 2021.

En tout, 14,2 mbj devraient être produits outre-Atlantique à cette date, le niveau le plus élevé jamais enregistré.

Libéré des sanctions internationales, l'Iran devrait lui pomper 1 mbj supplémentaires, soit 3,9 mbj, à l'horizon 2021. Cette hausse, la plus forte au sein de l'Opep, demeurera toutefois insuffisante pour que la République islamique reprenne à l'Irak sa place de numéro deux du cartel derrière l'Arabie saoudite.

En tout, la production des pays de l'Opep devrait s'élever à 36,4 mbj en 2021, soit 800.000 barils par jour de plus qu'en 2015, et à 59,7 mbj pour les autres, ce qui représente une hausse de 2 mbj.

Parallèlement, la consommation d'or noir augmentera en moyenne de 1,2 mbj chaque année, passant de 95,6 mbj en 2016 à 101,6 mbj en 2021. Le principal moteur de cette croissance sera l'Asie, même si la transformation de la Chine vers une économie de services et des véhicules moins gourmands freineront la hausse par rapport à la période 2009-2015.

Le principal moteur de cette croissance sera l'Asie, même si la transformation de la Chine vers une économie davantage axée sur les services et des véhicules moins énergivores freinera la hausse par rapport à la période 2009-2015.

(c) AFP

Commenter Le marché pétrolier sera plus équilibré en 2017, mais les prix peineront à suivre, selon l'AIE



    Communauté prix du baril


    Les dernières prévisions des prix du baril

    -Voir toutes les actualités sur les prévisions des cours du pétrole

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    mardi 16 avril 2024 à 21:30

    Le pétrole stagne en attendant une réponse d'Israël à l'atta…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont restés quasiment stables mardi, les traders restant dans l'expectative d'une réaction d'Israël à une...

    mardi 16 avril 2024 à 11:30

    Le pétrole patiente, le marché attend la réponse d'Israël à …

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient légèrement mardi, les investisseurs attendant la réaction d'Israël après une attaque de l'Iran sur son sol...

    lundi 15 avril 2024 à 22:00

    Le pétrole baisse après une attaque iranienne sur Israël lar…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont légèrement baissé lundi après une attaque de l'Iran contre Israël largement déjouée avec l'aide...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite