Menu
A+ A A-

Pétrole: l'autrichien OMV creuse ses pertes en raison de la chute des cours

prix du petrole vienneVienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV, miné par l'effondrement des cours et les dépréciations, a annoncé jeudi comme prévu une perte nette de 1,31 milliard d'euros au quatrième trimestre et de 1,25 milliard en 2015.
Le chiffre d'affaires ressort en baisse de 34% à 5,04 milliards au quatrième trimestre et chute de 37% à 22,53 milliards pour l'ensemble de l'exercice.

OMV, groupe intégré de la production à la distribution employant 24.100 personnes, avait enregistré une perte de 448 millions d'euros au quatrième trimestre 2014, mais avait fini l'exercice sur un bénéfice net de 527 millions.

Les troisième et quatrième trimestres 2015 ont été plombés par des effets exceptionnels négatifs de 1,01 et de 1,76 milliard respectivement, principalement des dépréciations.

Hors effets exceptionnel, OMV affiche un résultat opérationnel (Ebit) positif, à 187 millions d'euros au quatrième trimestre (-66%) et 1,39 milliard pour l'année (38%), grâce à la distribution.

Le groupe autrichien, qui a levé 1,5 milliard d'euros avec des obligations hybrides en décembre, souligne être parvenu à réduire son endettement de 18%, à 4,04 milliards.

Ces chiffres sont en ligne avec les prévisions des analystes. L'action OMV baissait de 0,51% à 24,47 euros peu avant midi à la Bourse de Vienne, dans un marché en baisse de 0,45%.

Face à la crise que traverse le secteur, OMV a réduit l'an passé ses investissements de 28%, à 2,77 milliards, et lancé une chasse aux coûts qui s'est traduite notamment par une baisse de 5% du nombre de ses salariés.

Le groupe autrichien, présent à la vente dans onze pays, a par ailleurs annoncé le 12 février vouloir se défaire de Petrol Ofisi, un des principaux distributeurs turcs de produits pétroliers, qui avait été valorisé à 1,765 milliard d'euros en 2010.

Le PDG de OMV, Rainer Seele, a confirmé jeudi dans un communiqué que la nouvelle stratégie du groupe se focalisait sur les liquidités et sur les coûts, avec un priorité accordée à la valeur plutôt qu'au volume.

OMV mise pour son développement en amont sur la Russie, tant via le projet de gazoduc Nord Stream 2 que par une participation au champ gazifère d'Ourengoï, en Sibérie.

(c) AFP

Commenter Pétrole: l'autrichien OMV creuse ses pertes en raison de la chute des cours


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite