Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché surveillant l'Iran

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en nette hausse à New York mercredi dans un marché qui continuait à essayer de tirer des conclusions d'un accord de gel de l'offre entre plusieurs gros producteurs, notamment sur l'attitude de l'Iran, absent de ce pacte.
Vers 14H05 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mars prenait 1,18 dollar à 30,22 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Au lendemain d'une baisse, le marché pétrolier semblait hésiter sur l'attitude à adopter face à la conclusion d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie, les deux plus gros producteurs mondiaux, pour geler leur offre au niveau actuel, sans aller jusqu'à prévoir de la réduire.

Mardi, en allant de l'avant, les marchés semblent soutenus dans l'immédiat par l'idée qu'il est possible de faire quelque chose de concret, a reconnu Gene McGillian de Tradition Energy.

Mais, de ce que je vois, rien ne semble être fait pour vraiment résorber l'excédent de près de deux millions de barils par jour (mbj) de pétrole, qui a conduit les cours au plus bas depuis douze ans, a-t-il immédiatement relativisé.

Le niveau élevé de l'offre, que ce soit des Etats-Unis, de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), menée par l'Arabie saoudite, ou de la Russie, a contribué à faire chuter les cours de deux tiers depuis la mi-2014.

Dans ce contexte, la réaction du marché à l'accord de mardi, également conclu par le Qatar et le Venezuela, va largement dépendre des signaux envoyés par l'Irak et l'Iran, ont prévenu les experts de la maison de courtage Commerzbank.

Si l'Irak, deuxième producteur de l'OPEP après Ryad, est en mesure de faire des concessions, l'Iran ne peut que défendre une hausse de sa production après s'être longtemps battu pour la levée de sanctions liées à son programme nucléaire, ont-ils précisé.

Les ministres du Pétrole de l'Iran, de l'Irak, du Venezuela et le ministre qatari de l'Energie ont pour l'heure débuté à Téhéran une réunion, au lendemain d'un refus par la République islamique de geler sa production, immédiatement prononcé après l'accord.

Quoi qu'il en soit, l'accord d'hier ne semble pas totalement décevant, ont nuancé les experts de Commerzbank. Contrairement à certaines prévisions, la surabondance d'offre pourrait être effacée plus rapidement que prévu car les exportations de pétrole de l'Arabie saoudite vont diminuer dans les mois d'été si le pays n'augmente pas sa production comme d'habitude.

(c) AFP


Commenter Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché surveillant l'Iran


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 12 décembre 2018 à 21:48

    Le pétrole finit en baisse, le niveau des stocks américains …

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé mercredi à la clôture, dans le sillage d'un rapport américain montrant une baisse...

    mercredi 12 décembre 2018 à 17:11

    USA: les stocks de pétrole brut reculent moins qu'anticipé

    New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé moins fortement qu'anticipé par les analystes, selon les chiffres publiés mercredi...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:31

    La baisse du pétrole éclaircit le ciel des transporteurs (Ia…

    Genève: L'Association internationale du transport aérien (Iata) prévoit en 2019 des bénéfices nets au niveau mondial en hausse de 9,91%, soutenus par...

    mercredi 12 décembre 2018 à 16:11

    Le pétrole solide avant les chiffres du gouvernement américa…

    Londres: Les cours du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens en attendant les chiffres du gouvernement américain sur les stocks du...

    mercredi 12 décembre 2018 à 14:32

    La production de pétrole de l'Opep recule, tirée à la baisse…

    Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a un peu réduit sa production de brut en novembre, en raison notamment du...

    mercredi 12 décembre 2018 à 13:50

    Les pays du Golfe doivent s'habituer à un pétrole à bas prix

    Dubaï: Les pays arabes du Golfe, qui dépendent fortement du pétrole, doivent s'attendre à des prix bas à long terme et à...

    mercredi 12 décembre 2018 à 12:46

    Réunion d'évaluation des producteurs de pétrole en avril (Em…

    Dubaï: Les pays pétroliers ayant décidé de réduire leur production doivent se réunir en avril pour évaluer l'impact de cette réduction sur...

    mercredi 12 décembre 2018 à 12:20

    Le pétrole progresse en attendant les chiffres officiels sur…

    Londres: Les prix du pétrole progressaient mercredi en cours d'échanges européens, après des chiffres sur la baisse des stocks des États-Unis et...

    mercredi 12 décembre 2018 à 10:55

    Total va verser une prime exceptionnelle de 1.500 euros à se…

    Paris: Le groupe Total va verser une prime exceptionnelle de 1.500 euros à tous ses salariés en France et proposer une augmentation...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit

    Le mardi 20 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En octobre 2018, le prix du pétrole ralentit. Le prix du pétrole décélère En octobre 2018, la hausse du prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros est moins vive qu'en septembre (+4,3 % après +7,8 % en septembre), à 70,6 € en moyenne par baril de Brent. Le ralentissement est un peu plus marqué en dollars (+2,7 % après +8,8 %), l'euro s'étant déprécié au mois d'octobre. La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est établie à 81 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - octobre 2018

    Lire la suite

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite