Menu
A+ A A-

Le pétrole grimpe, regain d'espoir de baisse de l'offre

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole se reprenaient vendredi en fin d'échanges européens, après avoir dégringolé jeudi à un plus bas en près de 13 ans à New York, portés par un nouveau regain d'espoir de diminution d'une offre qui reste tout de même surabondante.
Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 32,69 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,63 dollars par rapport à la clôture de jeudi. Le cours du Brent était tombé ce jour-là à 29,97 dollars, son niveau le plus faible en deux semaines et demie. Le 20 janvier, il était tombé à son plus bas niveau depuis début novembre 2003, à 27,10 dollars.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mars prenait 2,72 dollars à 28,93 dollars. Le prix du WTI était tombé jeudi à 26,05 dollars, au plus bas depuis début mai 2003.

"Les cours du brut étaient orientés à la hausse vendredi, grimpant d'environ 5%, alors que le ministre de l'Énergie des Émirats arabes unis a entretenu les spéculations sur une possible collaboration entre membres et non-membres de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) pour réduire la production mondiale", commentaient les analystes d'Inenco, citant des propos rapportés par le Wall Street Journal.

Ces spéculations étaient de nature à raviver quelque peu l'espoir des investisseurs de voir avancer une solution à la surabondance de l'offre qui plombe les prix depuis bientôt deux ans.

Le ministre émirati de l'Énergie, dont le pays est l'un des principaux membres de l'OPEP, a déclaré vendredi s'attendre à "une stabilisation" de l'offre sur le marché, déprimé par la dégringolade des prix.

"Le marché va obliger tous (les producteurs), non à réduire mais à stabiliser leurs niveaux de production", a déclaré Souhail al-Mazrouei sur la chaîne de télévision Sky News Arabia, basée à Abou Dhabi, la capitale des Émirats arabes unis.

Il s'est voulu "optimiste sur un retour à l'équilibre" sur le marché, qui repoussera les prix à la hausse, sans évoquer l'action qu'entreprendrait, à cette fin, l'OPEP ou encore son pays.

Cependant, la prudence était de mise alors que de précédents espoirs de discussions ces dernières semaines, alimentés notamment par des responsables vénézuéliens et russes, ont rapidement été douchés.

"Malgré un retour des spéculations, une réduction effective de la production, en collaboration ou non, semble peu probable, notamment car la Russie et l'Arabie saoudite pompent actuellement à des niveaux presque records", tempérait-on chez Inenco.

De plus, pour Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets, "une réduction de la production pourrait changer la donne pour les prix à court terme", mais "la raison pour laquelle cela reste peu probable est que des prix plus élevés entraîneraient un rebond de la production de pétrole de schiste, ce qui finirait par ajouter à l'offre abondante et à faire de nouveau baisser les cours".

(c) AFP

Commenter Le pétrole grimpe, regain d'espoir de baisse de l'offre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite