Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: un ministre émirati s'attend à une stabilisation de l'offre

Prix du pétrole Emirats Arabes Unis abou dhabiAbou dhabi: Le ministre émirati de l'Energie, dont le pays est l'un des prinicipaux membres de l'Opep, a déclaré vendredi s'attendre à une stabilisation de l'offre sur le marché, déprimé par la dégringolade des prix.
Le marché va obliger tous (les producteurs), non à réduire mais à stabiliser leurs niveaux de production, a déclaré Souhail al-Mazrouei sur la chaîne de télévision Sky News Arabia, basée à Abou Dhabi, la capitale des Emirats arabes unis.

Selon lui, la demande mondiale sur le brut devrait augmenter cette année de 1,3 million de barils par jour (mbj), et il est possible qu'il y ait une baisse de 500.000 barils/jour (bj) (...) dans l'offre des pays non-membres de l'OPEP.

Il en résulte une demande additionnelle de 1,8 mbj qui ne trouvera pas une offre équivalente car plusieurs pays ont suspendu les investissements nécessaires pour augmenter leur capacité de production, a expliqué le ministre émirati.

Il se veut optimistre sur un retour à l'équilibre sur le marché, qui repoussera les prix à la hausse, sans évoquer l'action qu'entreprendrait, à cette fin, l'OPEP ou encore son pays.

Des propos attribués au ministre émirati de l'Energie dans plusieurs titres de presse et selon lesquels l'Organistion des pays exportateurs de pétrole (OPEP) était en mesure d'abaisser sa production ont alimenté les spéculations sur les marchés.

Après avoir dégringolé toute la semaine pour finir au plus bas depuis 2003, le pétrole se reprenait nettement vendredi à l'ouverture du marché new-yorkais.

Vers 14H05 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mars, qui avait perdu plus de quatre dollars lors des quatre précédentes séances pour se trouver jeudi soir à son plus bas niveau depuis presque 13 ans, reprenait 1,75 dollar à 27,96 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

L'OPEP avait plombé fin 2015 les cours en s'abstenant de se fixer des objectifs de production, ce qui avait accablé un marché déjà déprimé par le niveau élevé de l'offre, que ce soit au sein du cartel, aux Etats-Unis ou en Russie.

Les cours ont déjà tenté plusieurs rebonds depuis la fin janvier sur fond de rumeurs quant à un accord entre la Russie et l'OPEP, mais faute d'éléments concrets, ces tentatives ont systématiquement avorté.

(c) AFP


Commenter Pétrole: un ministre émirati s'attend à une stabilisation de l'offre

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite