Menu
RSS
A+ A A-

Fort rebond du pétrole, aidé par le dollar en dépit de la hausse des stocks américains

prix du petrole New YorkNew York: Le pétrole a brusquement rebondi mercredi à New York, dans un marché saluant un dollar en nette baisse et de nouvelles rumeurs sur une potentielle baisse de la production mondiale de brut, semblant oublier l'augmentation des stocks aux Etats-Unis.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en mars a gagné 2,40 dollars à 32,28 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril a gagné à 2,32 dollars à 35,04 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Une partie de cette hausse est due à la faiblesse du dollar", a noté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates. En effet comme le brut s'échange en billets verts, toute baisse de la monnaie américaine facilite les achats par des investisseurs munis d'autres devises.

Toutefois M. Lipow a estimé que "la hausse s'explique plus par l'annonce (par un responsable) d'Equateur qu'il pourrait y avoir une réunion extraordinaire de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole en février".

Depuis la semaine dernière le marché est en effet très sensible à toute indication selon laquelle l'OPEP pourrait décider, éventuellement de concert avec la Russie, actuel premier pays producteur, de réduire la production mondiale afin de soutenir les cours.

En début de semaine ces espoirs avaient semblé s'évanouir à l'issue notamment de discussions restées infructueuses sur le sujet entre le ministre vénézuelien du Pétrole Eulogio del Pino et des responsables russes, entrainant une baisse des cours.

En tout état de cause, le marché a semblé ignorer les statistiques hebdomadaires du ministère américain de l'Energie (DoE), qui ont fait état d'une augmentation des stocks de brut bien plus forte que prévu, pour s'inscrire au plus haut depuis 1930: elles ont progressé de 7,8 millions de barils pour atteindre 502,7 millions de barils, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg tablaient en moyenne sur une augmentation de quatre millions de barils.

Les stocks d'essence ont de leur côté avancé de 5,9 millions de barils, bien plus que les 2,5 millions prévus par les experts de Bloomberg. Les réserves de produits distillés (gazole, fioul de chauffage, kérosène, etc.), ont baissé de 800.000 barils, moins que le déclin de 1,5 million qu'avaient estimé les experts de Bloomberg.

Parallèlement, la production américaine a légèrement reflué, à hauteur de 7.000 barils par jours, mais pour M. Lipow c'est une réaction tellement minime que c'est un non-événement.

Devant ces chiffres "très, très baissiers", comme l'a souligné M. Lipow, certains mettaient le rebond de mercredi sur le compte de facteurs avant tout techniques.

"Il est assez surprenant de voir comment le marché a réagi à la forte consolidation des stocks (américains) de brut. Cela suggère que le gros des mauvaises nouvelles a déjà été intégré aux prix et que le WTI pourrait désormais se stabiliser autour du niveau des 30 dollars le baril", a ainsi estimé Fawad Razaqzada, analyste chez Cityindex.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 20 septembre 2018 à 21:08

Le pétrole lesté par les critiques de Trump contre l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, affectés entre autres par les critiques du président américain Donald...

jeudi 20 septembre 2018 à 17:37

Pétrole: les américains Chevron et Exxon rejoignent une init…

Paris: Les géants pétroliers américains Chevron et ExxonMobil ont rejoint jeudi une initiative d'entreprises du secteur pour lutter contre le changement climatique.

jeudi 20 septembre 2018 à 16:07

Le pétrole recule, Trump tempête contre l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a repris ses critiques...

jeudi 20 septembre 2018 à 14:06

Trump exige de l'Opep une réduction immédiate des prix du pé…

Washington: Le président américain Donald Trump a exhorté jeudi l'Organisation des pays exportateurs de pétrole à faire baisser "maintenant" les prix du...

jeudi 20 septembre 2018 à 14:03

Dossier Eni/Shell de corruption au Nigeria: deux premières c…

Milan: Une juge de Milan a prononcé jeudi les deux premières condamnations dans un dossier de corruption présumée au Nigeria impliquant les...

jeudi 20 septembre 2018 à 12:16

Le pétrole monte un peu, le marché reprend son souffle

Londres: Les prix du pétrole montaient très légèrement jeudi en cours d'échanges européens après deux séances de hausse marquée dans un marché...

jeudi 20 septembre 2018 à 10:52

Le Premier ministre Français "assume" la hausse de…

Paris: Le Premier ministre Edouard Philippe a dit jeudi "assumer" la hausse des taxes sur les carburants prévue en 2019, jugeant nécessaire...

jeudi 20 septembre 2018 à 05:41

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper en Asie jeudi, portés par un net repli des stocks de brut aux Etats-Unis...

mercredi 19 septembre 2018 à 21:35

Le pétrole profite d'une nouvelle baisse des stocks de brut …

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mercredi, portés par l'annonce d'un repli des stocks de brut aux...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Tensions géopolitiques : le pétrole profite d’une accalmie pour se refaire une santé

Le lundi 17 septembre 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Depuis le 14 août où il a enregistré son niveau le plus bas sur les deux derniers mois, il a été constaté une légère reprise du cours de l’or noir sur les différents marchés. En cause, l’apaisement des tensions entre Washington et Pékin, ainsi que la baisse des craintes au sujet des devises émergentes.

Lire la suite

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite