Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole poursuit sa marche en avant, aidé par une conjonction de facteurs

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole s'affichaient en forte hausse vendredi en fin d'échanges européens, les cours du brut profitant du retour à une certaine sérénité sur les marchés financiers après avoir fortement chuté depuis le début de l'année.
Vers 17H30 GMT (18H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 31,53 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,28 dollars par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance prenait 2,08 dollars à 31,61 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, après avoir perdu depuis le début de l'année environ 30% de leur valeur, ont amorcé une reprise jeudi après la publication des derniers chiffres sur les réserves américaines de brut, qui ont montré un fort déclin des stocks de produits distillés (-1 million de barils).

Selon Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, c'est "une conjonction de facteurs qui explique cette forte remontée: le rebond technique inévitable" après la forte chute subie par les cours depuis début janvier, "l'effet d'entraînement sur les autres marchés provoqué par le rebond des indices dans la foulée de Mario Draghi", le président de la Banque centrale européenne et "l'éventuelle levée des sanctions contre la Russie".

Le secrétaire d'État américain John Kerry a en effet réaffirmé vendredi que si la Russie appliquait pleinement les accords de Minsk pour régler le conflit dans l'est de l'Ukraine, les sanctions qui pèsent sur Moscou pourraient être levées dans les prochains mois.

Cela "pourrait permettre de favoriser le retour des capitaux étrangers dans le pays, un préalable nécessaire pour que l'industrie pétrolière russe demeure compétitive", observait M. Dembik.

Avec la reprise des Bourses, elles-mêmes entraînées jeudi par un discours volontariste du président de la BCE européenne, Mario Draghi, on voit que "les esprits se calment et on peut envisager le marché plus logiquement", commentait Phil Flynn, analyste chez Price Futures Group.

Mario Draghi a affirmé son intention jeudi de "ne pas capituler" dans sa lutte pour faire repartir l'inflation et a assuré que son institution allait "réévaluer sa politique monétaire" en mars.

De leur côté, les analystes de Capital Economics relevaient que les cours du brut avaient bénéficié des commentaires du président de la compagnie pétrolière nationale saoudienne Aramco selon lesquels les prix du pétrole étaient "irrationnels".

Ils jugeaient en outre que l'annonce d'une tempête de neige imminente aux États-Unis devrait également apporter un soutien tangible aux cours en encourageant la demande pour le fioul de chauffage.

Pour autant, M. Dembik doutait que les prix s'orientent vers une inversion réelle de tendance, faute de changement dans la situation générale du marché.

"Pour bien comprendre le marché pétrolier, il y a deux éléments qui jouent sur le long terme: les rapports de force entre les pays exportateurs et les fondamentaux en termes de production. Ces deux aspects n'ont pas changé donc, de mon point de vue, rien ne permet de corroborer l'hypothèse d'un niveau plancher", concluait l'analyste.

(c) AFP


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

lundi 12 novembre 2018 à 17:29

Les prix des carburants baissent fortement en France

Paris: Les prix des carburants automobiles vendus dans les stations-service françaises ont tous fortement baissé la semaine dernière, dans le sillage des...

lundi 12 novembre 2018 à 16:27

Prix des carburants: réunion à Matignon avant une mobilisati…

Paris: Une partie du gouvernement s'est réunie lundi à Matignon pour finaliser les mesures d'"accompagnement" de la hausse des prix et des...

lundi 12 novembre 2018 à 16:19

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite promet des baisses de …

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi alors que l'Arabie saoudite a affirmé qu'elle réduirait sa production dès décembre et a défendu...

lundi 12 novembre 2018 à 15:57

Nigeria: l'agence anti-corruption veut extrader une ex-minis…

Abuja: Le patron de l'agence anti-corruption du Nigeria a annoncé lundi son intention de faire extrader l'ex-ministre du Pétrole, estimant trop lente...

lundi 12 novembre 2018 à 12:32

Ryad réclame une baisse de production de pétrole d'un millio…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Arabie saoudite a estimé lundi indispensable de réduire la production mondiale de pétrole d'un million de barils...

lundi 12 novembre 2018 à 12:27

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

Londres: Les prix du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens après leur plongeon de la semaine dernière, soutenus par les promesses...

lundi 12 novembre 2018 à 11:09

Prix des carburants: "inquiétude" du gouvernement …

Paris: Le gouvernement "craint" pour "la sécurité des personnes" lors des mobilisations du 17 novembre contre la hausse du prix des carburants...

lundi 12 novembre 2018 à 10:37

La production mondiale de pétrole doit être réduite d'un mil…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a déclaré lundi qu'une analyse technique montrait la nécessité de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite