Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite sur fond de retour du pétrole iranien

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont encore fini en baisse mardi à New York, trouvant un nouveau cours plancher depuis septembre 2003, les investisseurs s'inquiétant toujours des excédents mondiaux avec la levée des sanctions internationales contre l'Iran.
Après un week-end prolongé, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en février a perdu 96 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 28,46 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a au contraire progressé de 21 cents à 28,76 dollars, rattrapant une partie du terrain perdu la veille sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

"Le prix reste orienté à la baisse, car nous continuons à démêler les implications des excédents et du retour de l'Iran sur le marché", a déclaré John Kilduff, de Again Capital.

"Une guerre des prix s'est déjà engagée avec l'Arabie Saoudite pour s'emparer de parts de marché en Europe, cela va être intéressant", a-t-il ajouté.

L'Iran a d'emblée annoncé une augmentation majeure de sa production pétrolière de 500.000 barils. Membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), la République islamique produit actuellement 2,8 millions de barils par jour et exporte un peu plus d'un million de barils.

Lundi, l'annonce de la levée des sanctions avait déjà fait chuter le cours de la référence européenne du brut, le Brent de la Mer du Nord échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE), mais le Nymex était resté officiellement fermé, si bien que le cours de référence du WTI était resté calé au niveau de vendredi, même s'il avait également chuté dans des échanges électroniques.

Les investisseurs tentaient également mardi de se positionner après les derniers chiffres sur la croissance économique en Chine, tombée au plus bas depuis 25 ans.

Pékin a annoncé que son produit intérieur brut (PIB) avait progressé en 2015 de 6,9%. Ce chiffre morose est conforme aux attentes des experts, et en fin de compte "c'est une mauvaise nouvelle de nature à faire baisser le marché", selon Bob Yawger, chez Mizuho Securities.

Toutefois, "parce qu'on suppose qu'il va y avoir des mesures de relance", les investisseurs ont minimisé cette annonce, selon M. Yawger.

Enfin, l'Agence internationale de l'énergie a prévenu que le marasme des cours devrait se poursuivre: "le marché pétrolier est confronté à la perspective d'une troisième année consécutive où l'offre dépassera la demande de 1 million de barils par jour", a indiqué l'AIE dans son rapport mensuel sur le pétrole publié mardi, avec "une tension énorme sur la capacité du système pétrolier à l'absorber efficacement".

Le marché attend désormais les nouveaux chiffres hebdomadaires sur les stocks de brut et de produits pétroliers aux Etats-Unis, dont la publication est cette semaine repoussée à jeudi en raison du jour férié de lundi. Une première estimation fournie par l'association professionnelle API était attendue mercredi en fin de journée.

(c) AFP


Commenter Le pétrole hésite sur fond de retour du pétrole iranien

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite