Menu
A+ A A-

Pétrole: l'Opep entrevoit un début de rééquilibrage en 2016

prix du petrole vienneVienne: L'OPEP a indiqué lundi prévoir un début de rééquilibrage du marché pétrolier en 2016, la baisse des prix qu'elle a favorisée devant peser sur la production de ses concurrents et contribuer à atténuer l'excédent structurel d'offre.
Après des années de croissance phénoménale, la production des pays n'appartenant pas au cartel devrait plonger cette année, note l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) dans son rapport mensuel publié lundi.

Cette baisse n'atteindra plus 380.000 barils par jour, comme prévu en décembre, mais près du double, soit 660.000 barils par jour, après des années de croissance de 2 millions, estime l'organisation, selon qui 2016 (...) sera l'année du début du processus de rééquilibrage du marché.

Cette annonce, qui tend à valider la stratégie de l'Arabie saoudite d'inonder le marché pour maintenir ses parts de marché, intervient alors qu'un nombre croissant de pays de l'OPEP, souffrant de la chute des prix, souhaitent une baisse de la production du cartel.

Le prix du pétrole et tombé de moitié en un an pour s'installer sous la barre des 30 dollars le baril, un seuil encore jugé improbable il y a quelques mois. Dans ce contexte, le Nigéria, qui assume la présidence tournante du cartel, a souhaité une réunion extraordinaire de l'OPEP début mars.

Après avoir culminé à 56,87 millions de barils par jour (mbj), la production non-OPEP devrait redescendre à 56,21 mbj cette année, une chute principalement encaissée par les Etats-Unis (-0,38 mbj). La Russie, qui a enregistré une production record de 10.90 mbj en décembre, devrait elle aussi voir celle-ci reculer, selon le rapport.

Le marché n'en reste pas mois dans une situation de surabondance persistante d'offre, note l'OPEP. Excédentaire de près de 2 mbj en 2016, il pourrait toutefois s'équilibrer si le cartel, qui vient de réintégrer l'Indonésie, parvenait à limiter sa production à 31,65 mbj, selon ses projections.

L'OPEP a produit en moyenne 31,85 mbj l'an passé. La hausse attendue de la demande mondiale (+1,26 mbj), à 94,17 mbj, couplée à la baisse de la production non-OPEP, effacerait théoriquement une grande part de l'excédent mondial de production.

Le rapport ne dit cependant pas mot de l'Iran, un pays membre de l'OPEP, à nouveau autorisé à exporter librement son pétrole depuis la levée, samedi, des sanctions internationales liées à son programme nucléaire, et dont le retour massif sur le marché pourrait bousculer la donne.

Vers 11H10 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars valait 29,07 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 13 cents par rapport à la clôture de vendredi.

(c) AFP

Commenter Pétrole: l'Opep entrevoit un début de rééquilibrage en 2016


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite