Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole fait plonger les banques à Wall Street

prix du petrole New YorkNew York: Le secteur bancaire était malmené vendredi à Wall Street, traders et analystes s'interrogeant sur le remboursement des crédits accordés aux entreprises énergétiques sur fond de chute des prix du pétrole.
L'indice regroupant toutes les valeurs financières perdait 4,24% vers 18H00 GMT, alors que celui du secteur énergétique lâchait 4,16%.


Les six grandes banques américaines étaient très pénalisées:

  • - Citigroup dévissait de 6,96% à 42,22 dollars
  • - Morgan Stanley de 5,23% à 25,73 dollars
  • - Bank of America (BofA) de 4,87% à 14,26 dollars
  • - Wells Fargo de 4,56% à 48,33 dollars
  • - Goldman Sachs de 4,21% à 154,62 dollars
  • - Seule JPMorgan Chase limitait la casse, avec un recul de 2,92% à 56,50 dollars.

Cette défiance générale était due davantage due à l'augmentation des réserves non juridiques qu'à leur rentabilité, faisait valoir l'analyste Jack Ablin de BMO Private Bank.

On a l'impression qu'elles ont commencé à augmenter les réserves liées au crédit, une première depuis plusieurs années, a-t-il déclaré.

Citigroup et Wells Fargo, respectivement quatrième et troisième banques américaines par actifs, ont passé d'importantes provisions au quatrième trimestre et annoncé une hausse de leurs réserves pour suppléer aux défauts de paiements des compagnies énergétiques.

La veille, JPMorgan Chase, première banque américaine, avait averti qu'elle pourrait encore augmenter ses réserves si le prix du pétrole restait aux alentours de 30 dollars pendant un long moment.

Les cours du pétrole évoluaient vendredi à New York à des niveaux plus vus depuis fin 2003, semblant s'installer sous les 30 dollars le baril.

Outre le pétrole, le contexte ne plaide pas pour les banques: le ralentissement économique en Chine et en Amérique latine, anciens relais de croissance, et la baisse des taux longs aux Etats-Unis font planer des incertitudes supplémentaires sur leur rentabilité.

Les marchés ont par conséquent ignoré les gros bénéfices engrangés par ces banques en 2015: 23,03 milliards de dollars dont 5,71 milliards au quatrième trimestre pour Wells Fargo, 17,24 milliards dont 3,34 milliards pour Citigroup et 24,44 milliards dont 5,43 milliards pour JPMorgan.

Les résultats de BofA, Goldman Sachs et Morgan Stanley sont attendus la semaine prochaine.

(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

jeudi 16 août 2018 à 06:25

Le pétrole remonte en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, jeudi en Asie, après le plongeon enregistré la veille en raison du...

mercredi 15 août 2018 à 21:56

Le pétrole sous la pression de stocks abondants et d'un doll…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, déjà sous la pression d'une hausse du dollar depuis plusieurs séances, ont plongé mercredi après...

mercredi 15 août 2018 à 18:17

USA: les stocks de brut bondissent, le cours chute

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont bondi la semaine dernière à la surprise des analystes, selon les chiffres...

mercredi 15 août 2018 à 16:21

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les réserves américaines, alors...

mercredi 15 août 2018 à 13:24

Le pétrole baisse, pénalisé par les stocks américains et la …

Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens, après la hausse surprise des stocks américains, selon la fédération professionnelle...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite