Menu
A+ A A-

Bourses européennes: de nouveau en berne, érosion sans fin des cours du pétrole

prix du petrole ParisParis: La nouvelle dégringolade des cours du pétrole a une nouvelle fois eu raison du moral des marchés, les Bourses européennes emboîtant le pas jeudi matin de la majorité des places asiatiques et de Wall Street la veille.
La séance de mercredi avait consacré un rebond sur l'ensemble des places, mais la donne a brusquement changé en fin d'après-midi après la publication des chiffres hebdomadaires concernant l'offre américaine.

Le ministère américain de l'Energie (DoE) a ainsi annoncé que durant la semaine dernière non seulement les stocks de brut avaient augmenté, mais également ceux d'essence et de produits distillés, pour la deuxième semaine de suite et de façon très marquée, signalant une demande en panne face à une offre surabondante.

Sur des marchés très fragilisés depuis le début de l'année par cette problématique à laquelle s'ajoute les craintes persistants pour l'économie chinoise, il n'en a pas fallu plus pour mettre la place américaine en berne.

"Les indices américains ont complètement craqué", ont souligné les analystes d'Aurel BGC.

Après une reprise des indices "alimentée par un rebond des prix du pétrole, et une amélioration des derniers chiffres chinois de commerce extérieure, malheureusement les rouages ont commencé à se gripper en fin d'après-midi (mercredi) quand les prix du brut ont de nouveau reflué", a expliqué Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Dans le sillage de la forte baisse de Wall Street, la réaction en chaîne a été sans appel jeudi, la majorité des marchés asiatiques -Tokyo en tête avec une chute de 2,68%- ont suivi et les marchés européens n'ont pas échappé à l'onde de choc.

La Bourse de Paris a ouvert sur un recul de 1,15%. Celle de Londres perdait 1,17% dans les premiers échanges et celle de Francfort 1,26%.

Dans ce contexte, les investisseurs ont du coup minimisé les bonnes nouvelles relatives représentées par des chiffres moins mauvais que prévu du commerce extérieur chinois, ou l'absence de nouvelle dévaluation du yuan.

Le rebond final de 1,97%, après une séance de montagnes russes, de la Bourse de Shanghai n'a pas non plus réussi à changer la tendance.

"Dur d'être optimiste à ce stade", a déclaré à Bloomberg News Michael McCarthy, économiste chez CMC Markets à Sydney.

"Le marché varie dès qu'il y a une nouvelle positive. Il y a eu de très bons chiffres du commerce chinois hier et pourtant, ce rebond n'a pas duré car l'attention s'est portée sur les matières premières. Un sentiment négatif domine le marché", selon lui.

"Les prix du pétrole semblent enfermés dans une spirale de déclin sans perspective positive en vue", a souligné dans une note Yasunari Ueno, économiste chez Mizuho Securities.

Les cours de l'or noir sont en chute libre depuis un an et demi en raison d'une surabondance chronique de l'offre. Le baril, qui se négociait en juin 2014 à 100 dollars, n'en valait jeudi plus que 30 dans les échanges électroniques en Asie.

L'économie mondiale en plein ralentissement ne parvient plus à absorber tout le pétrole sur le marché, alors que les principaux producteurs maintiennent leurs niveaux de production.

Le marché obligataire en zone euro gardait pour sa part son calme à l'ouverture avec des taux d'emprunts quasiment inchangés par rapport à la séance de la veille.

Du côté des changes, l'euro était aussi stable et vers 09H30 (08H30 GMT) valait 1,0872 dollar, contre 1,0874 dollar mercredi vers 22H00 GMT.

Les marchés européens enregistrent une "forte baisse ce matin par +solidarité+ avec les indices américains, l'effondrement de l'indice japonais et sans base solide pour qu'il y ait (actuellement) un rebond probant", a relevé John Plassard de Mirabaud Securities.

Comme le souligne également Aurel BGC, "les investisseurs n'ont pas de raison de prendre des risques à court terme, en particulier avant une série importante de statistiques en Chine la semaine prochaine".

(c) AFP


Commenter Bourses européennes: de nouveau en berne, érosion sans fin des cours du pétrole



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    jeudi 13 juin 2024 à 21:50

    Le pétrole en petite hausse après une séance hésitante

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé jeudi pour terminer en petite hausse, balottés entre la surprise de réserves de...

    jeudi 13 juin 2024 à 14:52

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 202…

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole...

    jeudi 13 juin 2024 à 13:20

    Le pétrole plombé par les stocks et les annonces de la Fed

    Londres: Les prix du pétrole reculent jeudi dans la foulée de réserves de brut américaines plus importantes que prévues et d'annonces de...

    mercredi 12 juin 2024 à 21:20

    Le pétrole arrache une nouvelle hausse, malgré les stocks et…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont parvenus à rester en hausse, mercredi, malgré un bond inattendu des stocks américains et...

    mercredi 12 juin 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse surprise des stocks de pétrole brut (+3,7 mil…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks commerciaux de pétrole brut ont sensiblement augmenté durant la semaine achevée le 7 juin, selon...

    mercredi 12 juin 2024 à 12:25

    Le pétrole monte avant la Fed, aidé par les stocks américain…

    Londres: Les cours du pétrole évoluaient en petite hausse mercredi, poussés par de premières données hebdomadaires sur les stocks américains, en attendant...

    mardi 11 juin 2024 à 22:10

    Le pétrole reste à la hausse, mais s'essouffle

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enregistré leur quatrième séance positive en cinq journées de cotation, mais l'élan de l'or...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    ⛽️ Comment est fixé le prix des carburants ?

    Le dimanche 06 février 2022

    Paris: Des forages pétroliers à votre réservoir d’essence en passant par les raffineries, le pétrole subit de nombreuses transformations. Tout ce processus a un prix qui, avec d’autres coûts, impactent, d’une manière plus ou moins importante, le prix du carburant à la pompe. Alors comment est fixé le prix des carburants en France ?

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite